Traversée intégrale à pied d'un massif peu exploré

Points forts

  • Guide sud-africain francophone expérimenté
  • Le Drakensberg, une chaîne de montagnes mythiques entre Afrique du Sud et Lesotho
  • Traversée rare en intégrale du nord au sud
  • Région isolée, méconnue et authentique
  • Extension safari possible dans les plus belles réserve animalières
  • Une aventure exclusive à 6 participants maximum

Guidés par un jeune guide et explorateur sud-africain francophone à la fibre environnementaliste, nous partons en reconnaissance au Lesotho et en Afrique du Sud pour une grande traversée du Drakensberg, la chaîne de montagnes mythiques séparant le Lesotho de l’Afrique du Sud. Dans les reliefs escarpés des « montagnes du dragon », Drakensberg en afrikaans, et en autonomie, avec deux points de ravitaillement pour éviter du portage lourd, nous nous enfonçons dans un univers rare, beau et sauvage. Notre trek nous conduit à une pléiade de sommets de plus de 3 000 mètres.

17 jours
Prochain départ assuré le 25/11/2023
Estimation empreinte carbone par voyageur :
3,85 tonnes de CO2
Activité :Treks et randonnées
Niveau physique :Difficile
Nuit la plus haute :Inf. à 3 500 m
Confort :Bivouac
Taille du groupe :de 4 à 6 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM01763
à partir de4 850
Vol international inclus
Randonnée vers une falaise du Drakensberg
Trekking et pics rocheux au Drakensberg
Trekking au Drakensberg en Afrique du sud
Trek et vue sur la chaîne de montagne du Drakensberg en Afrique du sud
Trek et randonnée sur le Drakensberg
Trekking et montée sur une échelle au Drakensberg
Randonnée vers la montée au Drakensberg en Afrique du sud
Trek et bivouac sur le Drakensberg
Voyage et vue sur la crète du Drakensberg en Afrique du sud
Passage d'une rivière gelée au Drakensberg
Randonnée et lever du jour au Drakensberg
Trek  et rapace au Drakensberg
Trekking et pointe rocheuse au Drakensberg
Trek vers une vallée du Drakensberg
Trekking en descente de la vallée au Drakensberg
Randonnée et chutes d'eaux au Drakensberg

Descriptif

Le Lesotho est un petit pays de deux millions d’âmes peuplé essentiellement de Basothos et dont le point le plus bas se situe à quelque 1 300 mètres, ce qui en fait le pays le plus haut du monde relativement à cette caractéristique. Mais ce petit royaume enclavé en pleine Afrique du Sud offre bien d’autres particularités surprenantes. Comme son point le plus bas est déjà fort haut, on en déduit que c’est un pays de montagnes. En effet, nombre de sommets culminent au-delà de 3 000 mètres et au Thabana Ntlenyana (3 482 m), nous avons affaire au point culminant de l’Afrique australe.

La chaîne du Drakensberg, également appelée chaîne des montagnes Maluti côté Lesotho, se déploie sur plus de mille kilomètres et forme la frontière avec l’Afrique du Sud. Le versant Lesothan consiste en un immense plateau bien bosselé et en des grottes qui abritent des peintures rupestres. Ses falaises puissantes et impressionnantes, d’où s’envolent la dernière population de gypaètes barbus d’Afrique ainsi que des vautours du Cap, se jettent dans la plaine sud-africaine. Tout au nord du Drakensberg, le fleuve Orange, appelé Senqu là où il prend sa source à 3 000 mètres au Lesotho, entreprend ensuite un parcours de 2 200 kilomètres jusqu’à l’océan Atlantique où le peuple Khoi-khoi l’appelle rivière Gariep. Le Lesotho est le château d’eau de l’Afrique du Sud. On y rencontre même une petite station de ski.

La grande traversée du Drakensberg est un grand trek d’altitude long, exigeant et engagé. Nous portons nos affaires personnelles et les conditions climatiques peuvent être éprouvantes, tout comme le terrain. Une fois atteint le plateau, le parcours comprend trois ensembles distincts : le nord Drakensberg, secteur le plus haut qui comprend l’Amphithéâtre et qui est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, puis le Drakensberg central de Didima à Cathedral Peak, très sauvage, et enfin, le sud Drakensberg incluant la réserve de Giant’s Castle jusqu’à Bushman’s Nek.

Notre trek de reconnaissance nous amène à une pléiade de sommets aux noms surprenants et magiques : Mont-aux-Sources (3 282 m), Cleft Peak (3 281 m), Champagne Castle (3 377 m), Giant’s Castle (3 315m), Mafadi (3 450 m), le point culminant de l’Afrique du Sud ainsi que le Thabana Ntlenyana (3 4 82 m), le sommet le plus haut du Lesotho. Ils sont là comme des sentinelles sur notre chemin. Au début de notre parcours, nous pouvons aussi contempler les chutes de la Tugela, les deuxièmes plus hautes au monde à 948 mètres (les plus hautes du monde sont celles de Salto Angel au Venezuela avec 979 mètres).

Chaque journée de trek se déroule selon un rythme immuable – mais pas ennuyant pour autant ! – avec un départ au plus tard à 8 heures. Sur le plateau qui est loin d’être plat, il nous faudra, hors de tout sentier, monter puis redescendre puis remonter et redescendre de 200 ou 300 mètres, trois à quatre fois par jour. Les camps sont souvent dans de petites vallées, là où nous trouvons un cours d’eau pour avoir de l’eau. Nous sommes constamment à 3 000 mètres d’altitude.

Nous aurons un premier ravitaillement à Bannerman’s Pass après une semaine de marche, puis un second à Sani Pass (2 876 mètres), nous croisons une route reliant l’Afrique du Sud au Lesotho et dormons au backpacker du Sani Mountain Lodge. C’est l’occasion de prendre une vraie douche !

Un programme tout simplement exceptionnel dont la partie logistique n’est pas la plus simple à mettre en œuvre, et qui explique pourquoi cette traversée est très rarement proposée dans son intégralité. Pour la réussir, nous sommes accompagnés de Kai Fitchen, explorateur et ami sud-africain francophone , qui a déjà réalisé cette traversée avec Marine Drouilly, et qui nous permettra d’assurer la réussite de cette expédition.

L’environnement est fragile et nous aurons à cœur de ne laisser aucun détritus, aucune trace. À contrario, nous serons attentifs aux témoignages laissés dans les grottes par nos lointains ancêtres et à la faune discrète mais bien présente dans les montagnes.

Notre reconnaissance qui démarre par cette traversée du Drakensberg aux sources du fleuve Orange ne s’arrête pas là. Dans une deuxième partie du périple, nous continuons notre exploration au fil du fleuve, le long de ses reliefs escarpés du sud Lesotho, puis dans les grandes étendues désertiques d’Afrique du Sud du Northern Cape. Nous rejoignons son embouchure à Alexander Bay, 2 160 kilomètres à l’ouest de sa source. C’est là qu’il se jette dans l’océan Atlantique et que nous le laissons se perdre à l’horizon. Puis nous mettons cap plein sud pour rejoindre les montagnes du Cederberg. Nous suivons les flots de la rivière Orange comme fil conducteur de notre aventure sauvage et inédite, qui se fera à cheval, à pied, en 4x4 et en canoë, entre Lesotho, Afrique du Sud et Namibie. Cette seconde partie de notre périple est accessible à toute personne en bonne forme physique. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous demander la fiche technique de notre voyage en 18 jours ou à consulter directement notre site internet. Naturellement, ce périple de la source à l’embouchure du fleuve Orange est réalisable dans son intégralité en 32 jours.

Découvrez en images notre web conférence consacrée à l'exploration du fleuve du Drakensberg à l'océan.




Jour par jour

JOURS 1 & 2 : ATTERRISSAGE À JOHANNESBURG — TRANSFERT VERS LE WITSIEHOEK MOUNTAIN LODGE

Jour 1

En 1886, de vastes réserves d'or ont été découvertes à l’emplacement actuel de Johannesburg, ce qui a propulsé la ville à devenir l’une des plus riches de son époque. Surnommée la « Cité de l'or », Johannesburg est restée le centre économique de l'Afrique du Sud et constitue le principal point d'entrée dans le pays. Johannesburg n'est qu'à 4 heures du Drakensberg et à l'arrivée, nous prenons la route vers Witsiehoek Mountain Lodge où nous nous lançons dans notre aventure.

en minibus privé environ 4 h Repas : petits-déjeuners dans l'avion – déjeuners d'un pique-nique – dîners en lodge Hébergement : nuits en lodge

JOUR 3 : SENTINEL PARK — SOURCES DE LA TUGELA

Jour 3

Après le petit déjeuner, nous rencontrons notre équipe locale et procédons à la constitution des charges, puis direction le bout de la route : le « parking » du Sentinel, pour un départ de la grande traversée. Après avoir effectué quelques formalités administratives et de sécurité avec les gardes de la réserve, c’est le grand départ pour une journée qui nous mènera jusqu’au sommet de l’escarpement à 3 000 mètres d’altitude, en empruntant les fameuses échelles métalliques. Une fois sur le plateau, un petit détour nous conduit aux chutes de la Tugela, les plus hautes d’Afrique, dont les eaux tumultueuses prennent leur source au Mont-aux-Sources (3 282 m) que nous pouvons gravir avant de retrouver le camp près d’Ifidi Pass.

environ 10 h + 800 m / - 300 m environ 3 050 m Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 4 : IFIDI PASS — VALLÉE DES FANGS

Jour 4

Aujourd’hui, nous quittons tout sentier battu et pénétrons au Lesotho où nous cheminons le long de nombreuses petites rivières qui appellent à la baignade sauvage, à travers des vallées où quelques sentes de moutons pourront éventuellement nous guider. En chemin, peut-être croisons-nous de jeunes bergers basothos, à cheval ou à pied. Nous arrivons au col de Ranqwa et nous continuons dans la vallée des Fangs pour établir notre camp. 

environ 8 h + 1 000 m / - 1 000 m environ 3 100 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 5 : VALLÉE DE FANG — CATHEDRAL PEAK

Jour 5

Nous restons près de la crête ce matin, avec une vue magnifique sur les Mnweni Pinnacles, de grandes colonnes minérales à côté desquelles nous semblons insignifiants. Nous contournons ensuite les Hanging Valleys et descendons vers le col de Mnweni. Nous randonnons en direction de la vallée de la rivière Orange, appelée Senqu par les habitants du Lesotho. Le terrain est un mélange de rochers et de touffes d’herbe, parfois parsemées de fleurs. À la source de la rivière Orange, le terrain se fait plus humide. Cette région abrite également la plus grande colonie de vautours du Drakensberg ! Contrairement à toute observation normale, nous pouvons observer la colonie d'en haut. Nous suivons l'escarpement et les contours en passant North Peak et South Peak. La dernière montée de la journée nous fait descendre dans une vallée où nous établissons notre campement. Ce camping donne sur le sommet tout-puissant de Cathedral Peak et ses sommets inférieurs tels que « la cloche » et « les jumeaux ».

environ 10 h + 1 200 m / - 1 300 m environ 3 000 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 6 : CATHEDRAL PEAK — ORGAN PIPES

Jour 6

La vue est impressionnante et nous rappelle que nous sommes au « royaume du ciel », surnom donné au Lesotho. Nous montons vers le col de Cockade et nous passons sous Cleft Peak à 3 281 mètres. Juste avant les dernières pentes sous le sommet de Cleft Peak nous évitons le sommet afin de suivre un sentier étroit qui nous mène sur le bord de l'escarpement, Pins Pass. Le chemin donne une vue incroyable sur les aiguilles hautes de 3000m juste à côté de l'escarpement. Notre chemin est raide et cela nous oblige à aller lentement et à redoubler de prudence. Puis c’est une descente vers le col d’Organ Pipes à travers un paysage grandiose. Nous traversons une vallée et établissons notre camp dans la zone de « The Witch », la sorcière ! Après tout, nous sommes dans un lieu magique…

environ 10 h + 1 300 m / - 1 200 m environ 3 100 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 7 : CHÂTEAU DE WINDSOR — YODLER’S CASCADE

Jour 7

La traversée des tuyaux d'orgue à la cascade Yodlers donne une expérience vraiment sauvage et à couper le souffle du Drakensberg. Le relief absolu de l'escarpement et de l'isolement nous attire alors que nous montons profondément dans le Lesotho. La Cascade du Yodler est unique à bien des égards, non seulement on quitte l'escarpement pour les vallées coniques du Malutis, mais on croise aussi les chemins des bergers et de leur bétail. Cette vallée verdoyante est rendue ainsi par les eaux de la cascade de Yodler et nous rencontrons les basothos qui élèvent leur bétail de la même manière qu'ils l'ont fait au fil des siècles. La montée de la cascade est raide et nous pique-niquons à côté de l'une des nombreuses vasques profondes avant d'installer le camp sous Yodler's Peak.

environ 6 h + 1 000 m / - 600 m environ 3 000 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 8 : YODLER’S PEAK – LESLIES PASS

Jour 8

La journée commence par une montée raide mais brève pour regagner l'escarpement qui surplombe Yodler's Peak (3 301m) et iNkosazana Peak (3 318m) vers lesquels nous nous dirigeons. La crête est parsemée de grands cairns utilisés par les bergers basotho pour naviguer au fil des saisons. La brume et les nuages peuvent se rassembler rapidement et sans prévenir ! Au fur et à mesure que cette brume et ces nuages se rassemblent, ils dansent parmi les falaises et les flèches rocheuses, c'est ce qu'on appelle localement le souffle du dragon. Nous descendons vers Leslie's Pass où se trouve une prairie et notre campement pour la nuit.

environ 8 h + 900 m / - 800 m environ 3 000 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 9 : LESLIE’S PASS — MAFADI — LANGALIBALELE

Jour 9

Mafadi (3 450m), le plus haut sommet d'Afrique du Sud est l'un des deux objectifs de la journée. La montée vers le camp de Leslie est plus légère car nous ne portons plus que la dernière de nos rations alimentaires, mais il faut beaucoup grimper pour atteindre le sommet. Nous atteignons le sommet avec une vue imprenable sur les vastes distances que nous avons parcourues, ainsi que sur ce qui nous attend encore. Nous avons également une belle vue de Giant’s Castle et le Thumb (le pouce). A chaque montée, correspond une longue descente. Heureusement, la descente depuis Mafadi se fait sur un terrain plus facile et pas trop technique. Langalibalele est notre seul point de ravitaillement sur le trek et notre demeure pour la nuit.

environ 8 h + 1 000 m / - 1 000 m environ 3 000 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 10 : LANGALIBALELE – GIANT’S CASTLE

Jour 10

Après un copieux petit-déjeuner grâce au ravitaillement, nous remballons et traversons l'escarpement en direction du monolithe de Giant’s Castle ou Château des Géants (3 315m). De là, nous pouvons voir Thabana Ntlenyana (3 450m), le plus haut sommet d'Afrique australe, et nous diriger vers the Tent et the Hawk en suivant les nombreuses rivières en direction du plateau de la vallée qui mène au col de Ntubeni. Ces plateaux sont bien abrités du vent et ils servent d'aire de pique-nique et de camping. 

environ 8 h + 700 m / - 800 m environ 3 000 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 11 : MOKHOTLONG RIVER

Jour 11

Ce sera une journée relativement plus courte pour explorer la traversée et escalader les différents plateaux sculptés et formés par la grande rivière Mokhotlong. Nous campons à côté des « Ruines » ce soir-là, où nous en apprenons davantage sur les nombreuses guerres menées au KwaZulu-Natal et au Lesotho et sur la façon dont le Drakensberg a été utilisé à la fois comme abri et champ de bataille. Des tombes, des ruines et d'autres sites historiques sont visibles autour de cette zone en raison de son accessibilité depuis l'Afrique du Sud comparée à d'autres parties de l'escarpement.

environ 5 h + 300 m / - 400 m environ 3 000 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 12 : THABANA NTLENYANA (3450m) - SANI PASS

Jour 12

En sotho, Thabana Ntlenyana signifie « belle petite montagne ». Ironiquement, il se dresse au-dessus de toutes les autres montagnes au sud du Kilimandjaro, ce qui en fait le plus haut sommet d'Afrique australe. Ce pic à lui seul est sur la "liste des choses à faire" de beaucoup. C'est notre plus long et dernier jour de cette traversée épique. Une fois au sommet et après quelques selfies, nous descendons vers Sani Pass. La randonnée est longue mais nous progrossons bien, stimulés par de bons sentiers et la récompense qui nous attend à la fin. Ce soir-là, nous fêtons la fin du trek dans le pub le plus haut d'Afrique (2 876m), profitons de douches chaudes, et mangeons de bons plats avant de nous endormir d’un repos bien mérité dans de vrais lits.

environ 11 h + 2 000 m / - 2 000 m environ 2 900 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner pique-nique – dîner au lodge Hébergement : nuit en refuge

JOUR 13 : SOMMET DE SANI – SANDELENI

Jour 13

Au matin, nous nous rendons au poste de contrôle de frontière pour vérification des passeports (car nous quittons le Lesotho pour entrer à nouveau en Afrique du Sud). Après ces vérifications effectuées, nous continuons notre chemin dans un paysage assez plat, avant d’apercevoir les deux sommets jumeaux de l’Hodgson’s Peak. Nous avançons toujours vers le sud, vers la vallée de Pitseng, puis gravissons plusieurs cols avant de pouvoir établir notre campement dans la région de Sandeleni.

environ 8 h + 1 000 m / - 1 000 m environ 2 900 m Repas : petit déjeuner en refuge – déjeuner d’un pique-nique – dîner au bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 14 : SANDELENI – RHINO PEAK – WALKER’S PEAK

Jour 14

Ce matin, nous nous élançons pour escalader la crête de Rhino Peak (nous comprenons vite, en l’apercevant au loin, d’où lui vient ce surnom). Les successions de montées et de descentes nous conduisent ensuite à la source de la rivière Leqooa que nous traversons après une petite baignade si le cœur nous en dit. Petit à petit, nous perdons en altitude. Nous passons le pic de Walker par l’ouest et nous établissons notre camp pour la nuit.

en minibus privé environ 9 h + 1 000 m / - 1 100 m environ 2 800 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner en bivouac Hébergement : nuit sous tente

JOUR 15 : THAMATHU PASS – BUSHMAN’S NEK

Jour 15

Nous attaquons notre dernière journée de trek qui nous amène au Thamathu Pass d’où nous dégringolons jusqu’à Bushman’s Nek et le poste de contrôle de la frontière. Nous quittons le Lesotho pour l’Afrique du Sud et retrouvons les véhicules qui nous attendent pour gagner la ferme de Khotso, près d’Underberg, un village rappelant le Canada. Vue magnifique sur la chaîne du Drakensberg et les collines de la ferme.

en minibus environ 1 h + 300 m / - 1 600 m environ 1 780 m Repas : petit-déjeuner en bivouac – déjeuner d'un pique-nique – dîner à l'hôtel Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 16 : FERME DE KHOTSO — TRANSFERT VERS L’AÉROPORT DE DURBAN

Jour 16

En fonction de l’horaire de l’avion, nous nous dirigeons vers l’aéroport international King Shaka de Durban pour l’avion du retour.

environ 4 h Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner dans l'avion – dîner dans l'avion Hébergement : nuit dans l’avion

JOUR 17 : ARRIVÉE EN FRANCE

Jour 17

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeur...), le guide peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche et temps de route sont donnés à titre indicatif.

Comme partout, la météorologie peut mettre à mal notre itinéraire et notre calendrier. Des crues inhabituelles, un col particulièrement enneigé… Le matériel, ensuite : des pannes mécaniques peuvent subvenir dans nos transferts qui nous obligeraient à patienter ou à trouver des solutions alternatives, générant des retards… Nous vous conseillons d’être flexible et de prévoir 1 jour de réserve au retour avant de reprendre votre activité professionnelle pour pallier ces aléas.

Chaque participant doit avoir pleine conscience de ces éléments et les accepter en décidant de s’inscrire à un tel voyage. Chacun doit bien calibrer son niveau physique pour ne pas ajouter à ces incertitudes exogènes, cet aléa également. Cf. plus bas « niveau de difficulté » dans les « informations complémentaires ».

Fiche Technique

Accompagnement

Vous êtes guidés par Kaï Fitchen, guide, explorateur et ami sud-africain francophone qui connaît bien son pays et la chaine du Drakensberg, ainsi que par des guides locaux de terrain selon les activités.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : difficile

Ce programme s'adresse à des participants en bonne forme physique, ayant une pratique sportive significative, d'endurance notamment, détenant un excellent mental permettant de faire face à des difficultés par nature imprévues.

Une expérience de trek long en région montagneuse et en altitude au préalable est essentielle. Ce programme nécessite une (très) bonne condition physique et mentale. Ce programme ne nécessite pas de connaissances techniques d’alpinisme. Il est accessible à de bons trekkeurs. En moyenne, les étapes sont longues et s'effectuent entre 2 500 et 3 500 mètres et les étapes sont données entre 8 et 10 heures par jour en moyenne mais il n’est pas impensable que certaines nous demandent jusqu’à 12 heures dans une journée. Nous devons porter nos affaires personnelles (sacs de couchage, change limité car l’air est sec, soit env. 8-10 kg) pendant sept jours (ravitaillement). Les équipements collectifs et la nourriture sont acheminés par des porteurs.

Compagnies aériennes internationales

Pour le transport international, vols réguliers en classe économique sur les compagnies suivantes : Air France, British Airways, Emirates, etc.

Hébergement

Nous partons dans un véhicule équipé, un Toyota Hilux 4x4 qui comprend deux tentes doubles dépliables en canopée sur le toit, très confortables et sécurisées. Ce véhicule permet de s'établir au plus près de la nature. Le plus souvent, nous campons dans des campsites aménagés comprenant douches, toilettes, voire électricité et qui sont eux-mêmes situés dans des points remarquables. Le reste du temps, nous sommes en chambre double en hôtels et gîtes simples.

Repas

Les repas sont simples et se ressemblent malgré nos efforts de diversité ! Petit-déjeuner typiquement British : porridge ou céréales, thé/café ; repas de midi : fromage, salami, biscuits, fruits secs ; dîner chaud : riz/pâtes/couscous + viande ou protéines végétales.

Transferts / Transport

Les transferts et transports sont tous prévus en 4x4.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 4 à 6 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

Tout le matériel de logistique est fourni, le matériel de cuisine et de bivouac.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 3,85 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 116 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 77 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

Marc Lubin, guide de haute montagne

Dans ce voyage rare, nous partons dans une exploration d'une région peu explorée avec une traversée intégrale de la chaine du Drakensberg, un magnifique trek. Ce programme est l'aboutissement d'une de mes passions : l'analyse de carte. Oui, je suis amateur de cartes ! J'aime les étudier dans les moindre détails et rêver d’aventure dans des territoires peu connus ou oubliés de tous. Sur toute les cartes je voyais ce gros point nommé Lesotho. Pourquoi ? Pourquoi ce royaume enclavé en pleine Afrique du Sud ? Pourquoi les Basothos ? Pourquoi ces montagnes, ces cascades, ce pays sauvage ? Pourquoi Mont aux Sources (en français sur les cartes) ? Pourquoi le trek est-il absent de ces lieux ne laissant la place qu’à un tourisme de tout terrain, VTT ou 4x4 et équestre ? La difficulté fut de trouver des partenaires de terrain. C’est chose faite avec Kai.

Extensions

Rhinocéros blanc en Afrique du Sud

Réserves animalières de premier plan et plages du Kwazulu-Natal

JOUR 1 : TRANSFERT VERS LE PARC DE HLUHLUWE-IMFOLOZI

Nous nous installons au Camp Mpila pour la nuit. Peut-être qu’une genette viendra nous rendre visite sous le ciel étoilé. La nuit, nous nous endormons avec les sons du bush africain.

Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner

Hébergement : bungalows simples et confortables

JOUR 2 : RANDONNÉE SAUVAGE AU COEUR D’IMFOLOZI

Départ matinal en compagnie de rangers du parc, spécialistes de la faune sauvage, pour une randonnée de trois jours au cœur du la réserve de faune d’Imfolozi. Dans cette zone de 25 000 hectares du parc, il n’y a pas de route et tout se fait à pied (ou à dos d’âne). Nous pénètrerons dans le bush du Zululand, à la rencontre de sa faune et de sa flore. Nous nous imprègnerons des sons et des odeurs de la savane sud-africaine. Il n'est pas possible de privatiser le trek à pied à Imfolozi. Vous pourrez être jusqu'à 8 personnes avec un pisteur et un ranger.

Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner

Hébergement : camp mobile sous les étoiles, en plein coeur du bush sud-africain.

JOUR 3 : RANDONNÉE SAUVAGE AU COEUR D’IMFOLOZI

Journée à pied dans le bush. Nous cherchons éléphants et rhinocéros blancs. Le long de la rivière Mfolozi, nous aurons peut-être la chance d’apercevoir des lions ou des lycaons. Nous pisterons leurs traces ! Il n'est pas possible de privatiser le trek à pied à Imfolozi. Vous pourrez être jusqu'à 8 personnes avec un pisteur et un ranger.

Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner

Hébergement : camp mobile sous les étoiles, en plein coeur du bush sud-africain.

JOUR 4 : D’IMFOLOZI À SAINT LUCIA

Dernier jour de marche dans le bush avec nos guides zoulous. Nous retraversons la rivière Mfolozi pour retrouver notre véhicule. Nous quittons alors le parc en direction du village de Sainte Lucia, au sein de la zone humide protégée d’Isimangaliso. Le soir, nous nous joignons à un safari nocturne à la recherche de caméléons. Il n'est pas possible de privatiser le trek à pied à Imfolozi. Vous pourrez être jusqu'à 8 personnes avec un pisteur et un ranger.

Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner

Hébergement : chambres d’hôtes.

JOUR 5 : PARC DE LA ZONE HUMIDE D’ISIMANGALISO

Journée entière au sein du parc de la zone humide d’Isimangaliso entre forêt, savane et océan, pour découvrir ce qui a fait de ce site un patrimoine mondial de l’UNESCO, établi en 1999. Le parc joue un rôle crucial pour la survie des espèces migratrices. Ses 3 280 km2 abritent une grande variété d’oiseaux, de mammifères, de plantes, d’insectes, de poissons et de reptiles. Au sein d’un véhicule surélevé et ouvert, nous effectuons un safari et nous rendrons sur la fameuse plage de Cape Vidal où nous pourrons utiliser nos masques et tubas si le vent n’est pas trop fort. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Possibilité de se balader dans le petit village de Sainte Lucia et d’y observer singes vervets, calaos et mangoustes.

Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner

Hébergement : hôtel.

JOUR 6 : PARC DE LA ZONE HUMIDE D’ISIMANGALISO

Départ tôt le matin pour une croisière naturaliste sur l’estuaire de Sainte-Lucia afin d’observer hippopotames, crocodiles et toute la gente ailée de la zone humide du parc, y compris les pygargues vocifères au chant si caractéristique de l’Afrique australe. Petit déjeuner pris sur le bateau. Retour à nos chambres d’hôtes. Nous partons ensuite pour la visite d’un village zoulou où nous pourrons en apprendre davantage sur leur culture, leurs traditions et leur art. Une autre option est de faire un tour de vtt au sein du parc l’après-midi.

Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner

Hébergement : hôtel.

Durée de cette extension

6 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 2 500 € selon votre date de depart sur une base de 2 à 6 participants.

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Le prix comprend

Vols internationaux tel qu’indiqués dans le programme. Les transferts tel qu’indiqués dans le programme. Hébergement tel qu’indiqués dans le programme. Repas tel qu’indiqués dans le programme. Accompagnement tel qu’indiqués dans le programme. Carnet de voyage tel qu’indiqués dans le programme.

Le prix ne comprend pas

Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires