Une faune extraordinaire et des paysages d'un autre monde

Points forts

  • Paysages antarctiques à couper le souffle
  • Trésors de faune marine uniques au monde
  • Traversée mythique du passage du Drake et retour en passant le cap Horn
  • Voilier de 24 mètres NUC gage de sécurité 
  • 3 membres d'équipage expérimentés et diplômés
  • Hotline médicale H24 pendant votre expédition
  • Groupe intimiste de maximum 8 participants

Paysages démesurés, chaotiques, qui enivrent le voyageur curieux… nous partons sur les traces de Jean-Baptiste Charcot, de Shackleton, Weddell, Ross, Scott, Amundsen.... Nous quittons Ushuaia sur notre voilier de 24 mètres pour une expédition en péninsule Antarctique. Nous passons le passage de Drake en 3 à 4 jours en plein océan pacifique sud en direction des îles Shetland du Sud. Puis nous naviguons au pied d’impressionnantes parois de glace et de roche qui bordent la péninsule et, au rythme des vents, entre des icebergs majestueux. D’innombrables îlots accueillent une faune endémique d’une grande diversité : phoques, manchots, albatros, pétrels, baleines, léopards des mers, éléphants de mer... le voyage de toute une vie sur un voilier sous pavillon français enregistré NUC donc gage de sécurité, à taille humaine emmené par un équipage expérimenté et diplômé.

30 jours
Prochain départ assuré le 14/01/2023
Estimation empreinte carbone par voyageur :
5,23 tonnes de CO2
Activité :Croisière en voilier et navigations
Niveau physique :Modéré
Nuit la plus haute :Inf. à 2 500 m
Confort :Standard
Taille du groupe :de 5 à 8 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM01100
à partir de12 250
Expedition, voilier et banquise en Antarctique
Voyage et pinguoins en terre de Graham
Voyage et navigation en kayak en terre de Graham
Voyage et mouette en Antarctique
Expedition et pinguoins sur la banquise en terre de Graham
Voyage et phoque en Antarctique
Expedition et pinguoin sous l'eau en Antarctique
Voyage et phoque sous l'eau en Antarctique
Voyage d'aventure, glace et pics rocheux enneigé en terre à Paradise Harbour
Expedition et pinguoin en Antarctique
Voyage et baleine en terre de Graham
Voyage, baleine et kayak en Antarctique
Voyage et marche en terre de Graham

Descriptif

La péninsule Antarctique

Charcot, Shackleton, Ross, Gerlache, Weddell, Amundsen, Scott, Nordenskjöld, … un siècle plus tard, lors du voyage de toute une vie, vous suivez le sillage de ces vaillants hommes et navires ayant participé à l’exploration du continent blanc. L’Antarctique est le théâtre de tous les superlatifs : des paysages grandioses accompagnés d’histoires tout aussi incroyables et d’une quantité de faune marine hors normes. Après quatre à cinq jours de navigation hauturière dans le Pacifique sud à bord d’un voilier de 24 mètres, vous laissez derrière vous la mer de Drake pour atteindre le continent blanc. Puis le cap est mis encore plus au sud, en vue de s’approcher d’impressionnantes parois de glace et de roche, de contempler les icebergs et d’approcher et observer la faune antarctique : léopards de mer, colonies de manchots, phoques, pétrels, albatros, baleines, éléphants de mer, orques, …  Tout cela en petit groupe de maximum 8 personnes et accompagné d’un équipage de trois navigateurs.

L’expédition débute à Ushuaia (Argentine) la deuxième ville la plus au sud du monde. Nous sommes accueillis à bord de notre voilier par un équipage de passionnés et spécialistes. Une fois embarqué, nous sommes informé des règles de sécurité et du déroulement de l’expédition, et nous allons en groupe réaliser les formalités de sortie du territoire argentin en vue de faire cap au sud le lendemain, si les conditions météo le permettent.

L’aventure commence alors par la navigation du côté Atlantique de l’Onashaga (canal Beagle) en vue de passer l’archipel du cap Horn et d’entamer la traversée du passage de Drake. Plus nous évoluons au sein de la convergence antarctique, dans ce passage réputé pour son mauvais temps, plus la température baisse, alors que l’impatience et l’exaltation, elles, augmentent : face à vous le continent blanc ! La traversée apporte déjà son lot d’émerveillement : pétrels géants, albatros à sourcils noirs, albatros hurleurs, pétrels tempêtes, dauphins australs, baleines à bosse, … Pour la vivre intensément et trouver petit à petit votre place à bord, nous réalisons les quarts avec les membres de l’équipage et les autres passagers et pouvons aussi, si nous le souhaitons, participer aux manœuvres lorsque les conditions y sont propices.

Une fois atteintes les îles Shetland du Sud, nous nous dirigeons vers la péninsule Antarctique et nous émerveillons devant la beauté immaculée des lieux. S’ensuivent environ 15 jours d’exploration au milieu des icebergs, accostant dans des baies extraordinaires et entourés de plusieurs espèces de cétacés, d’albatros, de labbes, de plusieurs espèces de manchots (papous, Adélie, à jugulaire, …) et de phoques comme le phoque crabier et le phoque de Weddell. L’objectif, si les conditions de glace le permettent, est d’atteindre la base ukrainienne Vernadsky, habituellement le point le plus au sud de notre périple. 

L’Antarctique offre différentes caractéristiques exceptionnelles. En premier lieu des paysages de neige, de glace, d’icebergs et de glaciers se déversant dans la mer, parfois la mer elle-même impénétrable pour cause de glace flottante ou gelée. Se déplacer en voilier dans ce paradis n’a que peu ou pas de comparaison avec d’autres expériences. A cette période de l’année nous disposons d’entre 18 et 23 heures de soleil d’affilée, selon le mois, nous laissant donc un maximum de temps pour apprécier la péninsule, les îles voisines et des scènes fabuleuses de la vie de la faune antarctique. Comme lors de chaque expédition, votre sécurité est la priorité absolue de l’équipage, c’est elle qui conditionnera l’itinéraire, influencée par la météo et l’état de la glace. 

Retrouvez en images une magnifique expédition sur mesure que nous avons organisée en janvier 2017 pour un groupe constitué de quelques personnes. Guidée par Dixie Dansercoer, cette expédition proposait des activités qui nécessitent de nombreuses autorisations et un groupe fermé de participants. Menés par Edmund Jin, ils ont réalisé un petit film de 7 minutes... À découvrir pour rêver un peu !


La sécurité AU COEUR DE NOTRE EXPÉDITION

La sécurité est pour nous notre premier engagement à votre égard, au regard de la navigation que vous allez entreprendre dans ces contrées sauvages. Vous serez surpris de constater que l'immense majorité des voiliers qui proposent des croisières dans ces eaux ne sont pas en conformité. Pour nous, la sécurité passe par :

  • un bateau en bon état d’entretien structurellement (coque, mat, gréement) et fonctionnellement (moteur) ;
  • un bateau immatriculé en Navire à Utilisation Commerciale (NUC), légalement seul habilité à pratiquer une activité commerciale d’embarquement de passagers, approuvé par un centre de sécurité des navires qui lui délivre un permis de navigation ;
  • une qualification de l’équipage au norme du pavillon. Pour ce qui nous concerne, nous sommes sous pavillon français, gage de sérieux et de contrôle. De ce fait, TOUS nos membres d'équipage détiennent un brevet Capitaine 200 Voile , avec Certificat Général d'Opérateur (CGO) et médical 3 ;
  • trois membres d'équipage à bord dont un capitaine, tous formés et professionnels, permettant de se substituer les uns aux autres, en cas d'incident ;
  • une assurance RC professionnelle pour le skipper et une assurance RC professionnelle pour le navire.

Il ne s'agit pas de réglementation pour le plaisir de la réglementation : la rigueur des contrôles annuels des Affaires Maritimes nous permettent de prendre le temps de nous poser les bonnes questions et de remettre en cause ce que l’on croit pour acquis dans les domaines techniques, organisationnels et humains. Outre des matériels entretenus et vérifiés, des essais sont pratiqués à chaque expédition avec les passagers. Cela permet d’une manière très pédagogique de les mettre en situation au plus proche du réel et les retours que nous avons sont très positifs sur le sentiment de sécurité du navire et de l’équipage.

Ensuite, nous insistons sur le briefing des règles de sécurité et environnementales à bord avec nos participants :

  • règles de déplacement à l’extérieur du cockpit de jour mais aussi de nuit ;
  • essai individuel des brassières de sauvetage ;
  • essai individuel des combinaison de survie ;
  • présentation de l’emplacement de la touche « Distress » et ou « MOB » ;
  • manœuvre de récupération d’objet à la mer effectué par l’équipage, permettant de mobiliser les passagers sur le sujet ;
  • désinfection des vêtements ;
  • dépollution des chaussures et des bottes dans un pédiluve.

Jour par jour

JOURS 1 & 2 : VOL VERS USHUAIA

Jour 1

Envol vers Ushuaia. Comme tous nos camarades arrivent en ordre dispersé, il n’est pas prévu d’accueil à l’aéroport. Nous prenons donc un taxi pour le club Afasyn pour retrouver le bateau où nous sommes accueillis pour la nuit. Diner à terre dans petit restaurant typique et nuit sur le bateau. 

en taxi, comptez 5 euros pour un trajet de 15 minutesutes Repas : repas dans l'avion - diner du jour 2 au restaurant (libre, non inclus) Hébergement : nuit dans l'avion puis en cabine sur le voilier

JOURS 3 À 6 : SORTIE D'ARGENTINE ET TRAVERSÉE VERS LA PÉNINSULE ANTARCTIQUE

Jour 3

Le lendemain de notre arrivée à bord, nous réalisons ensemble les formalités de sortie d’Argentine et nous communiquons sur les conseils de sécurité et les détails du déroulement de l’expédition. Puis nous entrons directement dans le vif du sujet si la météo est favorable : cap vers l’Antarctique. Après quelques milles dans les canaux, nous commençons la navigation hauturière, passant près du mythique cap Horn et traversant le passage de Drake, réputé lui aussi pour son mauvais temps. Grâce aux prévisions météorologiques modernes, nous pouvons traverser au moment le plus opportun, mais malgré cela, il est probable d’avoir du gros temps durant une partie des traversées. Quand la météo est défavorable pour une traversée immédiate, nous en profitons pour caboter en direction du sud et visiter les criques où les indiens Yagan ont vécu durant 10 000 ans.

Les dépressions font que les conditions de navigation peuvent parfois être exigeantes. Bercés par notre voilier glissant sur l’eau et du vent dans les voiles, nous perdons la notion du temps, absorbés par le ballet mêlant les pétrels, les albatros, les vagues et notre sillage. L’immensité de l’océan n’est pas une petite démonstration de la nature face à nous, mais plutôt un exemple de notre petitesse face à elle. Durant la nuit, nous observons la lumière permanente du sud, cette lumière nous indiquant qu’à quelques centaines de milles nous attendent des journées de presque 24 heures de jour.

Repas : petits-déjeuners - déjeuners - dîners sur le voilier Hébergement : nuits en cabine sur le voilier

JOURS 7 À 24 : NAVIGATION EN PÉNINSULE ANTARCTIQUE

Jour 7

Nous arrivons, après trois à quatre jours passés en mer, dans un paysage absolument blanc, rempli de glaciers hébergeant des séracs et terminant parfois dans la mer. Ce moment reste gravé dans les mémoires car il s’agit de notre première navigation accompagnés par les icebergs. En péninsule Antarctique il y a en général peu de vent et, quand il y en a, nous sommes réfugiés à l’abri dans une baie, dégustant un asado et/ou trinquant bien au chaud à bord de notre voilier.


L'itinéraire de la navigation proposée ci-dessous est purement illustratif. Il a pour objectif de vous projeter dans l'ambiance dans laquelle vous allez vivre cette navigation en péninsule Antarctique. Bien évidemment, nous ne raterons aucun haut-lieu de cet endroit magique et unique au monde. Et à la fois, nous devrons composer avec la météorologie qui peut-être capricieuse, même en plein été austral. En tout état de cause, il convient de se conformer aux recommandations du capitaine qui peut vous proposer d’aménager votre navigation et vos sorties terrestres en raison d'impératifs climatiques, de sécurité ou de votre condition physique. Ces décisions n’incombent qu’à lui, ne pourront être décidées qu’au jour le jour et vous devrez vous y conformer.


Nous restons en moyenne 1 à 2 jours par site et nous débarquons régulièrement à terre. Nous explorons les environs qu'il s'agisse de terrains rocailleux ou de glaciers, alors accompagnés par un des membres de l'équipage. Il faut noter que les accès à terre pour de grandes balades sont souvent compliqués car le terrain est particulièrement dangereux avec de nombreuses crevasses, de la neige molle ou au contraire glacée. Cependant, nous profitons au maximum des zones traversées par des débarquements fréquents pour des découvertes à pied des lieux. Des sorties à terre sont possibles quasiment tous les jours et durent environ deux à trois heures. Nous explorons alors les alentours du mouillage et marchons vers des points de vue exceptionnels et observons la faune. Les plus grandes ballades (entre 3 et 5 heures) se font à Enterprise, Lockroy, Melchior et Vernadsky. Les soirées se passent à l’abri dans des mouillages paisibles où le bateau est sécurisé pour la nuit. 


Nous observons une faune marine extraordinaire endémique depuis le voilier, depuis le zodiac ou directement depuis la côte : phoques, manchots Adélie, manchots papous, albatros, pétrels, baleines, orques, lions de mer, léopards des mers, éléphants de mer... Cet endroit représente un havre de paix pour cette faune qu’il nous faut absolument protéger et que nous abordons avec le souci de ne rien polluer lors de notre passage.


Si vous êtes un kayakiste autonome, alors prévenez-nous et nous pourrons prévoir des kayaks à bord. Parfois, nous avons un moniteur de kayak avec nous, ce qui permet à chacun de s'essayer à cette activité dans ce lieu hors norme. Nous pouvons spécifiquement vous proposer sur mesure un guide de kayak français très expérimenté dans ces régions pour vous accompagner sur l'ensemble du séjour. N'hésitez pas à nous contacter à ce sujet.


Si vous êtes un groupe de skieurs, alors nous pouvons prévoir d'aménager notre itinéraire pour vous permettre de vivre une incroyable expérience ski-voile en Antarctique. Il conviendra alors de privatiser le bateau pour votre groupe et de prévoir un guide de haute montagne pour vous accompagner. Nous pouvons également vous proposer ce guide très expérimenté en régions polaires. N'hésitez pas à nous en parler.


Îles dos Mogotes

Le premier arrêt en Antarctique se passe à l’île Dos Mogotes, où nous jetons l’ancre dans une petite baie entourée de murs de glace qui, de temps à autre, se rompent bruyamment et tombent à la mer. Nous profitons de ce premier mouillage pour apprécier le calme retrouvé et rendre visite aux premières colonies de manchots du séjour.

Île Enterprise

A partir de cet endroit, nous faisons route vers la péninsule de Portal Point puis faisons cap à l’ouest pour un arrêt obligatoire à l’épave de Foyn Harbour, sur l’île Enterprise. Un bateau baleinier, à demi échoué et oxydé par le temps, git à côté de restes de petites embarcations qui servaient à la chasse à la baleine. Ce navire nous offre la possibilité de nous amarrer à son couple. Là, nous pouvons observer les allers et venues d’une colonie de sternes antarctiques y ayant élu domicile.

Île Cuverville

Continuant notre route vers le sud-ouest, nous naviguons tout au long de la côte de la baie Wilhelmina, jusqu’à atteindre l’île Cuverville. Cette dernière se distingue par l’aire de protection dédiée à une colonie de manchots Adélie. La morphologie de la côte et le canal formé entre cette île et sa voisine font que cette zone devient un petit cimetière d’icebergs. A chaque instant il nous est donné de rencontrer des phoques : se reposant sur un morceau de glace, sur la côte, satisfaisant leur curiosité autour du bateau lorsque nous sommes à l’ancre, ... Ils n’ont pas de territoire déterminé comme les manchots, bien qu’il soit plutôt fréquent de rencontrer un léopard des mers (phoque léopard) en train de chasser près d’une colonie de manchots.

Gonzàlez Videla & Paradise Harbour

Après deux nuits passées à Cuverville, nous poursuivons notre périple vers Waterboat Point et la base antarctique chilienne González Videla, poste de secours éventuel dans cette région isolée. Ses installations se trouvent au centre d’une grande colonie de manchots papous, hébergeant un curieux manchot albinos, bien connu par les habitants de la base. Nous continuons ensuite vers le sud, avec sur bâbord plusieurs glaciers de la Terre de Graham et atteignons à l’est de Paradise Harbour l’un des mouillages les plus petits et protégés de l’expédition : Skontorp bay. Depuis cet endroit, nous écoutons et nous émerveillons de la vie du glacier voisin, entre avalanches et craquements divers.

Canal de Le Maire, Cap Tuxen et station Vernadsky

Si le passage n’est pas bloqué par la glace, nous profitons du canal de Le Maire, un lieu de référence de la péninsule Antarctique du fait de sa géologie remarquable composée des deux côtés et durant plusieurs kilomètres de parois verticales. Passer entre ces cathédrales de granit provoque toujours un grand sentiment d’humilité. Puis nous atteignons alors l’extrême sud de notre voyage et, en fonction de l’état de congélation de la mer, nous pouvons peut-être atteindre le cap Tuxen pour profiter un peu plus encore d’une excursion en kayak, face au glacier Bussey, voire, si l’état de la neige le permet, de construire un abri de neige. Après une bonne nuit de repos, nous continuons vers les îles Argentines où se trouve la base scientifique ukrainienne Vernadsky dont l’équipe travaille consciencieusement à la compilation de données et leur compréhension. Ici fût découvert le trou de la couche d’ozone par une équipe de recherche britannique, à l’époque où elle était sous giron anglais. Mais l’homme ne vit pas seulement de science ! Les ukrainiens hébergent aussi un petit bar antarctique, une petite chapelle orthodoxe et un sauna !

Port Charcot

Nous reprenons la route vers Port Charcot, sur l’île Booth. Il s’agit d’un petit abri naturel où hiverna Jean-Baptiste Charcot durant sa seconde expédition. Nous y visitons le monument construit durant cet hivernage du « Pourquoi Pas ? » (1904), et profitons du calme de ce lieu pour sillonner les environs et contempler un énorme « cimetière d’icebergs » depuis un point de vue privilégié

Île Anvers et port Lockroy

Nous faisons halte à l’île Anvers. Les kayaks et les raquettes sont alors de sortie pour profiter de ce lieu bien protégé où vit une colonie d’éléphants de mer fidèles à leur territoire. Le jour suivant nous continuons vers Port Lockroy (île Wiencke) où se trouve une base anglaise dotée d’un bureau de poste (moment de choix pour l’envoi de cartes postales !) et un musée dédié à l’histoire de cette base, densément agrémenté d’objets scientifiques originaux. Nous rendons visite à une colonie de manchots papous avant de continuer jusqu’à la baie Dorian. Là un refuge de survie maintenu par les britanniques nous laisse imaginer les conditions connues par les explorateurs et aventuriers du siècle passé. Le paysage y est grandiose : face à nous se dresse le mont Frances sur l’île Anvers.

Îles Melchior

Nous poursuivons notre route vers les canaux Peltier et Neumayer, jusqu’à atteindre les îles Melchior. Les baleines, comme les phoques, peuvent être vues à tout moment du périple mais sur cette partie de l’itinéraire, c’est très habituel. Il semblerait que cette route plaise aux baleines à bosse ! Ces îles sont dotées d’innombrables petites cales à l’abri du vent et des glaces. En plus d’être pratique, c’est aussi un lieu de grande beauté où il est par endroit possible de descendre à terre et d’explorer les environs pour observer les phoques.

Repas : petits-déjeuners - déjeuners - dîners sur le voilier Hébergement : nuits en cabine sur le voilier

JOURS 9 & 10 : ÎLE ENTERPRISE

Jour 9

A partir de cet endroit, nous faisons route vers la péninsule de Portal Point puis faisons cap à l’ouest pour un arrêt obligatoire à l’épave de Foyn Harbour, sur l’île Enterprise. Un bateau baleinier, à demi échoué et oxydé par le temps, git à côté de restes de petites embarcations qui servaient à la chasse à la baleine. Ce navire qui nous offre la possibilité de nous amarrer à son couple. Là, nous pouvons observer les allers et venues d’une colonie de sternes antarctiques y ayant élu domicile.

Repas : petit-déjeuner- déjeuner - dîner sur le bateau. Hébergement : nuit en cabine sur le bateau.

JOURS 11 À 12 : ÎLE CUVERVILLE

Jour 11

Continuant notre route vers le sud-ouest, nous naviguons tout au long de la côte de la baie Wilhelmina, jusqu’à atteindre l’île Cuverville. Cette dernière se distingue par l’aire de protection dédiée à une colonie de manchots Adélie et s’avère être un lieu de choix pour la pratique du kayak de mer. La morphologie de la côte et le canal formé entre cette île et sa voisine font que cette zone devient un petit cimetière d’icebergs.
A chaque instant il nous est donné de rencontrer des phoques : se reposant sur un morceau de glace, sur la côte, satisfaisant leur curiosité autour du bateau lorsque nous sommes à l’ancre, … Ils n’ont pas de territoire déterminé comme les manchots, bien qu’il soit plutôt fréquent de rencontrer un phoque léopard en train de chasser près d’une colonie de manchots. 

Repas : petit-déjeuner- déjeuner - dîner sur le bateau. Hébergement : nuit en cabine sur le bateau.

JOURS 20 À 22 : ÎLE ANVERS ET PORT LOCKROY

Jour 20

Nous continuons vers le nord et faisons halte à l’île Anvers. Les kayaks et les raquettes sont alors de sortie pour profiter de ce lieu bien protégé où vit une colonie d’éléphants de mer fidèles à leur territoire. Le jour suivant nous continuons vers Port Lockroy (île Wiencke) où se trouve une base anglaise dotée d’un bureau de poste (moment de choix pour l’envoi de cartes postales !) et un musée dédié à l’histoire de cette base, densément agrémenté d’objets scientifiques originaux. Nous rendons visite à une colonie de manchots papous avant de continuer jusqu’à la baie Dorian. Là un refuge de survie maintenu par les britanniques nous laisse imaginer les conditions connues par les explorateurs et aventuriers du siècle passé. Le paysage y est grandiose : face à nous se dresse le mont Frances sur l’île Anvers. 

Repas : petit-déjeuner- déjeuner - dîner sur le bateau. Hébergement : nuit en cabine sur le bateau.

JOURS 25 À 28 : TRAVERSÉE DE RETOUR VERS LA TERRE DE FEU

Jour 25

Et, comme toute chose à une fin, nous nous préparons et attendons la bonne fenêtre météo pour faire cap au nord, direction Ushuaia et la civilisation. Comme à l’aller nous traversons la mer de Drake dans des conditions pouvant être houleuses. Nous retrouvons nos amis les albatros, accompagnateurs fidèles de nos traversées, se jouant du vent et de l’écume des vagues. Après 3 à 4 jours en mer, la terre se profile à l’horizon et nous laissons peu à peu derrière nous le détroit de Drake. Nous passons le mythique cap Horn dont nous nous approchons, puis entrons dans les canaux de Patagonie, par le canal Onashaga (Beagle).

L’arrivée dans les canaux patagons nous font retrouver le vert des forêts et une température plus douce. Une fois amarrés à Ushuaia, nous célébrons l’arrivée de ce voyage exceptionnel et les trois semaines et demie passées ensembles, dans un environnement grandiose. 

Repas : petits-déjeuners - déjeuners - dîners sur le voilier Hébergement : nuits en cabine sur le voilier

JOURS 29 & 30 : RETOUR VERS L'EUROPE

Jour 29

Selon votre horaire de vol, nous profitons encore un peu du bateau, de l’équipage et d’Ushuaia puis nous nous rendons par nos propres moyens à l’aéroport pour embarquer à destination de l’Europe. Arrivée probablement en Europe le jour 30.

en taxi jusqu'à l'aéroport Repas : petit-déjeuner au bateau puis déjeuner libre

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.


ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Infos Techniques

Accompagnement

Vous serez accompagnés pendant toute la durée de notre navigation par trois membres d'équipage, tous diplômés et détenant des compétences complémentaires comme kayakiste et ancien athlète de haut niveau, skieur de randonnée de grande expérience et un alpiniste. De quoi explorer cette région du monde dans les meilleures conditions.

Le capitaine est également ingénieur en prévention des risques naturels et industriels ainsi qu'instructeur alpinisme.

L'ensemble de l'équipage a reçu une formation médicale spécifique au milieu marin et le capitaine en médecine d'urgence. Vous aurez accès à un médecin spécialiste des milieux isolés H24 basé en Europe. Et tout au long de cette navigation, nous nous appuierons sur d’autres compétences selon nos besoins.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : modéré

Ce programme est accessible à toute personne en bonne santé et ayant une pratique sportive a minima hebdomadaire.

Que vous soyez marin confirmé ou non, il convient d’être en bonne santé et d’accepter la nature « aventureuse » de cette navigation, notamment pour des raisons météorologiques. Une bonne condition physique est requise. Chaque équipier doit d’être capable de monter et descendre sans aide dans le zodiac, marcher quelques heures sur un terrain non balisé, monter un dénivelé de 300 mètres et savoir faire preuve d’adaptabilité devant les conditions climatiques des zones du Grand Sud

Vous êtes invité à participer aux manœuvres et à la vie du bord, pour vivre pleinement cette aventure collective qu’est la découverte en voilier de la péninsule Antarctique.

Nous insistons sur le fait qu’il s’agit d’une croisière de type « expédition », avec la part d’évènements imprévisibles inhérents à ce type de voyage. S’engager sur ce type de voyage induit une connaissance des risques et une certaine flexibilité, en plus d’un indispensable investissement personnel dans l’aventure collective que sera cette expédition. La motivation et la connaissance de soi sont donc des facteurs cruciaux.

Tout problème de santé dont vous pensez qu'il pourrait compromettre la bonne réalisation de votre expédition, doit nous être communiqué afin d'évaluer ensemble qu'il est compatible avec cette expédition. Et nous vous conseillons fortement de faire une visite de check up chez votre dentiste avant le départ, au regard de la longueur de l'expédition.

Hébergement

Vous êtes accueilli à bord un voilier course - croisière de 24 mètres, avec une coque aluminium renforcée, équipé en voilier d'expédition polaire. Il est équipé de dessalinisateur, de groupe électrogène, d'un chauffage surpuissant et d'une très bonne isolation, il est parfaitement adapté pour des expéditions photos, de ski de randonnée, plongée ou kayak de mer. 280m2 de voilure appuyée par un moteur de 250 chevaux turbo permet d'affronter toutes les conditions sereinement.

Le voilier est particulièrement confortable. Il dispose de six cabines doubles et de quatre salles d'eau permettant d'accueillir confortablement 8 à 10 personnes à bord et 2 à 3 membres d'équipage (n’oubliez pas que vous êtes sur un voilier et qu’il faut utiliser l’eau avec parcimonie).

Aussi, vous dormez en cabine double, si vous êtes un couple, ou twin, avec un autre participant ou une autre participante, si vous venez seul-e. Sauf à ce que le bateau ne soit pas complet (ce qui est rare), il ne nous est pas possible de vous proposer une cabine single.

Le carré, lieu de vie intérieur, est particulièrement spacieux, avec une bibliothèque et une vidéothèque thématiques.

Vous êtes accueilli à bord la veille de l’appareillage et pouvez y séjourner jusqu’au jour de votre départ. Les prises sont au standard français sur le bateau. Pas besoin d’adaptateur.

Repas

Sur le bateau, les repas sont préparés par l’équipage, chacun ayant ses spécialités. Nous faisons l’approvisionnement à Ushuaïa, où nous trouvons une grande variété de produits frais, fruits, légumes, viande et poissons... Nous nous occupons toujours de la confection des repas, mais les participants peuvent nous aider à les préparer et à ranger une fois le repas terminé.

La caisse de bord de 40 euros par jour est à régler sur place, soit 1 040 € sur une base de 26 jours de navigation. Elle permet à l'équipage de réaliser les approvisionnements que nous effectuons avant votre arrivée. Outre la nourriture et les boissons, la caisse de bord permet de régler les taxes de port et de douane.

Transferts / Transport

Les transferts ne sont pas prévus pour des raisons d’organisation, les participants arrivant en général à l’aéroport d’Ushuaïa en ordre dispersé. Prévoir de prendre un taxi de l’aéroport au club Affasyn, connu de tous les chauffeurs de taxis. Prévoir 50 pesos par trajet soit environ 5 euros.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 5 à 8 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

Tout le matériel de logistique est fourni.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 5,17 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 155 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 102 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Le prix comprend

L’hébergement tel qu’indiqué dans le programme et dans la rubrique «Hébergement» ci-dessus. Les repas tels qu’indiqués dans le programme et dans la rubrique «Repas» ci-dessus. L’accompagnement tel qu’indiqué dans le programme et dans la rubrique «Accompagnement» ci-dessus. L’équipement tel qu’indiqué dans la rubrique «Équipement» ci-dessus. Le permis Antarctique, les entrées sur les sites mentionnés dans le programme.

Le prix ne comprend pas

Tout ce qui n’est pas mentionné dans « le prix comprend ». Vol international aller/retour. La caisse de bord (40 € / jour). Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires