Participation à trois fêtes très complémentaires

Points forts

  • Participation à trois fêtes très complémentaires et différentes
  • Fête Ras Leela hindouiste vaishnavite sur l'île fluviale de Majuli
  • Fête Chalo Loku du peuple Nocte
  • Hornbill festival regroupant les 18 clans naga près de Kohima
  • Accompagnement par Sanu, guide-accompagnateur francophone

Nous effectuons une traversée de l'Arunachal Pradesh central vers le nord du Nagaland, avec une incursion en Assam, à la rencontre des différents peuples qui habitent dans ces régions du nord-est de l'Inde. Nous participons durant cette traversée à trois fêtes très différentes et complémentaires. La première est la fête hindouiste Ras Leela, célébrée sur l'île de Majuli en Assam. Il s'agit d'un hindouisme vaishnavite, dédié à Vishnou, avec les fameux moines danseurs de Majuli. La deuxième est la grande fête annuelle du peuple Nocte, tout à l'est de l'Arunachal, près de la frontière birmane. La troisième est le célèbre Hornbill Festival, grand rassemblement des dix-huit clans Naga, qui se déroule à côté de Kohima, capitale de l'État du Nagaland.

26 jours
Prochain départ le 10/11/2023
Estimation empreinte carbone par voyageur :
4,28 tonnes de CO2
Activité :Découverte aventure
Niveau physique :Modéré
Confort :Standard
Taille du groupe :de 4 à 8 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM00860
à partir de5 490
Vol international inclus
Voyage vers des danseurs naga konyak au Hornbill festival
Trek vers des danseurs naga khamniungan au Hornbill festival
Rencontre d'un chaman du peuple apatani dans la région de Ziro
Trekking vers une femme apatani dans son village en Arunachal Pradesh
Voyage vers des moines vaishnavites de l'île de Majuli en Assam
Rencontre avec un moine vaishnavite de Majulien Assam
Randonnée vers un village du peuple nocte en Arunachal oriental
Immersion dans la fête Chalo-Loku des Nocte en Arunachal
Voyage vers des danseurs nocte à la fête Chalo-Loku en Arunachal oriental
Rencontre avec un villageois nocte à la fête Chalo-Loku en Arunachal oriental
Randonnée vers une femme du peuple nocte en Arunachal oriental
Trekking vers un homme naga konyak dans la région de Mon
Rencontre avec un chef naga konyak au Hornbill festival
Immersion avec des danseurs naga au Hornbill festival au Nagaland
Rencontre de femmes naga angami au Hornbill festival
Randonnée vers des danseurs naga sema au Hornbill festival
Voyage vers un groupe de Naga sema au Hornbill festival
Trekking vers des danseurs naga chakhesang au Hornbill festival
Immersion avec des villageois naga chakhesang au Hornbill festival au Nagaland

Descriptif

Concernant la fête Chalo Loku du peuple Nocte, elle se déroule dans une région très isolée, collée contre la frontière avec la Birmanie. C'est en Arunachal Pradesh oriental, mais juste au nord du Nagaland, et les Nocte, tout comme leurs voisins Wancho, sont en fait assez proches ethniquement et culturellement des Naga.
Le seul problème avec cette fête est qu'elle se déroule dans une région isolée et frontalière, où il y a parfois des activités de groupes rebelles Naga contre le gouvernement indien, mais aussi entre eux, ce qui conduit parfois à ce que l'accès en soit fermé. Nous avions pu y aller sans problème chaque année de 2014 à 2018, mais en novembre 2019 nous n'avions pas pu obtenir les permis. Nous avions déjà eu une alerte en 2018, mais avions pu alors obtenir au tout dernier moment les autorisations nécessaires.
Pour éviter toute mauvaise surprise, et pour garantir de pouvoir voir cette fête Chalo Loku, nous avons mis en place une solution de remplacement. Il y a en effet de nombreux Nocte qui habitent maintenant dans la région d'Itanagar, qui est la capitale de l'Arunachal Pradesh.Si n'obtenons pas les autorisations pour aller dans le district de Khonsa, au coeur du pays nocte, nous irions alors directement de Majuli vers Itanagar pour voir ces célébrations du Chalo Loku, avant d'aller ensuite directement vers le nord du Nagaland.
Si tel est le cas, nous sommes alors un jour à l'avance sur le programme normal, et du coup avons une journée de plus pour visiter le nord Nagaland et descendre vers Kohima, ce qui peut permettre de couper un peu les deux longues journées de route à travers le Nagaland.

Jour par jour

JOUR 1 : (10 NOVEMBRE) VOL D'EUROPE VERS DELHI

Jour 1

Départ de Paris, mais départs possibles aussi de Lyon, Genève, Bruxelles, Marseille ou Nice, moyennant parfois supplément.
Arrivée à Delhi de bonne heure le lendemain matin, mais parfois également le soir même ou dans la nuit avant 02 h 00  du matin. Dans ce cas nous organisons un transfert vers l'hôtel Ibis Delhi Airport.

Repas : dîner dans l'avion Hébergement : nuit dans l'avion, mais aussi parfois à l'hôtel Ibis Delhi Airport selon horaire d'arrivée ​

JOUR 2 : ARRIVÉE À DELHI ET VOL VERS GUWAHATI

Jour 2

Si l'arrivée du vol à Delhi se fait entre 2 h 00 et 6 h 00 du matin, vous aurez à passer les formalités d’immigration dans l’espace dédié aux E-visas, puis à récupérer vos bagages et faire du change. À la sortie, après les formalités de douane, prenez à droite, puis rentrez à gauche pour vous présenter au comptoir de transfert domestique de la compagnie Vistara où vous déposerez vos bagages pour les faire suivre vers Guwahati, votre destination finale. Puis vous prenez l’ascenseur qui vous mène directement vers la zone de duty-free des vols domestiques. 
Pour ceux qui ont passé une courte nuit à l'hôtel Ibis Delhi airport, transfert vers l'aéroport pour l'enregistrement vers Guwahati.

Décollage de Delhi à 09 H 40 et arrivée à 12 H 05 à Guwahati, capitale de l’État indien d’Assam. Accueil et transfert vers l’hôtel. Guwahati s’appelait autrefois Pragjyotishpura (cité orientale de la lumière), sur la rive sud du Brahmapoutre. Visite en chemin du temple de Kamakshya édifié sur une colline, qui est un foyer de l’hindouisme tantrique. Des chèvres y sont régulièrement offertes en sacrifice.

en véhicule privé, et vol domestique environ 30 minutes environ 3 h Repas : petit-déjeuner libre ou à l'hôtel (selon horaires vol international) - déjeuner dans l'avion - dîner en restaurant local ou à l'hôtel Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 3 : DE GUWAHATI À ITANAGAR

Jour 3

Longue route à travers les plaines de l’Assam vers Itanagar, capitale de l’État indien d’Arunachal Pradesh. Nous roulons d’abord sur le grand axe qui traverse l’Assam d’ouest en est, au sud du Brahmapoutre. Puis nous franchissons le puissant fleuve par un long pont pour rejoindre la ville de Tezpur, d’où nous continuons vers Itanagar (550 m) à travers la plaine puis les collines. 
Entrée en Arunachal juste une trentaine de kilomètres au sud d’Itanagar.

en véhicule privé environ 8 h environ 330 km Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 4 : RÉGION D'ITANAGAR

Jour 4

La ville d'Itanagar est la capitale de l'Arunachal Pradesh et connaît un développement ultra rapide avec une circulation infernale et de longs bouchons.
Après la visite de l’intéressant musée de l’Arunachal, qui nous permet d’avoir une présentation ethnique et géographique de cet État, avec les différentes ethnies et leur culture, nous partons tout de suite dans les montagnes pour aller à la rencontre du peuple nishi. Découverte de leur culture et rencontre avec un chaman.
Les Nishi sont environ 120 000, c'est-à-dire presque 11% de la population de tout l’Arunachal Pradesh. C’est le principal groupe ethnique de tout l'État hormis l’ensemble des clans Adi. Les Nishi sont polygames et vivaient autrefois dans de longues maisons pouvant atteindre 60 mètres de long abritant tout le clan familial. De nos jours, les habitations sont plus petites, mais il reste encore quelques maisons plus longues. Lors des fêtes, les hommes Nishi portent une sorte de casque de rotin tressé sur la tête, orné d’un grand bec de calao géant. Ces calaos, appelés calao rhinocéros, sont en voie de disparition et les Nishi commencent à remplacer les becs naturels par des becs réalisés en fibre de verre et résine.

en véhicule privé environ 2 h Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner chez l'habitant Hébergement : nuit chez l'habitant dans une maison du peuple nishi

JOUR 5 : D'ITANAGAR À ZIRO

Jour 5

Nous quittons nos hôtes nishi pour prendre la route vers Ziro, bourgade située dans les montagnes à 1560 mètres d’altitude. Nous découvrons en cours de route quelques maisons longues isolées de l’ethnie Nishi du côté de Yazali.

Le plateau de Ziro est le cœur de la région habitée par l’ethnie Apatani, , Les femmes de cette ethnie ont pour coutume d’orner leurs narines avec des disques de rotin peints en noir ainsi que quelques tatouages.
Les Apatani pratiquent encore aujourd’hui la divination et le chamanisme. Ils étaient bien plus pacifiques que leurs voisins Nishi et Miri. Ils vivent de manière très concentrée, au contraire de tous les autres groupes ethniques. Les ruelles sont parfois assez étroites et les maisons sont serrées les unes aux autres, séparées par des palissades de bambou. Il n’y a que 5 villages, tous situés sur ce même plateau, regroupant toute la communauté Apatani, qui compte environ 22 000 habitants en Arunachal.

en véhicule privé environ 4 h environ 110 km Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 6 : RÉGION DE ZIRO

Jour 6

Journée complète dans la région de Ziro, chez les Apatani, avec rencontre d’un ou plusieurs chamans de ce peuple. Nous marchons d’un village à l’autre et à travers les champs cultivés par les Apatani.

en véhicule privé environ 1 h environ 2 h Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 7 : DE ZIRO À PASIGHAT

Jour 7

Longue route de Ziro vers Pasighat, plus à l'est. Autrefois nous rejoignions la région de Along directement à travers les montagnes depuis Ziro via Daporijo après deux longues journées complètes de route de montagne. Mais celle-ci s'est fortement dégradée et il y a des travaux, du coup nous passons maintenant par Pasighat. Pour cela nous quittons d'abord les montagnes pour rejoindre la plaine qui borde la rive nord du Brahmapoutre et passons ainsi quelques temps en Assam. Retour en Arunachal juste avant Pasighat, bourgade située près de l’endroit où le Brahmapoutre quitte les montagnes himalayennes pour s’étaler dans les plaines de l’Assam.

en véhicule privé environ 8 h environ 310 km Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner en lodge Hébergement : nuit en lodge

JOUR 8 : DE PASIGHAT À ALONG

Jour 8

Route de Pasighat vers la région d'Along, en remontant d'abord à travers les montagnes qui dominent la rive occidentale du Brahmapoutre, puis vers l'ouest en remontant dans la vallée de la rivière Siyom.
Dans la région d'Along, visite du village de Doke, grand village des Adi Gallong. Ce sous-groupe de l’ethnie Adi est le plus riche et le plus influent au sein des communautés Adi. Cela se voit dans l’architecture massive, cossue et très bien conçue de leurs maisons.
Les autres sous-groupes de l’ethnie Adi, tels que Minyong, Pasi et Padam, habitent plus à l’est. Ils ont tous des traits mongoloïdes et sont encore parfois animistes. Les Adi sont en fait les populations que les explorateurs et colons anglais appelaient « Abor » au 19ème et au début du 20ème siècle, terme signifiant « sauvage » dans un dialecte des plaines de l’Assam. Les Adi, tous clans confondus comptent environ 160 000 habitants, c'est-à-dire environ 15% de la population de l’Arunachal.

en véhicule privé environ 3 h 30 environ 100 km Repas : petit-déjeuner en lodge – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 9 : RÉGION D'ALONG ET DE MOLOM

Jour 9

Nous passons la journée complète dans la région de Along pour aller visiter des villages des ethnies Adi Gallong et Adi Minyong, notamment du côté de Molom, dans une région qui n’est pas encore très fréquentée par les voyageurs de passage, avec un petit peu de marche vers un autre village intéressant. Belle découverte.
Nous passons la fin de la journée et la nuit chez l'habitant dans le village de Molom.

en véhicule privé environ 3 h environ 2 h environ 45 km Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner d'un pique-nique – dîner chez l'habitant Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 10 : DE MOLOM À KOMSING

Jour 10

Nous quittons Molom par une petite route de montagne qui nous mène vers la bourgade de Boleng et les rives du Brahmapoutre, qui dans cette région s’appelle Siang. Nous descendons par la route le long du puissant fleuve, puis nous le traversons à pied par une grande passerelle de 70 mètres de long, faite traditionnellement de bambou et de rotin, mais renforcée récemment par des câbles d’acier. Puis courte randonnée de l’autre côté vers le village de Komsing, où nous passons la nuit.
Visite et petite randonnée dans les environs de Komsing, où tous les villages sont habités par les Adi Minyong. C’est dans cette région, du côté de Komsing, entre plaine de l’Assam et Tibet, que l’Anglais Noel Williamson a été assassiné en 1911 alors qu’il tentait de remonter les rives du Brahmapoutre vers le Tibet. Le peuple Adi verrouillait en effet l’accès au Tibet par les rives du Brahmapoutre. Ils régnaient en maîtres dans ces montagnes couvertes de jungle, et les Anglais ont eu beaucoup de mal à les maîtriser.

en véhicule privé environ 3 h environ 3 h environ 60 km Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner d'un pique-nique – dîner chez l'habitant Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 11 : DE KOMSING À LA RÉGION DE PASIGHAT

Jour 11

Nous revenons à pied vers la route qui longe le Brahmapoutre par une grande passerelle. De retour au véhicule, nous descendons par la route le long du cours du Brahmapoutre vers le sud pour rejoindre la région de Pasighat.
Nous faisons un détour dans une région située à l'est de Pasighat habitée par le sous-groupe Padam de l’ethnie Adi, mais aussi des populations Idu Mishmi. Les Mishmi sont un autre important groupe ethnique de l’Arunachal, qui occupe toute la partie orientale de cette région, aux frontières avec la Birmanie et le Tibet, séparés en plusieurs sous-groupes comme les Adi.
Découverte de villages de ces ethnies, notamment du côté de Mebo et Siluk.
Puis transfert vers le lodge de Pasighat.

en véhicule privé environ 4 h environ 2 h environ 147 km Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner au restaurant – dîner en lodge Hébergement : nuit en lodge

JOUR 12 : DE PASIGHAT À L’ÎLE DE MAJULI

Jour 12

Route au nord du Brahmapoutre vers North Lakhimpur, puis transfert vers les bords du fleuve afin de prendre un bateau à destination de l’île de Majuli, située au milieu du Brahmapoutre.
Nuit si possible dans un satra (monastère vaishnavite) ou en hôtel local.

en véhicule privé environ 5 h environ 220 km Repas : petit-déjeuner en lodge – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit si possible dans un satra (monastère vaishnavite) ou en hôtel local​

JOURS 13 & 14 : (22 & 23 NOVEMBRE) FÊTE DE RAS LEELA SUR L’ÎLE DE MAJULI

Jour 13

Nous passons deux jours complets sur l’île de Majuli à l’occasion de la fête annuelle Ras Leela, qui est une fête hindouiste vaishnavite. Majuli est une grande île fluviale de 577 km² qui abrite 23 villages et une population surtout composée par les ethnies Mishing, Kachari et Deori, ainsi bien sûr que les Assamais. Ces derniers sont issus d’un mélange de populations shan, originaires de Birmanie, et de Bengali. Les Shan, peuple de langue de type Thai régnèrent pendant 600 ans sur l’Assam qui s’appelait alors royaume Ahom. Une étonnante culture vaishnavite (dédiée à Vishnou) subsiste avec encore, avec 21 satra (monastères) encore actifs, où les moines apprennent la danse, la musique et les arts. Nous découvrons l’île de Majuli avec ses villages et ses satra, ainsi que les festivités annuelles.

Repas : petits-déjeuners au restaurant – déjeuners au restaurant – dîners au restaurant Hébergement : nuits si possible dans un satra (monastère vaishnavite) ou en hôtel local​

JOUR 15 : BATEAU DE MAJULI VERS JORHAT ET ROUTE VERS KHONSA

Jour 15

Nous quittons l’île de Majuli en bateau pour rejoindre la ville de Jorhat, puis longue route vers Khonsa. Nous traversons les plaines de l’Assam oriental pour rejoindre à nouveau l’Arunachal, mais dans le district de Tirap cette fois-ci, tout près de la frontière avec la Birmanie, juste au nord du Nagaland, région isolée qui pose parfois des problèmes de sécurité et d'autorisation d'accès à cause des activités de rebelles Naga.

Il se peut parfois que l'accès ne nous soit pas ou plus autorisé au moment du voyage, comme c'était le cas en 2019. C'est pourquoi s'il était vraiment impossible de se rendre à Khonsa, le plan B est de retourner de Majuli vers Itanagar afin de participer aux festivités du Chalo Loku avec des membres de la communauté Nocte qui habitent dans la région d'Itanagar. Dans ce cas nous n'avons que 4 heures de route vers Itanagar, au lieu des 7 h 30 de trajet vers Khonsa.

en véhicule privé (7 h) et en bateau (30 minutes) environ 7 h 30 environ 217 km Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit en auberge

JOUR 16 : (25 NOVEMBRE) PARTICIPATION À LA GRANDE FÊTE ANNUELLE CHALO LOKU DU PEUPLE NOCTE

Jour 16

Nous passons la journée à découvrir les festivités du Chalo Loku, grande fête annuelle de l’ethnie Nocte liée aux récoltes, mais aussi à découvrir les villages des ethnies Nocte et Wancho. Les femmes Nocte plus âgées portent les cheveux très courts et des tatouages sur leur visage. Nuit en hôtel local à Khonsa.

NOTA : Si nous n'avons pas accès à Khonsa, nous découvrons la fête Chalo Loku des Nocte dans la région d'Itanagar.

en véhicule privé environ 1 h environ 1 h Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner d'un pique-nique – dîner au restaurant Hébergement : nuit en auberge

JOUR 17 : VISITE DE VILLAGES DES PEUPLES WANCHO ET NOCTE DANS LA RÉGION DE KHONSA

Jour 17

Nous découvrons des villages de la région de Khonsa, habités surtout par l'ethnie Wancho, qui sont des cousins ethniques des Naga, mais aussi par l'ethnie Nocte. Les Wancho sont proches des Naga Konyak, qui habitent juste au Sud. Ils pratiquaient aussi la chasse aux têtes et leurs maisons sont similaires. Nous visitons notamment le village de Laju, tout près de la frontière birmane, beau village avec de nombreuses belles maisons traditionnelles.

NOTA : Si nous n'avons pas accès à Khonsa, et que nous avons participé à la fête Chalo Loku avec des Nocte de la région d'Itanagar, nous prenons aujourd'hui la route pour aller directement vers Mon, au nord du Nagaland. Il y a 288 km et environ 8 h 30 de trajet. Si tel est le cas, nous sommes alors un jour à l'avance sur le programme normal, et du coup avons une journée de plus pour visiter le nord Nagaland et descendre vers Kohima, ce qui peut permettre de couper un peu les deux longues journées de route à travers le Nagaland.

en véhicule privé environ 3 h environ 1 h Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner d'un pique-nique – dîner au restaurant Hébergement : nuit en auberge

JOUR 18 : ROUTE DIRECTE DE KHONSA (ARUNACHAL) VERS MON (NORD NAGALAND)

Jour 18

Nous quittons cette partie extrême-orientale de l’Arunachal pour rejoindre le nord du Nagaland par une route directe qui nous évite d’avoir à redescendre jusque dans les plaines de l’Assam pour remonter à nouveau dans les montagnes, si les autorités locales nous le permettent.
Nous partons vers les collines et montagnes du Nagaland. Nous entrons dans la région de Mon, située dans la partie méridionale de la chaîne des Monts Patkai, à environ 20 kilomètres de la frontière birmane, surtout habitée par le clan Konyak de l’ethnie Naga.
Les Konyak sont souvent considérés comme les plus farouches des Naga. Ils obéissent au système des angh, qui sont les chefs héréditaires, ce qui leur a permis de conserver plus de traditions et coutumes. Certains hommes Konyak ont le visage tatoué.  Début des visites de villages dans la région de Mon. Visite notamment de « morung » intéressants. Les « morung » étaient des sortes de dortoirs pour jeunes ainsi que des lieux de réunions de chaque quartier.

en véhicule privé environ 7 h environ 153 km Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 19 : VILLAGES NAGA KONYAK DANS LA RÉGION DE MON ET ROUTE VERS LONGWA

Jour 19

Découverte du pays des Naga Konyak et leurs villages, à Mon, et notamment du village de Longwa, qui est un des plus grands de la région. Situé sur une crête, il est traversé par la frontière officielle entre Inde et Birmanie. Le angh, chef héréditaire du village, a justement sa maison à cheval sur les deux pays. Visite d’autres villages Naga importants, notamment Shangnyu, qui abrite un étonnant panneau en bois sculpté. Le angh de ce village joue un rôle très important dans cette région reculée septentrionale du Nagaland, tout près de l’Arunachal Pradesh et de la Birmanie.

en véhicule privé environ 3 h environ 1 h Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner d'un pique-nique – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 20 : DE MON À TUENSANG

Jour 20

Fin des visites dans la région de Mon, notamment le village Naga Konyak de Chui, puis route vers Tuensang plus au sud. C'est une petite route de montagne qui tournicote beaucoup.
En chemin, nous faisons un détour pour aller visiter un autre village, si les conditions le permettent, qui abrite encore (on l'espère) des crânes humains datant de l’époque, pas si lointaine, de la chasse aux têtes, stockés dans un long tambour en bois creusé dans un gros tronc. Autrefois, ils étaient stockés sur des étagères. 
Dans la région de Tuensang ce sont les Naga du clan Chang qui habitent. Il existe encore quelques rares maisons traditionnelles, avec une architecture différente de celle des Naga Konyak.

en véhicule privé environ 6 h 30 environ 155 km Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 21 : LONGUE ROUTE DE TUENSANG VERS KOHIMA

Jour 21

Longue route à travers les montagnes du Nagaland, qui tournicote vraiment beaucoup, pour atteindre Kohima, via la région peu connue de Zunheboto, fief des fiers Sema Naga, qui ont la réputation la plus guerrière parmi les clans naga. Quelques visites en chemin selon le temps disponible.
Kohima, capitale du Nagaland, située à environ 1400 mètres d’altitude, est devenue une grande ville qui s’étire sur plusieurs collines.

en véhicule privé environ 9 h environ 217 km Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOURS 22 À 24 : (DU 1ER AU 3 DÉCEMBRE) HORNBILL FESTIVAL ET VISITES DANS LA RÉGION DE KOHIMA

Jour 22

Nous participons aux festivités du Hornbill festival dans un village bâti à environ 20 kilomètres de Kohima, au-dessus de la route qui mène vers le Manipur. Ce village abrite tous les types de maisons traditionnelles des différents clans Naga de tout le Nagaland : Angami, Chakhesang, Ao, Lotha, Khamniungan, Konyak, Sema, Zeliang, Sangtam, Phom, Yimchunger, Chang, etc….
Même si ces festivités ont été initialement organisées à l’initiative des autorités du Nagaland pour favoriser les échanges et dialogues entre les différents clans Naga, c’est surtout destiné à entretenir la culture traditionnelle des Naga, notamment des clans qui commencent à la perdre un peu, et c’est une superbe occasion d’avoir un concentré de festivités, chants et danses de tous ces clans Naga, en seul et même lieu, tout cela dans une ambiance très bon enfant. Il y a les célébrations organisées, avec les officiels, mais aussi toutes les activités entre groupes et intra-groupes près de leur maison traditionnelle.
Nous visitons aussi des villages des Naga Angami, notamment ceux de Jakhama, Kigwena, Viswema et Phesama, situés non loin du lieu du festival, où nous découvrons quelques belles portes sculptées et peintes, qui séparaient autrefois les différents quartiers des villages, les khel. Visite également du musée de Kohima qui abrite d’intéressantes collections d’objets et artisanat des différents groupes Naga. Nous visitons aussi le marché du matin à Kohima, où chiens et insectes font partie des produits proposes à la vente.

en véhicule privé environ 1 h Repas : petits-déjeuners à l'hôtel – déjeuners d'un pique-nique – dîners au restaurant Hébergement : nuits à l'hôtel

JOUR 25 : DE KOHIMA À DIMAPUR ET VOLS DE RETOUR VERS PARIS

Jour 25

Route vers Dimapur et transfert vers l'aéroport pour prendre un vol à destination de Delhi, via Calcutta, sur la compagnie Indigo.
À l’aéroport domestique de Delhi, vous aurez à vous transférer vers l'aéroport international pour l'enregistrement sur les vols de retour vers Paris ou autres villes de France ou d'Europe, moyennant parfois supplément.
Décollage en soirée ou dans la nuit vers l'Europe.  
Mais selon les horaires des vols, il est parfois nécessaire de passer une nuit près de l'aéroport de Delhi. Nous vous proposons dans ce cas de vous transférer vers l'hôtel Ibis Airport.

en véhicule privé, vol domestique environ 2 h 30 environ 4 h 20 environ 67 km Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit dans l’avion

JOUR 26 : ARRIVÉE EN EUROPE

Jour 26

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.


ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Fiche Technique

Accompagnement

Guide accompagnateur indien parlant français tout au long du voyage. Guide français quand spécifié.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : modéré

Ce programme est accessible à toute personne en bonne santé et ayant une pratique sportive a minima hebdomadaire.

Compagnies aériennes internationales

Qatar Airways, Air India, Air France, British Airways, Emirates, etc. pour les vols internationaux. 

Air India, Vistara ou Indigo pour les vols intérieurs indiens.

Hébergement

En hôtels de catégorie standard (base : chambre double ou twin), auberges, lodges et nuits chez l'habitant.

À l'aéroport de Delhi : hôtel Ibis Delhi airport (ou similaire)
À Amritsar : hôtel Ramada (ou similaire)
À Jaipur : hôtel Pearl Palace Heritage (ou similaire)
À Mahaballipuram : hôtel Ideal Beach Resort (ou similaire)
À Kochi (Cochin) : hôtel Arches (ou similaire)
À Bangalore : hôtel Goldfinch Retreat (ou similaire)
À Kovalam : hôtel Travancore Heritage (ou similaire)
À Kannur : hôtel Costa Malabari (ou similaire)
À Bhubaneshwar : hôtel Excellency (ou similaire)
À Bhoramdeo : hôtel Bhoramdeo Jungle Retreat (ou similaire)
À Kondagaon : hôtel Sai Palace (ou similaire)
À Vishakhapatnam : hôtel RR Grand (ou similaire)
À Guwahati : hôtel Rains Inn (ou similaire)
À Kolkata (Calcutta) : FabExpress Quest (ou similaire)
À Ahmedabad : hôtel Lemon Tree Premier (ou similaire)


Repas

Nourriture indienne locale dans des restaurants locaux, et pique-nique lors des randonnées ou des safaris. Repas aussi chez l’habitant.

Eau : nous vous conseillons d'acheter de l'eau bouchée (disponible quasi partout), de traiter votre eau avec des tablettes de type Aquatabs, ou bien encore de boire du thé noir ou du « tchaï » (thé indien au lait et épices).

Transferts / Transport

Tous les déplacements mentionnés dans le chapitre « jour par jour » sont inclus dans le coût de participation.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 4 à 8 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

L'ensemble de l'équipement collectif est fourni.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 4,28 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 128 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 84 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

Jérôme Kotry, chef des secteurs Asie et Océanie

Ce voyage est une version particulière de notre traversée de l'Arunachal Pradesh vers le nord du Nagaland, bien plus longue, avec dix jours de plus, car avec participation à trois fêtes différentes.
La fête hindouiste Ras Leela sur l'île fluviale de Majuli, au milieu du Brahmapoutre, en Assam, est une expérience vraiment sympa. L'hindouisme pratiqué ici est vaishnavite, dédié à Vishnou, et ce qui est étonnant est la présence de ces moines danseurs de Majuli, qui résident dans plusieurs monastères sur cette île.
La fête Chalo Loku du peuple Nocte se déroule dans une région très isolée, collée contre la frontière avec la Birmanie. C'est en Arunachal oriental, mais juste au nord du Nagaland, et les Nocte, tout comme leurs voisins Wancho, sont en fait assez proches ethniquement et culturellement des Naga. Le seul problème avec cette fête est qu'elle se déroule dans une région isolée et frontalière, où il y a parfois des activités de groupes rebelles Naga contre le gouvernement indien, mais aussi entre eux, ce qui conduit parfois à ce que l'accès en soit fermé. Nous avions pu y aller sans problème chaque année de 2014 à 2018, mais en novembre 2019 nous n'avions pas pu obtenir les permis. Nous avions déjà eu une alerte en 2018, mais avions pu alors obtenir au tout dernier moment les autorisations nécessaires. Pour éviter toute mauvaise surprise, et pour garantir de pouvoir voir cette fête Chalo Loku, nous avons mis en place une solution de remplacement. Il y a en effet de nombreux Nocte qui habitent maintenant dans la région d'Itanagar, qui est la capitale de l'Arunachal Pradesh.Si n'obtenons pas les autorisations pour aller dans le district de Khonsa, au coeur du pays nocte, nous irions alors directement de Majuli vers Itanagar pour voir ces célébrations du Chalo Loku, avant d'aller ensuite directement vers le nord du Nagaland. Si tel est le cas, nous sommes alors un jour à l'avance sur le programme normal, et du coup avons une journée de plus pour visiter le nord Nagaland et descendre vers Kohima, ce qui peut permettre de couper un peu les deux longues journées de route à travers le Nagaland.
À noter que dans ce voyage nous traversons tout le Nagaland du nord vers le sud, et qu'il y a beaucoup de routes tournicotantes des montagnes. Il y a deux jours de longs transferts routiers.
La dernière fête, le Hornbill festival, se déroule à un e dizaine de kilomètres de Kohima, la capitale du Nagaland, dans un lieu où ont été construites des maisons traditionnelles propres à chacun des dix-huit clans du peuple naga. Et ce Hornbill est en fait un grand rassemblement sur une semaine de ces dix-huit clans naga, qui sont basés autour de la maison propre à chacun des groupes. C'est là qu'ils se retrouvent, s'entraînent et échangent avec les autres Naga. Il y a des danses et présentations faites dans un stand devant un parterre d'officiels et la foule des Naga de la région, mais le plus intéressant est la rencontre des dix-huit clans naga près des maisons qui leur correspondent. Nous y restons trois jours, tout en visitant un  ou deux villages des Naga Angami qui habitent dans la région.
Bref, un beau voyage spécial fêtes......!!!

Extensions

Stupa de Zemithang en Arunachal Pradesh en Inde

Région de Tawang et Arunachal occidental

JOUR 1 : DE GUWAHATI À L’ECO CAMP DU PARC DE NAMERI

Longue route à travers les plaines de l’Assam vers Itanagar, capitale de l’État indien d’Arunachal Pradesh. Nous roulons d’abord sur le grand axe qui traverse l’Assam d’ouest en est, au sud du Brahmapoutre. Puis nous franchissons le puissant fleuve par un long pont pour rejoindre la ville de Tezpur, d’où nous continuons vers le nord en direction de l’Arunachal Pradesh. Arrêt peu avant la frontière pour aller s’installer dans l’Eco Camp, campement aménagé en bordure du parc national de Nameri, situé dans la plaine de la rivière Bhorelli, toujours en Assam, mais juste en bordure des montagnes. Ce parc, situé de l’autre côté de la rivière, abrite des espèces en danger telles que le calao rhinocéros, mais aussi des tigres et des éléphants. Le fait de dormir dans cet Eco Camp a pour premier objectif de couper la route vers la région de Tawang mais pas de visiter ce parc. Petite balade en fin de journée pour se dégourdir les jambes.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 5 h
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner en camp aménagé 
Hébergement : nuit en camp aménagé 

JOUR 2 : DE L’ECO CAMP À DIRANG

Route vers le nord. Nous quittons les plaines de l’Assam pour pénétrer dans les montagnes de l’Arunachal Pradesh. Nous pénétrons en Arunachal Pradesh au poste de Bhalukpong. Nous prenons de l’altitude à travers la jungle et atteignons Bomdila, chef-lieu du district de West Kameng, région habitée par les ethnies monpa et sherdukpen, qui pratiquent toutes deux le bouddhisme tibétain. Nous sommes déjà dans un environnement himalayen. « Mon » signifie en Tibétain « région de basse altitude » et « Pa » veut dire « habitant ». Il est vrai que l’altitude est moins élevée que sur le plateau tibétain et la végétation est omniprésente, comme au Sikkim et au Bhoutan. Les Monpa représentent 40 000 habitants environ en Arunachal. Nous visitons un monastère bouddhiste tibétain (école Gelugpa) à Bomdila. Puis continuation vers Dirang.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 5 h
Repas : petit-déjeuner en camp aménagé – déjeuner au restaurant – dîner en auberge 
Hébergement : nuit en auberge 

JOUR 3 : RÉGION DE DIRANG

Nous allons découvrir à pied le très beau village de Chug, puis randonnée dans la vallée de Sangti vers des villages de l’ethnie monpa. La région de Dirang est plus basse que celle de Tawang, mais également plus proche du Bhoutan. Cela se ressent dans l’architecture, ainsi que dans le dialecte parlé par les Monpa qui habitent la région. En soirée, possibilité de prendre un bain dans des sources d’eau chaude sulfureuses.

Nombre d’heures de marche : environ 4 h
Repas : petit-déjeuner en auberge – déjeuner d'un pique-nique – dîner en auberge 
Hébergement : nuit en auberge 

JOUR 4 : DE DIRANG À TAWANG

Route vers Tawang (3 100 m). Nous franchissons par la route le col de Sela (4 249 m) qui nous donne accès à la vallée de Tawangchu où est situé le monastère de Tawang, tout près de la frontière avec le Bhoutan (à l’est) et juste au sud de la frontière avec le Tibet. C’est d’ailleurs par là que le XIVe dalaï-lama s’est enfui du Tibet en mars 1959, et a pris résidence quelque temps dans ce monastère, avant d’aller vers Dharamsala.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 6 h
Repas : petit-déjeuner en auberge – déjeuner au restaurant – dîner à l'hôtel 
Hébergement : nuit à l'hôtel 

JOUR 5 : RÉGION DE TAWANG

Nous découvrons le monastère de Tawang, édifié par l’école bouddhique tibétaine des Gelugpa (« bonnets jaunes ») en 1680, qui occupe une position dominante, telle une forteresse, car à l’époque il fallait se protéger contre les attaques des moines des écoles rivales : Drukpa du Bhoutan voisin, mais aussi Nyingmapa et Karmapa. Le monastère abrite une intéressante collection de thangka et une grande bibliothèque de livres sacrés dont certains sont écrits en lettres d’or, ainsi qu’une grande statue dorée de Bouddha dans la salle de prière. Avec ses étroites rues pavées et ses nombreux bâtiments, le complexe monastique est comme une petite ville. Nous découvrons aussi le Brandung Chung Ani Gompa, monastère de nonnes, plus haut dans la montagne. Nous visitons enfin la maison où est né le XIe dalai-lama, au parcours étonnant, très porté sur la poésie et bon vivant.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner à l'hôtel 
Hébergement : nuit à l'hôtel 

JOUR 6 : DE TAWANG À ZEMITHANG ET RANDONNÉE DANS LA RÉGION DE ZEMITHANG

Route vers Zemithang, tout près de la frontière avec le Bhoutan, en suivant la vallée d’une rivière qui va ensuite irriguer ce pays. Nous découvrons en chemin des villages des Monpa, ethnie dominante de la région, dans les environs de Lumla. Visite à Zemithang de Gorsam Chorten, grand chorten avec deux grands yeux tel que ceux qu'on trouve dans la région de Kathmandu par exemple. Puis nous partons en randonnée vers des villages monpa. Nuit dans un village.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 2 h
Nombre d’heures de marche : environ 2 h
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner chez l'habitant 
Hébergement : nuit chez l'habitant 

JOUR 7 : RÉGION DE ZEMITHANG ET RETOUR VERS TAWANG

Fin de notre randonnée dans la région de Zemithang, et retour vers Tawang par la même route qu’à l’aller. Arrêt possible pour visiter des villages ou faire des visites complémentaires dans la région de Tawang.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 

Durée du transfert/transport : environ 2 h
Nombre d’heures de marche : environ 2 h
Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner au restaurant – dîner à l'hôtel 
Hébergement : nuit à l'hôtel 

JOUR 8 : DE TAWANG À NAFRA

Fin des visites dans la région de Tawang, puis retour par la route vers Dirang en franchissant à nouveau le col de Sela (4 249 m) et la belle vallée de Dirang. En chemin, vers Bomdila, nous bifurquons ensuite vers la droite pour rejoindre la région de Nafra, habitée par l’ethnie miji, ethnie peu nombreuse avec seulement 5 000 âmes environ. Ils suivent la religion Donyi-Polo (Soleil-Lune), également pratiquée par de nombreuses ethnies d’Arunachal, religion animiste qu’ils appellent localement Phong Kelum, qui a subi des influences bouddhistes manifestes. Nous ne sommes pas loin des Monpa et Sherdukpen, mais aussi du Tibet et du Bhoutan.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 8 h
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : nuit en auberge 

JOUR 9 : RÉGION DE NAFRA ET ROUTE VERS BOMDILA

Nous passons toute la matinée dans la région de Nafra à la rencontre du peuple miji. Puis retour vers la route principale et continuation vers Bomdila, où nous faisons quelques visites.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 2 h
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : nuit à l'hôtel 

JOUR 10 : DE BOMDILA À LA RÉGION DE SEPPA

Retour vers la route principale et vers Bomdila. Nous continuons ensuite notre route vers la bourgade de Seppa, située plus à l’est, au bord de la rivière Kameng, dans une région habitée par l’ethnie nishi.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 4 h
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : nuit en auberge 

JOUR 11 : DE SEPPA À ITANAGAR

Visite de villages nishi dans la région de Seppa. Puis nous quittons la partie occidentale de l’Arunachal pour rejoindre Itanagar (550 m), capitale de l’Arunachal Pradesh, plus à l’est. Il existe une route qui relie directement la région de Nafra et Seppa vers Itanagar, mais elle n’est pas toujours praticable, surtout après la mousson, mais en cours d’amélioration. Le gros avantage est qu’elle permet de réduire de manière importante le kilométrage, tout en traversant une région de montagnes habitée par l’ethnie nishi.
NOTA : selon les saisons il n'est pas toujours possible d'emprunter cette route qui va de Seppa vers Itanagar. Si cela n'est finalement pas possible de prendre cette route directe, car trop mauvaise ou coupée, nous faisons alors un retour par la route vers Bhalukpong et le nord de l’Assam. Près de Balipara, au nord de Tezpur, nous roulons alors vers l’est pour rejoindre Itanagar, à travers la plaine puis les collines.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 6 h
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : nuit à l'hôtel 

Durée de cette extension

11 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 1 930 € selon votre date de départ sur une base de 2 à 8 participants.

Rhinocéros unicorne dans le parc de Kaziranga en Assam

Île de Majuli et parc national de Kaziranga, en Assam

JOUR 1 : TRANSFERT VERS L'ÎLE DE MAJULI

Route de Sibsagar ou de Dibrugarh vers la région de Jorhat, et transfert en bateau vers l'île de Majuli, située au milieu du Brahmapoutre.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé et en bateau
Repas : petit-déjeuner en lodge – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : nuit si possible dans un satra (monastère vaishnavite) ou sinon en hôtel local 

JOUR 2 : ÎLE DE MAJULI

Majuli est une grande île fluviale de 577 km² qui abrite 23 villages et une population surtout composée d'ethnies, Mishing, Kachari et Deori, ainsi bien sûr que les Assamais. Ces derniers sont issus d’un mélange de populations shan, originaires de Birmanie, et de Bengali. Les Shan, peuple de langue de type thaï régnèrent pendant 600 ans sur l’Assam qui s’appelait alors royaume Ahom. Une étonnante culture vaishnavite (dédiée à Vishnou) subsiste encore sur Majuli, avec 21 satra (monastères) encore actifs, où les moines apprennent la danse, la musique et les arts. Nous découvrons l’île de Majuli avec ses villages et ses satra


Mode de transfert/transport : en bateau, puis en véhicule privé

Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 

Hébergement : nuit si possible dans un satra (monastère vaishnavite) ou en hôtel local 

JOUR 3 : DE MAJULI À KAZIRANGA

Retour en bateau jusqu'à l'embarcadère situé près de Jorhat. Puis continuation par la route vers le parc de Kaziranga, qui est le dernier grand habitat en Inde des rhinocéros unicornes. Il y en a 1 500 environ. Ce parc a ainsi été classé à ce titre sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Mode de transfert/transport : en bateau, puis en véhicule privé
Repas : petit-déjeuner au restaurant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 4 : PARC NATIONAL DE KAZIRANGA

Randonnée à dos d’éléphants (1 h 30) de très bonne heure le matin, pour approcher la faune de Kaziranga de plus près, et surtout les rhinocéros qu’on peut voir dans les grandes herbes, parfois à seulement cinq mètres. Retour à l'hôtel pour le petit-déjeuner. Puis départ en jeep pour un safari le matin, et un autre l'après-midi.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 5 : DE KAZIRANGA À GUWAHATI

Route vers Guwahati, capitale de l'Assam.

Durée de cette extension

5 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 860 € selon votre date de départ sur une base de 2 à 8 participants.

Tigre dans un parc national de l'est du Madhya Pradesh

Tigres des parcs de Kanha et Bandhavgarh

JOUR 1 : VERS LE PARC DE KANHA

Nous arrivons au parc de Kanha par la route depuis Bhoramdeo, au Chhattisgarh, 88 kilomètres à l'est, ou bien depuis l'aéroport de Jabalpur, situé à 129 kilomètres. Le parc de Kanha est l'un des principaux sanctuaires réservés aux tigres en Inde, mais aussi le plus grand parc national du Madhya Pradesh.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé (88 km et 2 h 30 de trajet, ou 129 km et 3 h 30)

Repas : déjeuner à l'hôtel – dîner à l'hôtel

Hébergement : nuit à l'hôtel 

JOURS 2 & 3 : PARC DE KANHA

Durant chacun des deux jours, nous effectuons un jeep safari très matinal dans le parc de Kanha, à la recherche notamment des tigres, de 6 h à 9 h 30. Puis retour à l’hôtel. Et après le déjeuner, nous effectuons un jeep safari de 15 h 30 à 19 h. Puis retour à l’hôtel. Les forêts luxuriantes de sal et de bambous, les prairies herbeuses et les ravins de Kanha ont inspiré Rudyard Kipling pour son roman célèbre  Le Livre de la jungle. Outre les tigres il y a aussi des léopards, ours, dholes (chiens sauvages), des cervidés (barasinghas, sambars, cerfs, etc.), gaurs (sorte de bisons indiens), antilopes, etc.

Mode de transfert/transport : en jeep safari (7 h environ chaque jour)

Repas : petits-déjeuners à l'hôtel – déjeuners à l'hôtel – dîners à l'hôtel

Hébergement : nuits à l'hôtel 

JOUR 4 : PARC DE KANHA ET ROUTE VERS LE PARC DE BANDHAVGARH

Nous effectuons un dernier jeep safari très matinal dans le parc de Kanha, à la recherche notamment des tigres, de 6 h à 9 h 30. Puis nous quittons le parc de Kanha vers 11 h vers le nord pour rejoindre par la route celui de Bandhavgarh.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé (205 km et 5 h 30 de trajet)

Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner à l'hôtel – dîner à l'hôtel

Hébergement : nuit à l'hôtel

JOURS 5 & 6 : PARC DE BANDHAVGARH

Durant chacun des deux jours, nous effectuons un jeep safari très matinal dans le parc de Kanha, à la recherche notamment des tigres, de 6 h à 9 h 30. Puis retour à l’hôtel. Et après le déjeuner, nous effectuons un jeep safari de 15 h 30 à 19 h. Puis retour à l’hôtel. Bandhavgarh est l'un des parcs à la plus forte concentration de tigres en Inde. En plus des tigres, le parc abrite de nombreuses espèces de mammifères dont le léopard, le cerf axis, l'antilope nilgaut à petite tête et au pelage bleu-gris, le sambar ou cerf aboyeur, le chacal, la hyène ou encore le loup indien. Les prés de hautes herbes et les forêts denses de Bandhavgarh hébergent également plus de 250 espèces d'oiseaux et 80 de papillons. Cette grande diversité fait de ce parc un des plus beaux à visiter. Ancienne réserve de chasse des maharajas de Rewa, la zone a été transformée en parc national en 1968, afin de préserver la population de tigres en grand danger de disparition à la fin des années 1960. De ce fait, le parc a été automatiquement intégré au Tiger Project lancé par Indira Gandhi en 1972. Il s'agissait alors de recenser les populations de tigres à travers le pays, notamment en relevant leurs empreintes, et de lutter un peu plus intensément contre le braconnage. En 2012, le parc comptait une cinquantaine de tigres, soit un tigre pour 2 km², ce qui en fait la plus haute densité de tigres au monde.

Mode de transfert/transport : en jeep safari (7 h environ chaque jour)

Repas : petits-déjeuners à l'hôtel – déjeuners à l'hôtel – dîners à l'hôtel

Hébergement : nuits à l'hôtel 

JOUR 7 : PARC DE BANDHAVGARH ET ROUTE VERS JABALPUR

Nous effectuons un dernier jeep safari très matinal dans le parc de Kanha, à la recherche notamment des tigres, de 6 h à 9 h 30. Puis nous quittons le parc de Kanha vers 11 h vers l'ouest pour rejoindre par la route l'aéroport de la ville de Jabalpur.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé (166 km et 4 h de trajet)

Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner à l'hôtel – dîner libre (non inclus)

Durée de cette extension

7 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 1 330 € selon votre date de départ sur une base de 2 à 8 participants.

Dates et prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires