Ascensions de deux volcans mythiques

Points forts

  • Acclimatation optimisée avec l’ascension de trois sommets entre 4 200 m et 4 700 m
  • Marchés d’Otavalo, Saquisili et Zumbahua
  • Randonnées dans les villages, lagunes, forêt et rencontre avec les communautés indiennes
  • Nuits en auberge ou refuge pour plus de confort
  • Deux journées de réserve météo
  • Hotline médicale avec les médecins de l'Ifremmont

Ce voyage associe une suite d’ascensions « acclimatoires » : le Fuya Fuya (4 279 m), le Rucu Pichincha (4 696 m), le Rumiñahui (4 636 m) l’Illiniza Norte (5 105 m)… et la découverte des principaux paysages de l’Équateur, une Amérique du Sud en miniature : les marchés indiens les plus spectaculaires du continent, les villages aux traditions andines bien ancrées, l’Altiplano et ses lacs aux couleurs spectaculaires, l’approche de l’Amazonie…
Les ascensions du Cotopaxi (5 897 m) et du Chimborazo (6 268 m) couronnent cette découverte « alpinistique » d’un des pays les plus attachants des Andes : le Cotopaxi, ce magnifique volcan aux formes parfaites, domine du haut de ses presque 6 000 mètres les villages andins et « l'allée des volcans », sillon verdoyant, cœur de l'Équateur. Le Chimborazo, dont l'ascension est difficile, est le « plus haut sommet du monde », en le considérant comme le sommet le plus éloigné du centre de la terre de par la forme ellipsoïdale de la planète.

Note globale : (2 avis)
20 jours
Prochain départ assuré le 05/08/2023
Estimation empreinte carbone par voyageur :
4,28 tonnes de CO2
Activités :Alpinisme, Treks et randonnées
Niveau physique :Difficile
Niveau technique :Niveau Peu Difficile (PD)
Nuit la plus haute :Inf. à 5 500 m
Confort :Standard
Taille du groupe :de 4 à 8 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM01868
à partir de5 350
Vol international inclus
Ascension du Cotopaxi à 5 897 m dans les Andes en Équateur
Ascension du Cotopaxi à 5 897 m dans les Andes en Équateur
Ascension du Cotopaxi à 5 897 m dans les Andes en Équateur
Chimborazo à 6 268 m dans les Andes en Équateur
Chimborazo à 6 268 m dans les Andes en Équateur
Ascension du Chimborazo à 6 268 m dans les Andes en Équateur
Ascension du Chimborazo à 6 268 m dans les Andes en Équateur
Ascension du Chimborazo à 6 268 m dans les Andes en Équateur
Auberge de montagne à Lasso dans les Andes en Équateur
Cotopaxi vu de Lasso dans les Andes en Équateur
Région de Banos en Amazonie en Équateur
Région de Banos en Amazonie en Équateur
Région de Banos en Amazonie en Équateur
Le volcan Imbabura près de Cotacachi en Équateur
Marché de Otavalo dans les Andes en Équateur
Laguna Cuicocha dans les Andes en Équateur
La laguna Quilatoa dans les Andes en Équateur

Jour par jour

JOURS 1 & 2 : PARIS — QUITO — OTAVALO — SAN CLEMENTE

Jour 1

Nous prenons notre vol d'Europe vers Quito que nous atteignons, selon la compagnie aérienne et son plan de vol, soit le jour-même, soit le lendemain matin. Dans les deux cas, nous partons aussitôt vers le nord, le long de la route panaméricaine, pour rejoindre Otavalo. 

Le jour 2, nous déambulons dans le célèbre marché indien d'Otavalo, le plus important des Andes équatoriennes. S'il a lieu tous les jours, c'est le samedi qu'il est le plus animé (à noter que compte tenu des contraintes professionnelles de nos clients et des rotations aériennes, nous ne calons pas nécessairement notre arrivée sur un samedi. En parler à votre conseiller chez Tamera si vous tenez absolument à y assister un samedi). Chaque semaine, les Indiens de la montagne en vêtements traditionnels se rendent au marché ; c’est un lieu de rencontre privilégié, très haut en couleur : nombreux tissages, chapeaux, vanneries, fruits tropicaux. Nous y croisons les Indiens otavaleños chaussés d’espadrilles, coiffés de chapeaux de feutre brun et portant sur les épaules un poncho bleu. Ce sont les Indiens les plus prospères d’Équateur et de redoutables commerçants ! 
Court transfert vers le lac de San Pablo d'où nous partons à pied vers la communauté de Zuleta, au milieu des champs multicolores, sur les flancs du volcan Imbabura. Nous nous dirigeons ensuite vers la communauté indienne de San Clemente. 
C’est l'occasion de découvrir un mode de vie et une vision du monde bien différents des nôtres. Cette rencontre nous permet de partager la culture indigène, d'expérimenter une manière de vivre traditionnelle et de profiter d'un environnement naturel exceptionnel.  

Nous dormons chez l'habitant (2 à 3 personnes par famille avec qui nous pourrons partager le dîner).

en véhicule privé environ 4 h + 300 m / - 280 m environ 2 600 m Repas : diner du jour 1 (non inclus) - petit-déjeuner, déjeuner et dîner du jour 2 (inclus) Hébergement : à l'hôtel ou dans l'avion le jour 1, nuit chez l’habitant le jour 2

JOUR 3 : LAGUNA CUICOCHA — COTACACHI — SAN CLEMENTE

Jour 3

Nous faisons route vers la magnifique lagune de Cuicocha, de son ancien nom Kichwa Achikkucha, littéralement « la lagune des dieux », au pied du volcan Cotacachi (4 939 m) à 3 400 mètres d’altitude. Au centre de l'ancien cratère se trouvent deux îlots mythiques (Wolf et Yerovi), couverts de végétation, issus des éruptions volcaniques successives. Randonnée sur la crête qui contourne la lagune, à une altitude de 3 000 à 3 480 mètres ; le sentier nous permet de découvrir une flore magnifique et variée. Nous jouissons de belles vues sur les dômes volcaniques des îles jumelles Wolf et Yerovi.
En fin d'après-midi, nous visitons la ville de Cotacachi, réputée pour le travail sur le cuir et la qualité de ses articles de maroquinerie. Le cuir de Cotacachi est exporté dans le monde entier.
Retour à San Clemente, pour un dernier repas et une dernière nuit dans la communauté. 

en véhicule privé environ 2 h environ 5 h + 550 m / - 550 m environ 2 600 m environ 3 480 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l’habitant (2 à 3 personnes par famille avec qui nous pourrons partager le dîner)

JOUR 4 : ASCENSION DU FUYA FUYA (4 279 M) — QUITO

Jour 4

Transfert aux trois Lagunas de Mojanda (3 720 m). 
Ascension facile du Fuya Fuya (4 279 m), qui constitue notre première acclimatation.
Marche dans les touffes d’herbe du paramo jusqu’à un petit col, puis montée plus raide vers le sommet. Panorama splendide sur les volcans alentour : Cotacachi, Imbabura, Cayambe. 
Descente, et route vers Quito. En cours de route, arrêt au petit monument de « la Mitad del mundo » (la moitié du monde) dont la latitude est de  0° 0' 0' ; à cet endroit précis, nous sommes sur la ligne exacte de l'équateur, qui coupe le monde en deux hémisphères : nous posons un pied dans l’hémisphère sud et l’autre au nord !

en véhicule privé environ 4 h environ 4 h + 600 m / - 600 m environ 2 850 m environ 4 279 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 5 : ASCENSION DU RUCU PICHINCHA (4 696 M) — QUITO

Jour 5

Les trois sommets du grand volcan Pichincha dominent Quito.
Aujourd'hui nous montons en téléphérique à Cruz Loma (3 965 m), sur les flancs de ce volcan actif, réputé pour ses récentes manifestations (1981,1999… ) qui ont empli le ciel de Quito de nuages de cendres. Puis nous marchons vers le sommet du Rucu Pichincha (4 710 m) pour une vue imprenable sur la capitale équatorienne et la chaîne andine. Retour à Quito et à l’hôtel.

en véhicule privé environ 2 h environ 6 h + 750 m / - 750 m environ 2 850 m environ 4 696 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 6 : VISITE DE QUITO — LASSO

Jour 6

Ancienne capitale nord de l'Empire inca et capitale actuelle de l'Équateur, Quito nous invite à découvrir son centre colonial, déclaré patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 1978. À 2 850 mètres d'altitude, c'est la deuxième capitale la plus haute du monde derrière La Paz. 
Visite à pied du centre historique : nous parcourons les ruelles aux maisons blanches, toits de tuile et balcons de fer forgé jusqu'à la place de l’Indépendance, magnifique place agrémentée de parterres fleuris et de palmiers, entourée par la cathédrale, l'archevêché et le palais du Gouvernement. Monuments, églises, places et rues pavées nous dévoilent une histoire, savoureux mélange de cultures et d’identités. 
Visite de « El Panecillo », belvédère naturel au cœur de la ville. Il offre une vue magnifique sur Quito et plus particulièrement sur son centre historique. Cette colline, flirtant avec les 3 000 mètres d’altitude, abrite la vierge de Quito. Faite de pierres et d’aluminium, elle protège la ville de ses ailes ouvertes. C’est, en fait, une réplique de la vierge de Bernardo Legarda aussi appelée « la danseuse », car elle semble en mouvement comme si elle dansait. Route vers Lasso, près du parc du Cotopaxi.

en véhicule privé environ 2 h environ 3 030 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner Hébergement : nuit en auberge

JOUR 7 : MARCHÉ DE SAQUISILI — TREK ISINLIVI / CHUGCHILÁN

Jour 7

Tôt le matin, nous visitons le marché de Saquisili. C’est l’un des plus beaux marchés d’Équateur qui a lieu tous les jeudis (nous ferons notre possible pour caler nos dates pour assister à ce marché, mais ne le garantissons pas. (En parler à votre conseiller chez Tamera si vous tenez absolument à y assister). Il se répartit sur huit places, chacune dédiée à des marchandises spécifiques ; le marché au bétail est particulièrement spectaculaire. Nous observons les scènes de la vie locale et découvrons une variété de produits artisanaux, de fruits, légumes et animaux. Une belle occasion pour avoir un aperçu de la vie quotidienne des Indiens de la sierra. Puis, nous partons cette fois à la découverte de la Cordillère occidentale, et traversons les paysages de l'Altiplano, afin de rejoindre l'un des plus beaux sites du pays, le canyon du Río Toachi. Transfert au village d’Isinlivi, point de départ de notre traversée du canyon à pied, jusqu'au village traditionnel de Chugchilán isolé en haut du canyon. Jusqu'à la construction de la route qui mène à Saquisili, Chugchilán était un important lieu d'échange entre la côte pacifique et la sierra.

environ 2 h 30 environ 6 h + 750 m / - 450 m environ 3 200 m en véhicule privé Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en auberge

JOUR 8 : TREK CHUGCHILÁN — QUILOTOA

Jour 8

Ce matin, nous quittons Chugchilán pour rejoindre la Laguna de Quilotoa (3 900 m). Nous descendons au fond du canyon du Rió Toachi, que nous franchissons sur une passerelle. Sur l’autre versant, une série de ravines nous mène au village de Guayama, dans une montée aride et sablonneuse. Nous poursuivons la montée vers le cratère de Quilotoa, dont nous longeons la lagune pour arriver au village du même nom, perdu en plein paramo andin. Sur le chemin, on peut rencontrer fréquemment des Indiens avec leurs troupeaux de moutons et de lamas. Par beau temps, on peut admirer au loin les volcans Ilinizas et même le Cotopaxi.

environ 6 h + 1 080 m / - 430 m environ 3 880 m environ 3 900 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en auberge

JOUR 9 : TREK AUTOUR DE LA LAGUNA QUILOTOA  — MARCHÉ DE ZUMBAHUA — BAÑOS

Jour 9

Quilotoa est un volcan toujours actif dont la caldeira est occupée par un lac aux eaux sombres. Ce matin, nous randonnons autour de ce grand cratère volcanique, dont la couleur varie entre le bleu turquoise et le vert émeraude en fonction de l'orientation des rayons du soleil. Nous partons plein sud vers le village de Zumbahua, où nous assistons à la fin de son marché très authentique. Nous poursuivons notre route vers le sud en direction de la charmante petite ville thermale de Baños, à 1 800 mètres d’altitude, et située au pied du volcan actif du Tungurahua (5 016 m). Dominée par des hautes montagnes verdoyantes, Baños est réputée pour la qualité de ses eaux thermales.

en véhicule privé environ 3 h environ 4 h environ 1 800 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 10 : TREK DES CONTREBANDIERS — LASSO

Jour 10

Baños offre une grande variété d’activités de pleine nature. Le Rió Pastaza court vers l'Amazonie, en creusant la Cordillère orientale : la « Ruta de les Casacadas » parcourt onze cascades importantes ! Nous profitons du magnifique paysage de forêts de montagne lors de plusieurs haltes le long du fleuve Pastaza. Le sentier des contrebandiers est un des sentiers les plus connus de la région. Il passe en plein milieu de la montagne, avec une vue splendide tout le long du canyon du Río Pastaza. Nous croisons de multiples parcelles de productions agricoles : mandarines, avocats, bananes etc. Tout au long du chemin, nous rencontrons des paysans travaillant la terre. L'après-midi, nous visitons la ville et ses environs (cascades de Pailon del diablo et de Manto de la Novia) où de magnifiques chemins nous conduisent à des miradors qui nous offrent une vue panoramique inoubliable. Après les activités, nous retournons à notre auberge de montagne à Lasso.

en véhicule privé environ 2 h environ 3 h + 180 m / - 250 m environ 3 030 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en auberge

JOUR 11 : ASCENSION DU RUMIÑAHUI (4 636 M) — EL PEDREGAL

Jour 11

Route pour le parc national du Cotopaxi. Départ pour l'ascension du Rumiñahui, un volcan éteint culminant à 4 636 mètres, le plus proche voisin du majestueux Cotopaxi. Descente par le même chemin jusqu’à notre véhicule et retour à notre auberge en montagne.

en véhicule privé environ 3 h environ 6 h + 830 m / - 830 m environ 3 125 m environ 4 636 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en auberge

JOUR 12 : ASCENSION AU REFUGE JOSÉ RIBAS DU COTOPAXI (4 800 M)

Jour 12

Retour au  parc national du Cotopaxi. Traversée d’une grande plaine à 4 000 mètres d’altitude ; vastes étendues d’herbe rase peuplées de chevaux sauvages. Montée à la lagune Limpiopungo (3 890 m), dans les eaux de laquelle vient se refléter le Cotopaxi, le plus haut volcan au monde encore en activité (5 897 m), reconnaissable à son superbe cône très régulier, d'une parfaite symétrie. En quechua, Cotopaxi signifie « cou de la lune », car la lune se pose parfois au sommet du volcan !
Montée en véhicule jusqu’à 4 600 mètres d’altitude. Rencontre avec notre équipe de guides de haute montagne. Répartition de l’équipement et de la nourriture dans les sacs à dos, et montée jusqu’au refuge José Ribas (4 800 m d’altitude). Installation au refuge et excursion jusqu'au glacier à 4 900–5 000 mètres d’altitude. Petite école de neige et glace en compagnie de nos guides pour se rappeler les mouvements et techniques de progression en haute montagne avec crampons et piolet, en neige, sur glace, pentes de 40 à 60 degrés, maniement de la corde, etc. Cette école dépend, bien sûr, des conditions climatiques et de l’état de la neige et de la glace.

en véhicule privé environ 2 h environ 2 h + 400 m / - 200 m environ 4 800 m environ 5 000 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en refuge

JOUR 13 : ASCENSION DU COTOPAXI (5 897 M)

Jour 13

Ascension du Cotopaxi en milieu de nuit (5 897 m). Lever à minuit, petit déjeuner et départ du campement vers une heure du matin. Montée sur une pente d’éboulis vers le glacier, où vous vous équipez. Après avoir contourné une énorme barre rocheuse, la « Yanasacha »,  nous entamons l’ascension proprement dite, essentiellement glaciaire et ne présentant pas de difficultés majeures. Les pentes sont de 30° en moyenne, avec de courts passages jusqu’à 40°. Les crevasses sont peu nombreuses et bien visibles. Seules les conditions d'enneigement peuvent rendre la montée plus difficile. Il faudra environ 5 à 6 heures d'ascension avant de pouvoir admirer le magnifique cône sommital. Par temps dégagé, on aperçoit tous les volcans de l’Équateur, du Cayambe au nord jusqu’au Sangay à l’extrême sud. Retour au refuge vers 10 h 30. Petite collation et descente jusqu’au véhicule parqué à 4 600 mètres. Retour dans la vallée. Déjeuner et transfert à l’auberge de Lasso. 

en véhicule privé environ 2 h environ 11 h + 1 097 m / - 1 297 m environ 3 125 m environ 5 897 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en auberge

JOUR 14 : JOURNÉE DE SÉCURITÉ OU CASCADA MUNDUG

Jour 14

Si les conditions météo ne sont pas favorables la veille, journée de sécurité pour une deuxième tentative d'ascension du Cotopaxi.

Si nous avons réussi le sommet, nous empruntons l’ancienne route en direction de la vallée de Patate, bien connue comme « la terre du printemps éternel » grâce à son climat subtropical sec, ses paysages et les superbes vues du volcan Tungurahua.

Petite balade de 2 heures le matin pour visiter la Cascada de Mundug en traversant des cultures de maïs, pomme de terre et tomate d’arbre. La cascade est bien connue pour sa diversité d’oiseaux ; possibilité de prolonger la marche pour arriver jusqu’à un petit verger de clémentines et avocats.

L'après-midi, visite d’un four typique pour déguster la traditionnel arepa patateña (une sorte de pain d’épice entouré d’une feuille) et chicha de uva, (boisson fermentée de raisin). Découverte d’une plantation de clémentines, avocats et légumes organiques produits à Patate. Nuit à Patate.

en véhicule privé environ 2 h environ 2 h environ 2 850 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 15 : LASSO — RIOBAMBA

Jour 15

Temps consacré à la récupération avant de la conquête du volcan Chimborazo qui a la particularité d'être le sommet le plus éloigné du centre de la terre. Déjeuner et transfert à notre hôtel à Riobamba.

en véhicule privé environ 4 h environ 2 750 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 16 : ASCENSION AU CAMP D'ALTITUDE DU CHIMBORAZO (5 330 M)

Jour 16

Départ en véhicule jusqu’au pied du Chimborazo à 4 800 mètres, altitude à laquelle s’arrête la route. Nous rencontrons notre équipe de porteurs qui vont emmener l'équipement collectif au campement à 5 330 mètres où nous passerons le début de la nuit en bivouac. Déjeuner au refuge puis montée avec notre équipe au campement. Nous montons nous-mêmes notre équipement individuel (nous pouvons faire appel à un porteur – option payante – voir rubrique « accompagnement » ci-dessous).

environ 2 h environ 3 h + 530 m environ 5 330 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en camp d'altitude

JOUR 17 : ASCENSION DU CHIMBORAZO (6 268 M)

Jour 17

Départ du camp vers minuit. L’itinéraire ne pose pas de difficultés techniques majeures, cependant, suivant les saisons, les conditions d’enneigement ou l’état de la glace peuvent poser des problèmes techniques ou de sécurité́ importants. C’est une voie d’endurance. Il s’agit donc surtout d’être en forme et bien acclimaté, les difficultés principales étant l’altitude et le dénivelé́. 7 à 8 heures seront nécessaires pour couronner le plus haut sommet d’Équateur. Retour au refuge et puis nous reprenons la route vers Guamote.

en véhicule privé environ 4 h environ 11 h + 980 m / - 1 500 m environ 3 500 m environ 6 268 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 18 : JOURNÉE DE SÉCURITÉ / VISITE DE LA LAGUNE OZOGOCHE

Jour 18

Si les conditions météo ne sont pas favorables la veille, journée de sécurité pour une deuxième tentative d'ascension du Chimborazo.

Si nous avons réussi notre sommet la veille, alors nous partons après le petit déjeuner en direction du lac d’Ozogoche situé dans le parc national Sangay. Le complexe lacustre Ozogoche se compose en fait de 35 lacs, dont celui d’Ozogoche qui est lui-même entouré de petits lacs tels que : Pugsilococha, Yantapungo, Yanacocha, Verdecocha, Patillo. Dans cet endroit, nous pouvons observer la flore locale andine telle que almohadillas pajonales et chuquiraguas. Après cette visite, nous retournons à Quito.

en véhicule privé environ 5 h environ 2 h environ 2 850 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 19 : QUITO — PARIS

Jour 19

Dernière matinée libre à Quito, selon nos horaires de vol. C'est peut-être l'occasion de faire nos derniers achats ! Puis transfert à l’aéroport international et vol de retour.  

en véhicule privé environ 1 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus)

JOUR 20 : ARRIVÉE À PARIS

Jour 20

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.


ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Infos Techniques

Accompagnement

Lors des ascensions du Cotopaxi et du Chimborazo, la réglementation équatorienne limite chaque cordée à deux participants, encadrés par un guide de haute montagne local anglophone ou hispanophone. Chaque participant peut ainsi effectuer l'ascension à son rythme. Nos guides locaux sont expérimentés et diplômés ASEGUIM (Association Équatorienne des Guides de Montagne) et/ou plus rarement UIAGM (Union Internationale des Associations de Guides de Montagne). Ils sont encadrés par un guide principal ou chef d'expédition, francophone, lui-même encore plus expérimenté. Il participe à l'ascension et il peut également éventuellement réorganiser les cordées au cours de l'ascension afin que chacun ait toutes ses chances d'arriver au sommet.

Nous essayons de mettre en place les mêmes équipes d'accompagnement entre le Cotopaxi et le Chimborazo, ce qui permet au groupe de mieux se connaitre.

Pour les participants qui souhaitent le portage au camp du Chimborazo, il faudra penser à réserver les porteurs, qui habitent pour la plupart dans la ville de Riobamba, avec nos équipes en France, ou au plus tard, 3 jours avant la date d'arrivée au camp de base. Vous payez alors sur place le portage dont le coût est de 55 US$ par tronçon (compter 2 tronçons, l'aller et le retour),  que vous pouvez partager avec un autre participant (1 porteur pour 2 participants).

Pour certaines dates de départ, ou sur demande du groupe, nous pouvons adjoindre un chef d'expédition, guide de haute montagne français. Ses coûts sont alors répartis sur l'ensemble des participants. N'hésitez pas à nous consulter.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : difficile

Ce programme s'adresse à des participants en bonne forme physique, ayant une pratique sportive significative, d'endurance notamment, détenant un excellent mental permettant de faire face à des difficultés par nature imprévues.

L'enchaînement de plusieurs sommets à plus de 4 000 mètres permet une acclimatation idéale pour tenter le Cotopaxi puis le Chimborazo. Il est clair également que cet enchaînement nécessite de bonnes qualités sportives et d'endurance. Les deux enjeux principaux demeurent les ascensions des deux derniers sommets à près et plus de 6 000 mètres. La météo, particulièrement instable à l'équateur, vient souvent perturber les tentatives et les dénivelés importants, les jours d'ascension, doivent être pris en compte. Pour accroître nos chances, nous avons prévu deux jours de réserve météo supplémentaires.

Techniquement, le Cotopaxi ne pose pas de problème particulier. Il n'en est pas du tout de même pour le Chimborazo pour lequel le taux de réussite sommitale, malgré ce qui est grossièrement dit ici ou là, est bien plus faible qu'on ne veut le laisser croire, peut-être de l'ordre de 30 %.

Jusqu'à 5 300 mètres où nous allons installer notre camp, et globalement jusqu'à 5 600 mètres, l'ascension du Chimborazo ne pose pas à priori de problème majeur. À partir de 5 600 mètres, et jusqu'au sommet, ses pentes moyennes sont de l'ordre de 50° (45° à 55°) avec quelques sections courtes de glace à 60°. Lorsque la montagne est sèche, ce qui est de plus en plus souvent le cas depuis quelques années, l'ascension peut devenir très technique car on monte alors ces pentes raides sur de la glace vive, vieille et dure. Une très bonne technique de cramponnage est alors nécessaire, beaucoup de sûreté́ et de confiance en soi. Bref, à ce moment-là, l'expédition devient plus technique et peu abordable pour un alpiniste moyen. Également, entre 5 300 et 5 500 mètres sur la voie normale, il y a des risques de chutes de pierres et le guide peut décider selon l'enneigement de prendre une voie un peu plus longue pour éviter cette section. Enfin, le sommet nécessite une petite portion d'escalade rocheuse de 10 mètres.

À l'inverse, en cas de chutes de neige fraîche trop abondantes, les risques d'avalanche sont significatifs et il se forme vite des plaques à vent sur des pentes importantes. La sécurité justifie alors de ne pas tenter l'ascension.

Au total, on voit bien que, sauf à être un alpiniste expérimenté, la ligne de crête est assez fine entre les deux extrêmes (montagne sèche ou trop de neige) ; à cela s'ajoute une météo instable à l'équateur qui rend ce sommet du Chimborazo, peut-être plus que d'autres encore, aléatoire. Il faut donc le considérer comme la « cerise sur la gâteau » dans ce beau programme de découverte de l'Équateur, et non comme un but en soi.

Nos guides de haute montagne locaux sont particulièrement expérimentés et reconnus localement sur ces deux sommets. Ils vous permettront de les tenter dans les meilleures conditions de réussite et de sécurité. Leurs décisions sont définitives.

Il n'y a pas de portage à prévoir, sauf pour le Chimborazo, où il s'agit de monter la part faible du matériel collectif qui vous revient, ainsi que votre équipement individuel, au camp d'altitude (5 330 m) d'où part l'assaut sommital. Vous pouvez faire appel à des porteurs locaux pour ce portage (cf. ci-dessous).

Niveau de difficulté technique

Niveau d'alpinisme : Peu Difficile (PD) à Difficile (D)

Dans ce programme, l'usage de matériel d'alpinisme (crampons, harnais, piolet, cordes, etc.) est nécessaire et l’itinéraire abordé peut comporter des petites difficultés, qu’il s’agisse de passages un peu plus inclinés dans une course glaciaire, de la hauteur de la paroi, de l'engagement de la course et de la continuité des efforts. Il s’adresse donc à des débutants dégrossis qui ont déjà une petite expérience de l’alpinisme et qui ont déjà réalisé quelques courses de ce niveau ou légèrement au-dessous.

Comme évoqué plus haut, si le Chimborazo est sec et ses pentes à 60° sont en glace vive, alors nous pouvons côter l'ascension « Difficile ».

Et cette cotation technique s’applique bien sûr à des conditions météorologiques normales : la difficulté peut augmenter en cas de mauvaises conditions, de neige fraîche pour une course rocheuse, d’insuffisance ou de manque de qualité de la glace pour une course glaciaire, etc. De même, la donne change radicalement, pour un même niveau technique, avec l’altitude, le poids du sac, le peu d’équipement de la voie sur place, la fatigue liée à l’approche si elle est longue, l’environnement particulièrement hostile, etc.

Nos stages d'alpinisme de notre École de l’Aventure à partir de trois jours s’adressent à vous.

Compagnies aériennes internationales

Au départ de Paris en vols réguliers, classe économique sur les compagnies suivantes : American Airlines, Iberia, Air France, etc.

Hébergement

En hôtel de bonne catégorie (base : chambre double) à Quito et Cuenca, sommaire pendant le reste du voyage (lodge, auberge, chez l’habitant).

L'hôtel à Quito : Ikala Quito. https://www.ikalaquitohotel.com - Hôtel ***, noté 9,2 sur Booking.fr 

Repas

Dans les villes, de nombreux restaurants nous permettent de découvrir la cuisine typique locale. 

Souvent, le repas du soir est pris dans l’auberge ou chez les habitants qui nous accueillent.

EAU : prévoyez des pastilles (type Micropur ou autre) pour désinfecter l'eau que vous mettez dans votre gourde, selon la source et sur les conseils de votre guide. Vous pouvez également acheter de l’eau minérale sur place (non comprise dans le prix), mais son bilan écologique est médiocre, comme vous le savez. Aussi, nous ne vous le conseillons pas.

Transferts / Transport

Vols internationaux par vols réguliers. Dans le pays, par bus ou véhicules spécialement affrétés, ou vols intérieurs par compagnie locale.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 4 à 8 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

Tout le matériel de logistique est fourni. 

L'équipement d'alpinisme individuel (chaussures d'alpinisme, crampons, piolet, baudrier, casque, quelques mousquetons, une poignée auto-bloquante, etc.) n'est pas fourni. Nous pouvons vous les louer sauf les chaussures. Compter pour la durée de l'expédition environ 150 € pour le pack alpinisme hors chaussures ainsi que 120 € pour le sac de couchage 0 à -10°C. Une caution du même montant vous sera demandée. Un délai de deux mois est nécessaire pour toute demande de location de matériel. Renseignez-vous auprès de votre conseiller chez Tamera. 

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 4,28 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 128 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 84 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Extensions

Îles Galapagos

Jour 1 : Arrivée aux Galapagos : Santa Cruz 

Le matin, nous arrivons à l’aéroport de Baltra. Accueil et transfert directement vers la partie haute de l’île de Santa Cruz. Nous partons en excursion dans les tunnels de lave. Une incroyable formation géologique qui est, en fait, le couloir par lequel la lave chaude est passée lors de la dernière éruption. Puis, nous partons pour la réserve « El Chato », l'habitat naturel d'environ 8 000 tortues terrestres géantes de Santa Cruz. Elles vivent sur la partie haute de l’île à la recherche d’un climat plus frais et plus humide et pour trouver plus facilement de l’eau et de la nourriture. Déjeuner dans le ranch Primicias.

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) 

Hébergement : nuit à l'hôtel

Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

JOUR 2 : Santa Cruz — Isabela  

Transfert au port de Puerto Ayora pour prendre un petit bateau (lancha) en direction d’Isabela. Nous nous rendons au centre d’élevage Arnaldo Tupiza, spécialisé dans la conservation et l’élevage des tortues terrestres endémiques de l’île d’Isabela. Nous pouvons observer cinq différentes espèces de tortues. Puis, nous nous rendons sur Tintoreras, un petit îlot rocheux de lave volcanique à 10 minutes de la côte où les requins à ailerons blancs (tintoreras) aiment se reposer dans une eau tranquille et transparente. Nous nous promenons sur les plages de sable blanc et de roches noires. Observation d’une colonie d’otaries, d’iguanes marins et d’une plante endémique la « Nolana galapageia » et snorkeling. 
Puis nous partons observer la grande diversité de la faune et de la flore dans de magnifiques paysages de lagunes, plages et marécages où l’on peut apercevoir des flamants roses, canards, échasses, huitriers et crabes. La forêt de mangrove est la plus importante de l’archipel et contribue à la conservation de la biodiversité. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) 

Hébergement : nuit à l'hôtel

Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

Suppléments : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

JOUR 3 : Isabela — Santa Cruz 

Nous partons avec le guide naturaliste pour une excursion sur le volcan Sierra Negra qui culmine à 1 124 mètres d’altitude. C’est l’un des volcans les plus actifs des Galapagos et depuis sa dernière éruption en 2018 les paysages aux alentours sont tous couverts de lave récente. Le Sierra Negra est l’endroit rêvé pour la randonnée et pour observer les oiseaux. Si vous ne souhaitez pas marcher, cette journée libre peut être l'occasion pour vous de profiter de la plage ou d'aller au  El muro de las lagrimas ou nager et se baigner dans la baie Concha  Perla. Dans l’après-midi retour en bateau pour l’île de Santa Cruz. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner pique-nique – dîner libre (non inclus) 

Hébergement : nuit à l'hôtel

Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

JOUR 4 : Excursion maritime sur l’île de Pinzon 

Départ matinal pour une excursion de la journée sur l’île de Pinzon qui est une petite île inhabitée d‘une superficie de 18 kilomètres carrés.  Le parc national des Galapagos a autorisé depuis peu un site d’accès, mais uniquement pour y faire du snorkeling, car la faune maritime est riche et surprenante. Après une heure de navigation, nous arrivons dans l’eau cristalline et turquoise de la baie Pingüino. Nous avons la chance d'observer une multitude de poissons de toutes les couleurs et de toutes les formes, des otaries et leurs bébés, des tortues marines et des requins tintoreras. Puis nous poursuivons, généralement accompagnés de dauphins, vers une plage au nord de l’île de Santa Cruz, que l’on peut atteindre uniquement en bateau. Baignade, sieste ou snorkeling avec la possibilité de voir des iguanes marins, des raies manta, des étoiles de mer et le fameux poisson-globe.

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner pique-nique – dîner libre (non inclus) 

Hébergement : nuit à l'hôtel

Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

JOUR 5 : RETOUR VERS QUITO 

Départ le matin pour l’aéroport de Baltra selon l’horaire du vol de retour à Quito/Guayaquil. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) 


Ce forfait ne comprend pas : 

  • Taxe pour Isabela : 10 $ par personne
  • Taxe d'entrée pour le parc des Galapagos : 100 $ par personne
  • Impôt de l'Ingala :  20 $ par personne
  • Équipement de snorkeling
  • Taxis aquatiques : environ 10 $

Durée de cette extension

5 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 1 450 € selon votre date de depart sur une base de 2 à 8 participants.

Découverte des îles Galapagos et plongées

Jour 1 :  Quito — San Cristobal  — Tijeretas

Nous décollons de Quito pour rejoindre San Cristobal, sur l'île du même nom, aux Galápagos. Nous visitons en début d’après-midi le centre d’interprétation de San Cristobal, où nous en apprendrons un peu plus sur les îles : l’évolution des espèces, la faune, la migration. Nous finissons la journée en direction de Tijeretas pour une petite balade. Nous pouvons nous rendre à la Loberia où vit la plus grande colonie de lions de mer de l'archipel. Un moment unique. Entre novembre et Janvier, pendant la saison de la reproduction, il nous sera possible d'apercevoir quelques petits. Nous observons la grande diversité de la faune et de la flore dans de magnifiques paysages où l’on peut apercevoir des tortues de mer, oiseaux et iguanes marins. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé
Repas : petit-déjeuner libre (non inclus) – déjeuner – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel
Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

Jour 2 : San Cristobal — Kicker rock « Lion Endormi » — Plongée

Nous naviguons jusqu'à Kicker Rock, impressionnante faille plongeant à plusieurs centaines de mètres sous la mer. Sortie en snorkeling avec les otaries. Nous observons également plusieurs oiseaux endémiques de l'île : frégates, fous aux pattes bleues.  Puis, plongée pour observer la biodiversité marine unique de ce site splendide : des raies, des tortues marines, des requins à pointe blanche (inoffensifs) et avec de la chance des requins marteaux. Et enfin dans l’après-midi, nous profitons d'un temps libre pour se détendre sur la plage Puerto Grande et se balader dans les alentours de la ville. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé
Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel
Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

JOUR 3 : San Cristobal — PARTIE HAUTE DE Santa Cruz 

Nous naviguons en direction de l'île Santa Cruz (2 à 3 heures de navigation selon la vitesse du bateau et l'état de la mer). Une fois sur place, nous partons en excursion dans les tunnels de lave. Une incroyable formation géologique qui est, en fait, le couloir par lequel la lave chaude est passée lors de la dernière éruption. Puis, nous partons pour la réserve « El Chato », l'habitat naturel d'environ 8 000 tortues terrestres géantes de Santa Cruz. Elles vivent sur la partie haute de l’île à la recherche d’un climat plus frais et plus humide et pour trouver plus facilement de l’eau et de la nourriture. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé, bateau partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel
Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

Jour 4 : plongée sur l'île Seymour

L'île Seymour, une île d’origine volcanique située au Nord de Baltra, est considérée comme un endroit idéal pour la pratique de la plongée sous-marine. La plongée sur l'île Seymour s'adresse à tous les niveaux, bien que parfois les courants peuvent être forts. Une très belle occasion d'apercevoir des otaries, des requins des Galápagos, des requins de récif, des requins marteau, des raies, des tortues, des poissons de récif, des raies d’aigle, l’anguille des Galápagos, des barracudas ...

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé
Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel
Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

JOUR 5 : Plongée À Daphne ou Gordons Rocks (SELON niveau des participants)

Le site de plongée à Daphne est rocheux et le fond est sablonneux. À priori, peu de courants forts à cet endroit. Beaucoup de rencontres sont possibles avec la faune locale notamment des requins marteaux et à pointe blanche, différents types de raies, des lions de mer, des tortues, du corail noir, un grand nombre d'invertébrés et des centaines de poissons.
Le site de Gordon Rocks est plus technique. Cette formation rocheuse est un site de renommée mondiale pour les plongeurs intermédiaires et avancés en raison des forts courants et des marées. Pour pouvoir plonger à Gordon Rocks, une expérience de 25 plongées enregistrées minimum est demandée (ou suivre une évaluation sur un autre site au préalable par un instructeur de l’école de plongée). Rencontres possibles et probables : requin-marteau, requins des Galapagos, blanc requins de récifs pointe, mobulas, tortues, poissons de récifs, raies pastenagues, raies aigle, anguilles des Galapagos, barracudas, divers invertébrés.

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel
Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

Jour 6 : île Bartolomé 

Au large de la côte est de l’île de Santiago, se trouve l’ilot de Bartolomé, considéré comme étant l’un des « plus jeunes » de l’archipel. Les paysages y sont magnifiques et lunaires, la plage est dans une baie aux eaux transparentes et calmes. Le sommet de l’ile offre une vue spectaculaire et le « Pinnacle Rock », cette aiguille rocheuse y donne toute sa particularité. Possibilité de faire du snorkeling au pied du « Pinnacle Rock », la faune sous-marine y est très riche, poissons multicolores, tortues marines et colonies de manchots. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel
Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone

JOUR 7 : Bahia

Ce matin, nous visitons Bahia et plusieurs très beaux lieux. 

La Loberia : petite ile où vit toute une colonie d’otaries dont certains spécimens aiment nager avec nous quand nous faisons du snorkeling. (Plongée en superficie avec masque, tuba et palmes).
Punta estrada :  un site où l’on peut observer des fous à pattes bleues, des frégates, des otaries…
El canal de los tiburones : un très beau site où l’on peut découvrir des requins et depuis le mirador on peut avoir une superbe vue du port et des montagnes de l’ile.
Playa de los perros : lieu idéal pour admirer une colonie d’iguanes marins.
Las Grietas : un lieu idéal pour se baigner et faire du snorkeling dans les eaux transparentes.
Dans l'après midi, nous pouvons profiter de notre temps libre pour visiter la Plage Tortuga Bay, l’une des plus belles plages de sable blanc où l’on côtoie des iguanes marins, des requins et des tortues marines. C’est aussi un site protégé pour la nidification des tortues noires. Ou encore visiter la station Charles Darwin. Inaugurée en 1964. Elle est consacrée à l'étude de la faune et de la flore de l'archipel, de la protection et de la conservation des écosystèmes. 

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel
Accompagnement : excursions en base partagée (jusqu'à 16 personnes) avec guide anglophone. La visite de Tortuga Bay et la station Charles Darwin ne sont pas incluses. Il est possible de réserver sur place selon disponibilité. 

JOUR 8 : RETOUR À QUITO

Transfert à l’aéroport de Baltra afin de prendre notre vol de retour à Quito. Une fois à Quito, possible connexion directe avec votre vol international de retour selon l’horaire du vol.

Mode de transfert/transport : en véhicule partagé

Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) 


Note : Il est obligatoire d’avoir un Carnet de plongée (PADI, NAUI, CMAS, ou autre), Nous acceptons les débutants plongeurs certifiés à tous les sites de plongée à l'exception de Gordon Rocks pour laquelle nous avons besoin d'un minimum de 25 plongées enregistrées.

Ce forfait ne comprend pas : 

  • Taxe pour Isabela : 10 $ par personne
  • Taxe d'entrée pour le parc des Galapagos : 100 $ par personne
  • Impôt de l'Ingala :  20 $ par personne
  • Équipement de snorkeling
  • Taxis aquatiques : environ 10 $

 

Durée de cette extension

8 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 3 250 € selon votre date de départ sur une base de 2 à 8 participants.

Avis

10/02/2021

Amériques, Équateur Treks et ascensions du Cotopaxi (5 897 m) et du Chimborazo (6 268 m)

Organiser un tel voyage pendant cette période si compliquée semblait pour le moins difficile, l'équipe Taméra l'a fait et super bien fait. Je ne connaissais pas l'Equateur, quel beau pays et quel beau peuple. Ce trek avait l'avantage de combiner une ...

François T.

10/01/2021

Amériques, Équateur Treks et ascensions du Cotopaxi (5 897 m) et du Chimborazo (6 268 m)

Dans cette période difficile, organiser un voyage en Ecuador était une gageur. L'équipe Tamera a pu m'organiser un splendide voyage de trek et d'alpinisme en individuel et ce fut une réussite, même le soleil était de la partie. Les guides et le servi...

Christophe A.

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Le prix comprend

Vols internationaux tel qu’indiqués dans le programme. Les transferts tel qu’indiqués dans le programme. Hébergement tel qu’indiqués dans le programme. Repas tel qu’indiqués dans le programme. Accompagnement tel qu’indiqués dans le programme. Équipement tel qu’indiqués dans le programme. Carnet de voyage tel qu’indiqués dans le programme. Entrées parcs et sites tel qu’indiqués dans le programme.

Le prix ne comprend pas

Les frais de visa. L’équipement individuel d'alpinisme tel que mentionné dans la rubrique « équipement ». Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires