Les derniers descendants incas avec un spécialiste

Points forts

  • Les derniers descendants des Incas
  • Accompagnateur spécialiste des Q’eros
  • Une randonnée hors des sentiers battus
  • Le Machu Picchu et les ruines de Pisac
  • Cusco et la vallée Sacrée
  • La fête de Paucartambo
  • La visite de Lima
  • De 5 à 10 participants

Nous débutons par la visite de la vallée Sacrée et du Machu Picchu puis nous enchaînons avec un trek dans la région de l’Ausangate. Au cours de ce trek exceptionnel de sept jours, nous nous immergeons au sein de la nation q'ero. Cette ethnie, encore méconnue, vit au bord des Andes péruviennes dans les vallées glaciaires qui surplombent l'Amazonie à 4 200 mètres. Un guide q'ero nous introduit au cœur de cette région dont l'accès difficile a préservé nos hôtes du métissage et des influences extérieures. Un voyage extraordinaire entre traditions et coutumes en compagnie d’un spécialiste de cette ethnie.

21 jours
Estimation empreinte carbone par voyageur :
5,05 tonnes de CO2
Activité :Treks et randonnées
Niveau physique :Sportif
Nuit la plus haute :Inf. à 5 500 m
Confort :Basique
Taille du groupe :de 5 à 10 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM00341
à partir de4 740
Vol international inclus
Trek chez les Q'eros au Pérou
La lagune Puca Cocha du col Arapa pendant le trek de l’Ausangate au Pérou
Altaquarwi : la montagne aux 7 couleurs pendant le trek de l’Ausangate au Pérou
Machu Picchu dans la région de Cusco au Pérou
Entre Upis et Ausangate Cocha pendant le trek de l’Ausangate au Pérou
L’Ausangate à 6 380 m depuis Pacchanta pendant le trek de l’Ausangate au Pérou
Des lamas et alpagas devant le volcan Ampato des lamas et alpagas au Pérou
Entre Upis et Ausangate Cocha pendant le trek de l’Ausangate au Pérou
Arriero pendant le trek de l’Ausangate au Pérou
Condor à la croix du condor dans le canyon de Colca au Pérou
Village de Yanque dans le canyon de Colca près de Arequipa au Pérou
Les iles Titinos sur le lac Titicaca dans la région de Puno au Pérou
Arequipa au  Pérou
Trek chez les Q'eros au Pérou
Trek chez les Q'eros au Pérou
Trek chez les Q'eros au Pérou
Trek chez les Q'eros au Pérou
Trek chez les Q'eros au Pérou

Descriptif

Un trek à Q’ero est loin d’être seulement un trek, c’est une véritable expérience. Nous n’avons commencé à emmener des petits groupes chez les Q’eros qu’après 10 ans d’explorations, de contacts et de relations suivies avec de nombreuses personnes et familles et plusieurs consultations avec leurs autorités. Depuis 8 ans, nous avons réussi le pari d’emmener, en nombre restreint, des visiteurs en trek sur le territoire Q’ero avec logement exclusif chez l’habitant. Cela implique bien sûr des facultés d’adaptation un peu plus exigeantes mais la récompense en est une expérience humaine unique : la rencontre avec un peuple de montagne qui se bat pour préserver son identité.

LES Q’EROS

Les Q’eros vivent sur le flanc amazonien des Andes et développent leurs activités agricoles sur trois étages écologiques entre 1 800 mètres et 4 800 mètres d’altitude tout comme au temps de leurs lointains ancêtres. Les 5 communautés Q’ero, Markachea, Totorani, Hatun Q’ero, Quiko et Japu se considèrent comme les derniers Incas et se distinguent eux-mêmes des habitants de l’étage écologique quechua, ils ne sont pas « quechua ». Leur mode de vie, leur vision du monde, leurs institutions sociales, leur religion et leurs rituels, leurs vêtements mêmes … tout les rattache aux ayllus, ces communautés claniques paysannes du temps des Incas. Majoritairement quechuophones, peu d’entre eux parlent l’espagnol. Pour certains le castillan est même considéré « allqosimi », langue de chiens (sic !). 

On ne connaît pas encore l’origine des Q’eros ni la signification exacte de leur nom. Plusieurs théories existent à ce sujet. Pour certains, les Q’eros seraient les descendants des rescapés de l’armée de conquête de l’Amazonie de l’Inca Tupac Yupanqui. Les tentatives d’invasion de cet empereur, le plus actif dans l’expansion de l’empire inca, ont avorté et il aurait laissé son arrière-garde surveiller la frontière du Tawantinsuyu. Les restes archéologiques (qui n’ont toujours pas fait l’objet de projet de recherches) attestent que nous sommes bien sur la ligne de forteresses et de postes de surveillance de l’Empire. Une autre théorie ferait des Q’eros des descendants de peuples amazoniens qui auraient émigré vers la puna, l’étage écologique supérieur des Andes. Certains mythes et des chants en une langue inconnue (qui pourraient être de la selva) confirmeraient cette théorie. La dernière théorie donne pour origine de la population Q’ero un des déplacements massifs de population dont était coutumier l’Inca pour mettre au pas les peuples rebelles. Les Q’eros seraient ainsi les descendants de ces « mitimaes ». La conservation de la culture Q’ero viendrait du fait que les conquistadors ne seraient pas arrivés chez eux. La tradition orale raconte qu’une petite expédition d’Espagnols aurait été massacrée par la population à leur arrivée. Cependant et dès le XIXe siècle les Q’eros tombent sous le joug d’un hacendado, grand propriétaire terrien dont les terres, tout comme la population qui y vit, sont considérées comme propriété. La famille Yabar, qui « possédait les Q’eros », avait donc un quasi droit de vie et de mort sur eux et pouvait les louer à d’autres hacendados pour des travaux agricoles ou de construction. Les Q’eros n’ont été libérés de l’hacienda et donc de leur servage qu’en 1968. 

Le premier article que l’on a sur les Q’eros date des années 20 et a été publié dans la revue universitaire de l’Université San Antonio Abad de Cusco. Dans certains chapitres, et malgré l’indigénisme naissant de l’époque, on devine le racisme et les Q’eros ne sont pas loin d’être décrits comme des animaux dans certains passages. L’expédition de 1955 vient changer la donne. L’anthropologue cuzquénien Oscar Nuñez del Prado, accompagné de plusieurs professeurs de l’Université de Cusco, bravant les interdits du gouvernement de l’époque, arrive dans la communauté de Hatun Q’eros et au retour de l’expédition, le journal « La Prensa » titre la découverte du « Dernier Ayllu Inca ». Il n’en fallait pas plus pour faire naître un véritable mythe autour des Q’eros, considérés dès lors comme les derniers Incas. Les années 60, 70 et 80 voient quelques rares chercheurs en anthropologie arriver pour de courts séjours sur le territoire des Q’eros, les 90 marquent le début du tourisme mystique avec l’arrivée de quelques rares groupes « new age » emmenés par des gourous locaux dont le propre fils du « Doctor Oscar », Juan Nuñez del Prado. On demande alors aux prêtres de religion andine Q’ero de performer des rituels de purification pour ces nouveaux visiteurs en adaptant leur culture aux tendances « new age ». Le tourisme reste cependant un épiphénomène sur le territoire des Q’eros.


Découvrez en images un extrait d'une série documentaire de Marc Dozier, consacrée aux Q'eros.


Jour par jour

JOUR 1 : VOL FRANCE — LIMA

Jour 1

À notre arrivée à l'aéroport de Lima, nous sommes accueillis et accompagnés à notre hôtel. Soirée libre dans les quartiers dynamiques de la capitale péruvienne.

en véhicule privé environ 1 h Repas : déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 2 : VOL CUSCO — LIMA

Jour 2

Nous partons tôt le matin à l’aéroport pour notre vol à destination de Cusco. Accueil à l’arrivée et transfert à notre hôtel. Une journée libre pour s’acclimater et visiter l’ancienne capitale inca.

en véhicule privé et en vol domestique environ 1 h 15 environ 3 350 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 3 : EN ROUTE POUR LE MACHU PICCHU

Jour 3

Nous partons tôt le matin pour visiter de grands sites incas. Nous passons à Chinchero, Moray, aux Salines de Maras, avant de descendre jusque dans la vallée Sacrée. Après la traversée d’un pont suspendu au dessus de la rivière Vilcanota, nous arrivons au pied d’une ancienne hacienda au bord du río, où nous attend un buffet. Après le déjeuner, nous arrivons à Ollantaytambo que nous visitons avant de prendre le train pour le village d’Aguas Calientes, aujourd’hui appelé Machu Picchu Pueblo. Nous y passons la nuit.

en véhicule privé et en train environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 4 : MACHU PICCHU

Jour 4

Nous retrouvons notre guide francophone spécialisé sur le site du Machu Picchu dans la nuit vers 4h. Nous montons dans un des premiers bus avec les premiers visiteurs pour ainsi éviter les foules touristiques. Nous visitons le site avec les commentaires de notre guide. À la fin de la visite, nous redescendons en bus prendre notre déjeuner au village, puis le train vers Ollantaytambo.

en transport groupé et en train environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 5 : LA VALLÉE SACRÉE DES INCAS

Jour 5

Nous partons pour une excursion dans la campagne de la vallée Sacrée. Nous passons au marché de la petite ville d’Urubamba puis à l’ancien palais de l’Inca Huayna Capacc, transformé en cimetière. De là, nous rejoignons le gigantesque système de terrasses et d’irrigation inca de Yucay. Après le déjeuner dans une quinta de la campagne, nous visitons le musée Inkarriy qui retrace de manière très vivante l’histoire de la succession des civilisations précolombiennes de l’aire andine. Nous finissons la journée par la visite du site de Pisaq.

en véhicule privé environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 6 : CUSCO — 4 RUINES

Jour 6

Une journée libre dans l’ancienne capitale inca dont on ne se lasse pas de parcourir les ruelles chargées d’histoire.

en véhicule privé Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 7 : DÉPART POUR L’AUSANGATE

Jour 7

Nous partons dans la matinée pour la petite ville de Ocongate où nous déjeunons. Après le déjeuner et quelques derniers achats, nous rejoignons la communauté de Pacchanta (4 300 m). Nous passons la nuit dans un hébergement rustique, chez l’habitant. Nous pouvons nous détendre dans les piscines thermales du lieu. Cette étape est essentielle pour parfaire notre acclimatation. Le soir nous ferons une offrande à l’Apu Ausangate, la montagne sacrée tutélaire de la région de Cusco, avec un Q’ero.

en véhicule privé environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 8 : EN ROUTE POUR Q’ERO

Jour 8

Nous nous installons dans la benne arrière, à l’air libre, d’un de ces petits camions qui font le transport dans la région. Nous prenons des pistes qui sont parmi les plus impressionnantes des Andes et nous traversons des paysages de haute altitude entre 4 000 et 4 800 mètres. A l’arrivée au second col, à l’altitude du mont Blanc, après une brève collation avec les membres de notre équipe, nous partons pour la fenêtre de Burrochayoc. C’est là que nous rentrerons sur les terres Q’ero dans un paysage qui n’est pas sans rappeler certaines scènes du Seigneur des Anneaux. De là nous descendons à Yanarumiyoc (4 500 m), petite annexe de la communauté de Papu perchée sur les rives d’un lac magnifique. La communauté nous accueille et nous nous répartissons ensuite dans les familles qui nous reçoivent.

en véhicule privé environ 7 h environ 3 h + 150 m / - 300 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 9 : APU HUAMANRIPA

Jour 9

Nous partons de nuit à la frontale pour le sommet du Huamanripa (4 800 m) au dessus de la communauté. Nous arrivons pour le lever du soleil sur l’Amazonie quelques 4 000 mètres en contrebas. Au sommet, nous pouvons voir les Andes depuis la cordillère de Carabaya et l’Ausangate jusqu’au Salkantay ainsi que tout le flanc amazonien des Andes de la région de Cusco. Nous descendons prendre notre petit-déjeuner à Lechepata (4 500 m) avant de descendre sur la communauté de Pisco, à Aychampita (4 000 m).

environ 7 h + 300 m / - 800 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 10 : LA GROTTE DE L’ERMITE

Jour 10

Nous descendons dans la grande Quebrada de Pisco et passons à Psico Chico (3 800 m). Nous descendons ensuite jusqu’à la limite de la forêt tropicale pour rejoindre une grotte dans laquelle nous bivouaquons auprès d’un feu de camp à Sapallamach’ay (3 200 m). Nous pouvons descendre aux sources thermales de Quispiyoc avant de remonter pour le dîner.

environ 5 h - 1 000 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 11 : CHEZ LES ÉLEVEURS

Jour 11

Nous remontons par le même chemin jusqu’à Psico Chico puis nous bifurquons pour remonter à flanc jusque dans une haute quebrada peuplée de troupeaux d’alpacas. En chemin nous nous arrêtons sur un promontoire depuis lequel nous pouvons voir toute la forêt. Nous faisons étape dans les maisons d’altitude d’une famille d’éleveurs que nous connaissons.

environ 7 h + 700 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 12 : LE COL DU JAGUAR

Jour 12

Après une lente remontée dans les pentes et steppes d’altitude nous arrivons au col du Jaguar. Depuis le col, le paysage s’ouvre sur la cordillère du Sinakara qui délimite le territoire des Q’eros et les sépare du reste des Andes. Nous redescendons les pentes jusqu’au petit anexo isolé de la communauté de Grand Q’ero : Irwa Mocco.

environ 8 h + 500 m / - 350 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 13 : ALTURAS

Jour 13

Nous remontons une longue quebrada pour arriver dans les Purunterras, terres arides sablonneuses des altitudes du territoire Q’ero. Nous nous rapprochons des sommets glaciaires dans des lieux très peu fréquentés et aux paysages de montagne très impressionnants. Après le déjeuner, nous pouvons rejoindre Piscocucho, là où naissent les ríos qui descendent la grande Quebrada de Psico. Nous descendons jusqu’au hameau de Cachicuchu où nous passons la nuit.

environ 8 h + 800 m / - 550 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 14 : CHUWA CH’IMPANA

Jour 14

Nous passons deux cols pour pouvoir arriver à la fin de notre trek, à Chuwa Ch’impana. Nous y passons notre dernière nuit.

environ 6 h + 700 m / - 650 m Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit chez l'habitant

JOUR 15 : PAUCARTAMBO

Jour 15

Nous descendons en camion sur des pistes très isolées qui parcourent les montagnes jusqu’au village de Cañacancha. De là nous descendons sur une piste plus large et affirmée jusqu’au village colonial de Paucartambo. Nous nous installons dans un hostel rustique du vieux village.

en véhicule privé environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOURS 16 & 17 : PAUCARTAMBO EN FÊTE

Jour 16

Nous passons 2 journées pleines pour profiter de la plus grande fête religieuse de la région consacrée à la Vierge du Carmel. Après notre expédition dans les hautes terres , nous sommes d’un coup entraînés dans un tourbillon de musiques, de chants, de rituels, de danses en costumes des confréries qui dansent leur dévotion à la vierge tout en racontant l’histoire du village. Une des plus belles fêtes d’Amérique du Sud.

Repas : petits-déjeuners – déjeuners – dîners Hébergement : nuits à l'hôtel

JOUR 18 : 3 CRUCES

Jour 18

Nous partons dans la nuit pour un promontoire d’où nous verrons le lever du soleil sur l’Amazonie. Nous ferons une offrande au soleil avec un ami Q’ero, près de l’Apu Kañaqway. Après le lever du soleil et la fin de la cérémonie nous retournons à Paucartambo prendre le petit-déjeuner avant de retourner sur Cusco où nous arriverons le soir.

en véhicule privé environ 6 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 19 : VOL CUSCO — LIMA

Jour 19

Nos derniers moments dans l’ancienne capitale inca. Après le déjeuner dans une quinta traditionnelle nous prenons notre vol en milieu d’après-midi pour rejoindre Lima. Transfert à l’hôtel. Soirée libre.

en véhicule privé et en vol domestique environ 1 h 15 Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus) – dîner libre (non inclus) Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 20 : VISITE DE LIMA ET VOL INTERNATIONAL

Jour 20

Visite de Lima. Nous passons au musée d’Histoire et d’Archéologie ou au musée Larco Herrera. Nous déjeunons dans une antique taverne de Pueblo Libre et passons par le Malecón de Miraflores et le quartier bohême de Barranco. Soirée libre.

Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 21 : ARRIVÉE EN FRANCE

Jour 21

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.


ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Infos Techniques

Accompagnement

Guide français spécialiste des Q’eros.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : sportif

Ce programme s'adresse à des participants pratiquant une activité sportive régulière plusieurs fois par semaine, incluant une activité d'endurance.

En moyenne, les étapes s'effectuent entre 4 000 et 5 000 mètres et représentent entre 5 à 8 heures de marche pour des dénivelés positifs pouvant aller jusqu’à 1 000 mètres. Ce programme ne nécessite pas de connaissance technique d’alpinisme. Il est accessible à de bons trekkeurs. Le portage se fait à dos de lamas, vous ne portez que votre petit sac à dos avec vos affaires pour la journée.

Compagnies aériennes internationales

Au départ de Paris en vols réguliers, classe économique sur les compagnies suivantes : Air France, Iberia, Air Europa, etc.

Hébergement

En hôtel standard à Lima et Cusco (base : chambre double), pendant le reste du voyage en lodge, auberge ou chez l’habitant, et sous tente pendant le trek.

Lima : hôtel El Patio (ou similaire)
Cusco : l'hôtel Amaru (ou similaire).  

Repas

Pendant le séjour chez l’habitant : Nous partageons la nourriture avec nos hôtes, la nôtre et celle qu'ils cuisinent, à l'exception du pique-nique à la pause déjeuner, en pleine nature. La nourriture des Q’eros est essentiellement composée de pommes de terre andines (« papas nativas ») cultivées selon des techniques agraires héritées de leurs lointains ancêtres des communautés paysannes claniques qui vivaient au temps des Incas. La pomme de terre est donc l’aliment principal des Q’eros, qu’ils consomment sous plusieurs formes. Matin, midi et soir l’entrée est composée de petites pommes de terre bouillies, de plusieurs et nombreuses variétés andines, et que l’on épluche avec les ongles pour les déguster. Le plat principal est en majorité une soupe de pommes de terre parfois agrémentée de ch’uño ou de moraya, pommes de terre déshydratées selon des méthodes ancestrales, d’oignons et d’herbes aromatiques locales. Les Q’eros ont bénéficié de l’introduction de la serre et ils cultivent maintenant des légumes et des herbes aromatiques. Parfois un morceau de viande séché ou d’un animal fraîchement tué (alpaca ou mouton) vient apporter un peu de protéines. C’est ce genre de repas que les familles qui nous accueillent dans leur maison partagent avec nous. Cependant, à chacune de nos expéditions nous apportons un complément de nourriture (riz, sucre, sel, fruits, barres de céréales, fromage, charcuterie, café, huile, pain …) que nous partageons avec nos hôtes, quel que soit le nombre de personnes dans la maison. Tout repas se termine par la séance traditionnelle de chique de coca, le partage des cigarettes, parfois de l’alcool (cañazo ou alcool pur à 96º). La séance de chique de Coca est essentielle à cette altitude pour pouvoir digérer les aliments et les métaboliser.

La coca

Nous partageons des moments avec nos hôtes à chiquer des feuilles de coca. Sans coca il serait tout simplement impossible de vivre chez les Q’eros. Le froid, l’altitude, l’humidité, les longues heures de marche, les carences dues à la nourriture peu variée seraient fatals à l’organisme humain. Avec ses 14 alcaloïdes, ses vitamines et autres oligo-éléments la coca permet de supporter les contraintes de la vie à Q’ero. Elle permet de marcher, de supporter le froid, de travailler de longues heures dans les champs d’altitude et de courir après les bêtes pour les réunir le soir pour la descente aux enclos de pierre qui jouxtent les maisons. Mais au delà de son aspect pratique et de sa valeur alimentaire la coca est aussi et surtout une plante sacrée utilisée pendant les rituels, une plante que l’on s’échange, que l’on partage et qui lie les hommes entre eux et aux esprits de la terre, des montagnes et des cols.

Eau : prévoyez des pastilles (type Micropur ou autres) pour désinfecter l'eau que vous mettez dans votre gourde, selon la source et sur les conseils de votre guide. Vous pouvez également acheter de l’eau minérale sur place (non compris dans le prix) mais son bilan écologique est médiocre, comme vous le savez. Aussi, nous ne vous le conseillons pas.

Transferts / Transport

Vols internationaux par vols réguliers. Dans le pays, par bus ou véhicules spécialement affrétés, ou vols intérieurs par compagnie locale.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 5 à 10 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

Tout le matériel de logistique est fourni.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 4,78 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 143 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 94 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

David Ducoin, chef des secteurs Himalaya et Amérique latine

Un trek en territoire q’ero est loin d’être seulement un trek, c’est une véritable expérience. Nous n’avons commencé à emmener des petits groupes chez les Q’eros qu’après dix ans d’explorations, de contacts et de relations suivies avec de nombreuses personnes et familles et plusieurs consultations avec leurs autorités. Depuis huit ans, nous réussissons le pari d’emmener, en nombre restreint, des visiteurs en trek sur le territoire q’ero avec logement exclusif chez l’habitant. Cela implique bien sûr des facultés d’adaptation un peu plus exigeantes, mais la récompense en est une expérience humaine unique : la rencontre avec un peuple de montagne qui se bat pour préserver son identité.

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Le prix comprend

Vols internationaux tel qu’indiqués dans le programme. Les transferts tel qu’indiqués dans le programme. Hébergement tel qu’indiqués dans le programme. Repas tel qu’indiqués dans le programme. Accompagnement tel qu’indiqués dans le programme. Équipement tel qu’indiqués dans le programme. Carnet de voyage tel qu’indiqués dans le programme. Entrées parcs et sites tel qu’indiqués dans le programme.

Le prix ne comprend pas

Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires