Trek et immersion chez les Karen à la frontière birmane

Points forts

  • Immersion chez les Karen de la région de Létongku et Mong Kua, très différents de ceux que l'on peut rencontrer ailleurs
  • Randonnée dans une région très isolée de Thaïlande, cul-de-sac entre l'état karen de Birmanie et des parcs nationaux
  • Accompagnement par Daniel Gerbault, qui réside en Thaïlande depuis plus de 30 ans et a écrit un livre sur les Karen de Létongku
  • Rafting sur une rivière entourée de falaises couvertes de jungle
  • Visite des sites culturels de Sukhothai, Sri Satchanalai et Kampeang Phet

En compagnie de Daniel Gerbault, qui connaît bien la région, nous partons en randonnée dans une région très peu connue et isolée du reste de la Thaïlande, du côté de Letongku et Mong Kua, en pays karen, juste en bordure de la Birmanie, au bout du bout des pistes. Nous y accédons depuis Mae Sot, ville thaïlandaise frontalière de la Birmanie, mais nous rejoignons Mae Sot par voie terrestre, avec un trajet en train de Bangkok vers Uttaradit, puis la visite des sites historiques de Sri Satchanalai et de Sukhothai. Belle immersion au sein de cette communauté karen isolée, à cheval sur Birmanie et Thaïlande, et découverte de leur culte chamanique particulier. Si les conditions du moment le permettent, nous rencontrons un chaman du côté birman de la frontière. Il est aussi possible de quitter la région de Letongku par un trek de cinq jours à travers la jungle.

Code voyage : TAM00616
15 jours
Prochain départ le 13/03/2024
Empreinte carbone : 3.74 tonnes de CO2
Activités :Découverte aventure, Treks et randonnées
Niveau physique :Modéré
Confort :Basique
à partir de4 250
Vol international inclus
Immersion dans une cérémonie du peuple karen à la frontière entre Thaïlande et Birmanie
Franchissement d'un passage frontalier entre Thaïlande et Birmanie
Rencontre de jeunes hommes karen dans la région de Letongku
Randonnée vers une fête du peuple karen dans la région de Letongku
Trekking vers une cérémonie chez les Karen à Mong Khua
Voyage vers une cérémonie animiste karen à Mong Kua
Rencontre de pèlerins animistes karen dans la région de Letongku
Trekking vers une célébration animiste du peuple karen dans la région de Letongku
Randonnée vers un temple karen animiste près de Letongku
Découverte de la récolte de la noix de bétel en pays karen
Trek vers une maison habitée par des Karen dans la région de Letongku
Trekking vers des femmes karen à la frontière entre Thaïlande et Birmanie
Randonnée vers des écolières karen dans la région de Letongku
Rencontre d'une femme karen entre Birmanie et Thaïlande
Voyage vers une femme karen dans la région de Letongku
Randonnée vers un village habité par des Karen en direction de la Thaïlande
Trekking avec un cornac karen entre Thaïlande et Birmanie
Randonnée vers un cornac karen au travail à la frontière entre Thaïlande et Birmanie
Trek vers des chutes d'eau forestières dans la région de Umphang

Descriptif

Cette région correspond en tous points à l’ADN de Tamera, car nous rencontrons un peuple qui a gardé beaucoup de traditions, avec un culte chamanique particulier, dans une région très isolée, tout au bout des pistes et routes. Depuis que la frontière avec la Birmanie est fermée, ce culte mélangeant chamanisme et bouddhisme, appelé Telakhon, est malheureusement en perte de vitesse, car le chaman principal a déménagé et réside en Birmanie, à 300 mètres de la frontière, et il y a trente villages qui suivent ce culte en Birmanie contre trois seulement en Thaïlande. Quand la guerre civile qui fait rage en Birmanie se calmera, nous pourrons aller à la rencontre de ce chaman principal, ce qui renforcera encore l'intérêt du voyage. Mais l'intérêt est aussi que nous sommes dans une région particulièrement isolée de Thaïlande, car c'est un cul-de-sac tout au bout des pistes et des routes, environnée de parcs nationaux thaïlandais à l'est et au sud, et par l'état karen de Birmanie à l'ouest. On ne peut ainsi y accéder en véhicule que par le nord. Nous faisons une immersion à Mong Kua et à Létongku, avec randonnée à travers la jungle entre les deux, avec possibilité de faire le détour en véhicule 4X4 pour ceux qui ne voudraient pas faire cette marche.

Les Karen sont peuple majeur de Birmanie, que l’on retrouve aussi en Thaïlande tout le long de la chaîne frontalière, depuis le nord de la Thaïlande jusqu’à l’isthme de Kra, tout au sud. Les Karen sont quand même environ 80 % à habiter en Birmanie. Parmi ceux qui vivent de nos jours en Thaïlande, beaucoup sont des réfugiés qui ont fui le conflit incessant qui a duré plus de soixante-dix ans entre la junte militaire birmane et les rebelles karen. La paix ayant été signée en 2012, suite au changement de régime en Birmanie, les tensions s’atténuent, les postes-frontières s’ouvrent et permettent de faire de nouvelles découvertes. 

Ce voyage se déroule physiquement en Thaïlande, mais c’est en fait comme si nous étions en Birmanie. Nous effectuons cette belle immersion en compagnie de Daniel Gerbault, Français qui réside en Thaïlande depuis plus de trente ans et qui fréquente cette région isolée depuis près de vingt ans. Il a même écrit un livre sur les Karen de cette région, édité en février 2022 aux éditions L'Harmattan. 

Pour accéder dans cette région, il faut d’abord rejoindre la ville de Mae Sot, frontalière de la Birmanie, d’où on roule vers le sud en direction de Umphang et plus au sud. Létongku est un cul-de-sac, isolé du reste de la Thaïlande par de grands parcs nationaux. D'ailleurs une solution intéressante pour quitter la région, plutôt que de refaire le même chemin à l’envers vers Mae Sot, puis vers Bangkok, est de faire une randonnée de cinq jours à travers la jungle pour rejoindre la région de Sangklaburi, non loin du col des Trois Pagodes, frontalier de la Birmanie. Au cours de la randonnée nous traversons à plusieurs reprises la frontière mais en pleine jungle. Puis retour vers Bangkok par la région du pont de la rivière Kwaï.

Jour par jour

JOUR 1 : DÉPART DE PARIS À DESTINATION DE BANGKOK

Jour 1

Vols de Paris vers Bangkok.
Départs possibles aussi d’un autre aéroport (Lyon, Genève, Bruxelles, Marseille, Nice, etc.) moyennant parfois supplément et un routing différent. Nous consulter.

Repas : dîner dans l'avion Hébergement : nuit dans l’avion

JOUR 2 : ARRIVÉE À BANGKOK

Jour 2

Arrivée à l’aéroport de Bangkok et transfert vers l'hôtel.

Comme c'est une journée d'accueil et de regroupement, avec des routings aériens pouvant être très différents, le reste de la journée est en temps libre, avec possibilité, selon le temps disponible, de faire des visites par vous-mêmes.
L'hôtel est extrêmement bien situé, au bord du fleuve Chao Phraya, et non loin du Palais Royal et du Wat Pho, temple qui abrite un grand bouddha couché, ainsi que du Wat Arun, accessible facilement en bateau-bus et situé sur la rive opposé. Nous ne sommes pas loin non plus du quartier de Khao San Road, avec sa débauche de restaurants en tout genre et de boutiques.

en véhicule privé environ 1 h 30 Repas : petit-déjeuner dans l'avion – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l’hôtel New Siam Riverside à Bangkok

JOUR 3 : DE BANGKOK À SRI SATCHANALAI ET SUKHOTHAI

Jour 3

Transfert (40 minutes environ) avec Daniel Gerbault vers la nouvelle grande gare ferroviaire de Bang Sue, située au nord de Bangkok dans le quartier de Chatuchak, et départ en train à destination d'Uttaradit, sur la ligne de chemin de fer qui va jusqu'à Chiang Mai. Départ de Bangkok vers 09 H 00 du matin. Nous voyageons en train express. Il y a environ 5 h 20 de trajet pour une distance d'environ 480 kilomètres.

Arrivée à la gare d'Uttaradit vers 14 H 30, et transfert par la route (54 km, 1 heure environ) vers le site de Sri Satchanalai, très peu touristique, que nous découvrons en vélo.
Sri Satchanalai est une ancienne cité fondée dès 1250 à environ 60 kilomètres au nord de Sukhothai, classée au Patrimoine de l'Unesco.

En fin de journée, transfert par la route (56 km, 1 heure environ) vers Sukhothai, où nous logeons dans le Vieux Sukhothai, à deux pas du site archéologique.

en train (5h30), en véhicules privés (2h45 au total) environ 8 h 15 environ 600 km Repas : petit-déjeuner à l’hôtel – déjeuner d'un pique-nique dans le train - dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit en guest house à Old Sukhothai à deux pas du site archéologique

​JOUR 4 : VISITE DU SITE ARCHÉOLOGIQUE DE SUKHOTHAI

Jour 4

Visite aujourd'hui à vélo du site de Sukhothai, inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco. Sukhothai fut la capitale du premier royaume du Siam aux 13ème et 14ème siècles, conservant d'admirables monuments illustrant les débuts de l'architecture thaïe.
Nous visitons également un atelier de céramique de type Sawankhalok, style ancien propre à Sukhothai, tenu par une famille d’artisans qui fabrique des statues de divinités hindoues, des bols, des assiettes. Nous allons aussi au conservatoire de musique et de danses traditionnelles où les élèves étudient le Ramayana. Rencontre avec les enseignants et les élèves.

en vélo Repas : petit-déjeuner en auberge – déjeuner au restaurant – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit en guest house à Old Sukhothai à deux pas du site archéologique

JOUR 5 : DE SUKHOTHAI À MAE SOT

Jour 5

Route aujourd'hui de Sukhothai vers Mae Sot, près de la frontière birmane.
Mais nous faisons un premier stop en chemin pour découvrir un petit marché montagnard tenu par le peuple lahu, proposant de nombreux fruits et légumes de montagne produits par les villageois.
Avant d'arriver à Mae Sot nous faisons un détour vers le nord pour découvrir l'étonnant temple bouddhiste Wat Thai Samakkhi, qui abrite un bric-à-brac extraordinaire d'objets et statues bouddhistes, ainsi qu'un petit musée. C'est très agréable d'y passer du temps.

À Mae Sot, importante ville frontalière avec la Birmanie, nous visitons le temple Wat Thai Wattanaram, temple de style birman.
Nous faisons aussi une balade dans le marché frontalier, situé près de la rivière Moei, qui continue à marquer la frontière entre Birmanie et Thaïlande. Un pont a été construit sur la rivière pour faciliter le passage des gens et des marchandises, même si c'est plutôt au ralenti depuis le Covid et la prise de pouvoir par la nouvelle junte militaire en Birmanie. Mae Sot est une ville à prédominance birmane, ainsi qu'un centre de négoce pour les pierres précieuses et semi précieuses.

en véhicule privé environ 3 h 30 environ 180 km Repas : petit-déjeuner en auberge – déjeuner au restaurant – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit en auberge locale à Mae Sot

​JOUR 6 : DE MAE SOT À UMPHANG

Jour 6

Nous quittons Mae Sot vers le sud pour rejoindre la bourgade de Umphang en longeant la frontière birmane par une route de montagne.
Arrêt en chemin dans une réserve naturelle, où nous marchons le long des sentiers pédestres pour admirer les cascades qui s'étagent dans la jungle. 

en véhicule privé environ 4 h 20 environ 2 h environ 180 km Repas : petit-déjeuner en auberge – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à Umphang dans un lodge avec jardin au bord d’une rivière

JOUR 7 : RAFTING SUR LA RIVIÈRE MAE KLONG ET ROUTE VERS MONG KUA

Jour 7

De Umphang, nous rejoignons le bord de la rivière Mae Klong, affluent de la rivière Kwaï, pour embarquer sur un bateau gonflable. Descente en rafting avec deux barreurs sur un très beau parcours sauvage, mais sans difficultés. Parfois on aperçoit des singes, des varans et des oiseaux. Nous nous arrêtons pour admirer un arc en ciel sur les cascades tombant de la falaise couverte de mousse. Arrêt aux sources d’eau chaude en pleine nature, avec bain possible, et dégustation d’une boisson au gingembre dans une timbale en bambou. 

Au terme de la descente, un véhicule 4X4 nous attend et nous emmène par la route en direction du gros bourg de Peung Kleung, frontalier de la Birmanie, loin de tout. Mais avant d'arriver à Peung Kleung nous prenons une piste vers le sud qui nous emmène vers le village isolé de Mong Kua, habité par les Karen. Nuit chez l'habitant à Mong Kua.

en véhicule privé environ 3 h 30 environ 2 h rafting Repas : petit-déjeuner en lodge – déjeuner d'un pique-nique – dîner chez l'habitant Hébergement : nuit chez l'habitant karen à Mong Kua

​JOUR 8 : IMMERSION À MONG KUA

Jour 8

Nous passons la journée complète dans la région de Mong Kua , avec rencontre de la communauté de Ton Talay, qui signifie "source de la mer", parce qu’ici on est à la source du fleuve Mae Moon qui se jette dans le golf de Siam. Cette communauté protège les eaux de ce fleuve en faisant des cultures bio, sans pesticides. Ils utilisent comme engrais un compost à base de pousses de bambou, de guano de chauve-souris et de balles de riz. Ils cultivent aussi du curcuma médicinal. Ton Talay est aussi lié au culte chamanique Telakhon pratiqué par les Karen de la région.

Rencontre avec Lung Sommaï, patriache karen qui est à l’origine d’un projet de protection de la rivière Mae klong, qui prend sa source à Mon Khua. Lung Sommaï  a construit une maison communautaire et un centre d’informations sur l’écologie. Nous découvrons la forge pour la fabrication des outils agraires, et le tissage. Bain dans une rivière entourée de rizières.

Nuit chez l’habitant dans une communauté de paysans karen qui cultivent le curcuma bio vendu pour la médecine traditionnelle.

environ 2 h Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner chez l'habitant – dîner chez l'habitant Hébergement : nuit chez l'habitant karen à Mong Kua

​JOUR 9 : TREKKING DE MONG KUA VERS LÉTONGKU

Jour 9

Nous partons aujourd'hui en trek à travers la forêt profonde pour rejoindre le village de Létongku, situé plus bas en altitude par rapport à Mong Kua. Nous sommes guidés par un pisteur. Pique-nique en forêt au bord d’un ruisseau.
Nous croisons le parcours emprunté par les moines de la forêt qui marchent de Umphang vers Sangklaburi. 
Arrivée à Létongku, village de 2000 âmes isolé dans la jungle thaïlandaise, à 1 km de la frontière birmane dans la chaîne des monts Dawna.

NOTA : Il est possible de ne pas effectuer cette journée de marche en faisant un détour en véhicule 4x4, moyennant supplément à payer sur place.

environ 7 h Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner d'un pique-nique – dîner chez l'habitant Hébergement : nuit chez l'habitant karen à Létongku

JOURS 10 & 11 : IMMERSION DANS LA RÉGION DE LÉTONGKU

Jour 10

Nous allons au temple de Létongku abritant des défenses d’éléphants sacrées sculptées, puis à l’école pour rencontrer les élèves et les enseignants qui sont pour partie fonctionnaires de la police des frontières. Nous allons aussi au centre de soins. Balade dans le village à la rencontre de familles. 

Si les conditions le permettent, passage en Birmanie par une piste utilisée par les Karen des deux côtés de la frontière à travers des plantations de palmiers-aréquiers et de ruisseaux. La frontière est marquée par la rivière Suriya, qui se traverse sur un radeau de bambou. Il y a une heure de marche environ jusqu'à la frontière. Un nouveau temple a été construit proche de la frontière thaï où réside le chaman de Létongku et une communauté de fidèles végétaliens depuis 2011, mais nous ne pourrons peut-être pas nous y rendre, même s'il n'est situé qu'à 300 mètres de la frontière. Cela dépendra des conditions géopolitiques et de sécurité du moment. Même si nous ne traversons pas la frontière cela reste une balade intéressante. Retour à Létongku et rencontre avec Pa wa ancien disciple du leader spirituel et fin connaisseur du culte chamanique. Bain possible dans une cascade en forêt, dans un cadre particulièrement enchanteur, avec des piscines naturelles. Ce qui est étonnant c'est qu'on peut progresser sur la roche mouillée sans glisser. Cela accroche bien.

Balade également vers un sanctuaire boutique autrefois habité par un ermite.

environ 2 h Repas : petits-déjeuners chez l'habitant – déjeuners chez l'habitant – dîners chez l'habitant Hébergement : nuit chez l’habitant karen à Letongku

JOUR 12 : DE LÉTONGKU À PEUNG KLEUNG ET MAE SOT

Jour 12

Longue route de retour de Létongku vers Mae Sot. Nous rejoignons d'abord la bourgade de Peung Kleung, frontalière avec la Birmanie, où nous passons un peu de temps.
Balade dans ce gros bourg isolé, loin de tout, habité par un mélange de karen, birmans et thais. Ce sont aussi des Karen qui habitent du côté birman. Découverte à pied de ce gros bourg frontalier isolé, où les villageois birman et karen viennent se ravitailler. Il est entouré de plantations de poivriers, de palmiers aréquiers, de jacquiers, durians et de falaises calcaires. Ici nous avons une sensation d’être un peu au bout du monde, d’un coin de Thaïlande resté intact.
Puis nous retrouvons un peu plus loin le même itinéraire qu'à l'aller, via Umphang.

NOTA : nous proposons pour ceux qui le souhaitent d'éviter ce long retour par la route vers Mae Sot, puis par la route ou en avion vers Bangkok, en effectuant un trek de 5 jours à travers la jungle des parcs nationaux pour rejoindre la région de Sangklaburi, d'où nous rejoignons Bangkok par la route via Kanchanaburi.

en véhicule privé environ 7 h environ 245 km Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner au restaurant – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit en auberge locale à Mae Sot

​JOUR 13 : MAE SOT - NAKHON SAWAN

Jour 13

Nous entamons aujourd'hui notre retour vers Bangkok.
Il est possible de prendre un avion de la compagnie Nok Air pour aller vers Bangkok, seule compagnie à effectuer ce trajet. Mais nous préférons faire le trajet par la route, même s'il est assez long, à la fois pour des questions d'empreinte carbone, mais aussi parce que les vols Nok Air arrivent à l'aéroport Don Muang de Bangkok, très éloigné de l'aéroport international, et car les horaires des vols Nok Air ne sont pas toujours très fiables et changent d'un jour à l'autre. Un coup c'est le matin, un coup c'est l'après-midi.

Nous prenons donc la route aujourd'hui vers Nakhon Sawan. Il y a 260 km et environ 4 heures de trajet.
Nous faisons quelques visites en chemin, notamment dans le parc historique de Kampaeng Phet, datant de l'époque de Sukhothai.

en véhicule privé environ 4 h environ 260 km Repas : petit-déjeuner en auberge – déjeuner au restaurant – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel à Nakhon Sawan

JOUR 14 : NAKHON SAWAN - AÉROPORT SUVANNABHUMI DE BANGKOK

Jour 14

Nous continuons notre route vers Bangkok, avec quelques visites en chemin.
Et transfert directement vers l'aéroport Suvannabhumi de Bangkok, selon l'heure de départ des vols internationaux de retour vers Paris.
Il est possible de rester plus longtemps à Bangkok et faire une extension.

Enregistrement sur les vols de retour vers Paris en soirée ou dans la nuit.

en véhicule privé environ 4 h environ 250 km Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit dans l’avion

JOUR 15 : ARRIVÉE À PARIS

Jour 15

Arrivée possible sur Bruxelles, Genève, Lyon, Marseille ou Nice selon les réservations aériennes.

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.


ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Fiche Technique

Accompagnement

Accompagnement par Daniel Gerbault, français vivant en Thaïlande depuis plus de trente ans, s’appuyant sur une équipe de guides et correspondants locaux.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : modéré

Ce programme est accessible à toute personne en bonne santé et ayant une pratique sportive a minima hebdomadaire.

Compagnies aériennes internationales

Pour le transport international vers Bangkok, vols réguliers en classe économique sur les compagnies suivantes : Thai Airways, Emirates, Air France.

Possibilité de départ de Lyon ou d’une autre ville de province sur d'autres compagnies, mais aussi de Genève ou Bruxelles, parfois avec un supplément. Nous consulter.

Le vol domestique de Mae Sot vers Bangkok se fait sur la compagnie thaïlandaise Nok Air.

Hébergement

En chambres doubles et twin (deux lits) en hôtels à Bangkok et Sangklaburi, en lodge à Umphang, et chez l’habitant ou en gîte sur le reste du programme.

Repas

Nourriture locale thaïlandaise et karen. Pique-nique à midi lors des randonnées, repas du soir en villages.

Les boissons ne sont pas comprises, notamment les bières, coca, soda, etc.

Pour l’eau, prévoyez des pastilles (type Micropur, Aquatabs ou autre) pour désinfecter l’eau que vous mettez dans votre gourde. Vous pouvez aussi boire de l’eau bouillie.

En dehors du trek, vous pouvez également acheter de l'eau minérale sur place (non comprise dans le prix) mais son bilan écologique est médiocre, comme vous le savez. Aussi, nous ne vous le conseillons pas.

Transferts / Transport

Déplacements en minibus ou minivan selon la taille des groupes et 4X4 par endroits.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 4 à 5 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

Le matériel de logistique est fourni.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 3,74 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 112 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 74 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

Jérôme Kotry, chef des secteurs Asie et Océanie

Je trouve que cette région correspond en tous points à l’ADN de Tamera, car nous rencontrons un peuple qui a gardé beaucoup de traditions, avec un culte chamanique particulier, dans une région très isolée, tout au bout des pistes et routes. Depuis que la frontière avec la Birmanie est fermée, ce culte mélangeant chamanisme et bouddhisme, appelé Telakhon, est malheureusement en perte de vitesse, car le chaman principal a déménagé et réside en Birmanie, à 300 mètres de la frontière, et il y a trente villages qui suivent ce culte en Birmanie contre trois seulement en Thaïlande. Quand la guerre civile qui fait rage en Birmanie se calmera, nous pourrons aller à la rencontre de ce chaman principal, ce qui renforcera encore l'intérêt du voyage. Mais l'intérêt est aussi que nous sommes dans une région particulièrement isolée de Thaïlande, car c'est un cul-de-sac tout au bout des pistes et des routes, environnée de parcs nationaux thaïlandais à l'est et au sud, et par l'état karen de Birmanie à l'ouest. On ne peut ainsi y accéder en véhicule que par le nord. Nous faisons une immersion à Mong Kua et à Létongku, avec randonnée à travers la jungle entre les deux, avec possibilité de faire le détour en véhicule 4X4 pour ceux qui ne voudraient pas faire cette marche.
Les Karen sont peuple majeur de Birmanie, que l’on retrouve aussi en Thaïlande tout le long de la chaîne frontalière, depuis le nord de la Thaïlande jusqu’à l’isthme de Kra, tout au sud. Les Karen sont quand même environ 80 % à habiter en Birmanie. Parmi ceux qui vivent de nos jours en Thaïlande, beaucoup sont des réfugiés qui ont fui le conflit incessant qui a duré plus de soixante-dix ans entre la junte militaire birmane et les rebelles karen. La paix ayant été signée en 2012, suite au changement de régime en Birmanie, les tensions s’atténuent, les postes-frontières s’ouvrent et permettent de faire de nouvelles découvertes.
Ce voyage se déroule physiquement en Thaïlande, mais c’est en fait comme si nous étions en Birmanie.
Nous effectuons cette belle immersion en compagnie de Daniel Gerbault, Français qui réside en Thaïlande depuis plus de trente ans et qui fréquente cette région isolée depuis près de vingt ans. Il a même écrit un livre sur les Karen de cette région, édité en février 2022 aux éditions L'Harmattan. Pour accéder dans cette région, il faut d’abord rejoindre la ville de Mae Sot, frontalière de la Birmanie, d’où on roule vers le sud en direction de Umphang et plus au sud. Létongku est un cul-de-sac, isolé du reste de la Thaïlande par de grands parcs nationaux. D'ailleurs une solution intéressante pour quitter la région, plutôt que de refaire le même chemin à l’envers vers Mae Sot, puis vers Bangkok, est de faire une randonnée de cinq jours à travers la jungle pour rejoindre la région de Sangklaburi, non loin du col des Trois Pagodes, frontalier de la Birmanie. Au cours de la randonnée nous traversons à plusieurs reprises la frontière mais en pleine jungle. Puis retour vers Bangkok par la région du pont de la rivière Kwaï.

Extensions

Maison habitée par des karen dans la forêt du parc national de Tung Yaï

Trekking de Létongku vers Sangklaburi à travers la forêt

JOURS 1 À 5 : TREKKING DE LA RÉGION DE LÉTONGKU VERS CELLE DE SANGKLABURI À TRAVERS LES PARCS NATIONAUX

La région de Létongku est tout au bout des pistes et routes, entourée à l'ouest par la frontière birmane, et à l'est et au sud par de grands parcs nationaux. Pour éviter d'avoir à refaire tout le même chemin en sens inverse pour revenir en véhicule vers Mae Sot, nous vous proposons une solution insolite : traverser à pied vers le sud la jungle des parcs nationaux pour rejoindre la région de Sangklaburi, non loin du col des Trois Pagodes et la fameuse voie ferrée du célèbre pont de la rivière Kwaï. Nous évoluons aussi sur les traces des moines bouddhistes de la forêt, sur leur trajet de Umphang vers Sangklaburi.

Premier jour : Trek de Létongku vers un hameau près de la rivière Souriya (7 heures de marche environ). Nous quittons nos amis karen de Létongku avec un guide-pisteur karen le long de la rivière Souriya. Nuit dans la famille du guide, dans une maison isolée de paysans karen chrétiens.

Deuxième jour : Trek vers Ban Jakae (8 heures de marche environ). Nous avançons le long de la rivière Souriya, puis à travers la forêt profonde, pour rejoindre le village karen chrétien de Ban Jakae.

Troisième jour : Trek vers Ban Ti Laïpa (6 heures de marche environ). Nous continuons notre progression à travers la forêt des parcs nationaux vers le village karen de Ban Ti Laïpa, village de montagne très isolé. Nous sommes très près de la frontière avec la Birmanie. Nuit chez l'habitant et discussions avec les villageois karen chrétiens à propos de leur mode de vie et de leurs rencontres avec la faune des environs. Nous évoluons dans un parc national. On entend parfois les cris des gibbons qui vivent dans la canopée du parc national de Tung Yaï Naresuan, classé par l’Unesco au patrimoine de l'humanité.

Quatrième jour : Trek vers Ban Laïwo (5 à 6 heures de marche). Nous continuons notre randonnée vers le village de Ban Laïwo, village karen à la fois chrétien et de confession bouddhiste, où nous prenons le temps d’explorer les alentours. Nuit chez l'habitant, dans la famille du guide.

Cinquième jour : Trek vers la sortie du parc national de Tung Yaï Naresuan (4 à 5 heures de marche) et transfert vers Sangklaburi. Nous quittons petit à petit la forêt profonde et rejoignons des collines et rizières. Nous atteignons Sanepong, sortie du parc, d'où nous continuons en véhicule 4X4 sur une piste, puis sur la route goudronnée pour rejoindre la bourgade de Sangklaburi. Nuit en auberge à Sangklaburi.

JOUR 6 : RÉGION DE SANGKLABURI

Après le petit-déjeuner, nous traversons le lac pour aller faire une balade à dos d’éléphant en forêt, suivi d’une descente de rivière en radeau de bambou. Puis balade sur le pont en bois le plus long de Thaïlande et au marché de Sangkhlaburi. Visite d’un temple môn. À Sangkhlaburi, on croise diverses ethnies : Môn, Karen et Birmans. Nuit dans un hôtel agréable dominant le lac, avec un grand jardin.

Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant 
Hébergement : Nuit dans un hôtel agréable dominant le lac, avec un grand jardin 

JOUR 7 : DE SANGKLABURI À KANCHANABURI ET BANGKOK

Nous quittons la région de Sangklaburi par une route sinueuse longeant le grand lac de barrage, et atteignons, plus vers l'est, la région de Kanchanaburi. Nous faisons un voyage en train depuis la petite gare du pont de la rivière Kwai. Le train franchit le fameux pont et longe la rivière en corniche en passant par de jolis paysages à travers la campagne thaïlandaise, et des champs de canne à sucre et de manioc. La voie ferrée a été construite, entre autres, par les prisonniers de guerre des Japonais. Déjeuner au bord de la rivière Kwaï, puis continuation vers Bangkok.

Mode de transfert/transport : en véhicule privé 
Durée du transfert/transport : environ 4 h
Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner libre (non inclus) 
Hébergement : nuit à l'hôtel 

Durée de cette extension

7 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 1 150 € selon votre date de depart sur une base de 2 à 5 participants.

Extension_33

Parc national de Khao Sok

JOUR 1 : ARRIVÉE AU PARC NATIONAL DE KHAO SOK

Arrivée au parc de Khao Sok, depuis la ville de Ranong, l'aéroport de Phuket ou la gare de Surat Thani.

Transfert/Transport : en véhicule privé
Repas : déjeuner libre (non inclus) – dîner au resort
Hébergement : nuit en resort dans le parc national de Khao Sok

JOURS 2 & 3 : PARC NATIONAL DE KHAO SOK

Centrée autour d’un lac alimenté par la rivière Sok, cette retenue d’eau est surnommée le « Guilin » ou « baie d’Along » de Thaïlande, en raison de son paysage de falaises recouvertes de végétation luxuriante. Nous faisons du kayak et des randonnées en forêt, notamment tôt le matin avec les gibbons.

Transfert/Transport : bateau sur le lac, kayak
Repas : petits-déjeuners au resort – déjeuners pique-nique – dîners au resort
Hébergement : nuits en resort dans le parc national de Khao Sok

JOUR 4 : FIN DE SÉJOUR AU PARC DE KHAO SOK ET TRANSFERT

Dernière matinée dans le parc national de Khao Sok, puis transfert vers l'aéroport ou la gare de Surat Thani, ou vers l'aéroport de Phuket, pour revenir vers Bangkok ou aller ailleurs.

Transfert/Transport : en véhicule privé
Repas : petit-déjeuner au resort - déjeuner libre (non inclus)


Durée de cette extension

4 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 690 € selon votre date de depart sur une base de 2 à 5 participants.

Dates et prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2023, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Aucune date ne me convient !

J'initie une nouvelle date

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires