27/02/2019

Soudan Nil et déserts des pharaons noirs

Le choc, c’est de découvrir des temples égyptiens au cœur de la savane, le bonheur c’est de dormir quasi au pied des pyramides et au lever du soleil se trouver presque seul sur ce site unique. Le plaisir c’est de voyager accompagné par un guide-archéologue qui partage sa passion pour son pays et ses richesses à peine dévoilées et qui à chaque fois parvient à faire vivre les sites même les plus outragés par le temps. Je n’oublierai ni le rire si communicatif de Seif, le chauffeur ni le fameux caviar d’aubergine aux cacahuètes de Mustapha. La rencontre avec les pharaons noirs était un vieux rêve, parfaitement comblé par ce beau voyage. Et s’il faut un point négatif, la première petite croisière n’est peut-être pas utile.

Philippe NOEL