Partagez la fête du Navrouz avec une famille ouzbèke

Points forts

  • Festivités du Navrouz avec une famille ouzbèke
  • Des siècles d’histoire, de Gengis Khan à Tamerlan
  • Charme et finesse des oasis de la route de la Soie : Khiva, Boukhara et Samarcande
  • Rencontre avec des artisans ouzbeks
  • Paysages et habitants des montagnes de Nurata
  • Le confort du train entre les villes
  • L'ambiance du train de nuit Khiva-Tachkent

Interdite pendant l’époque soviétique, le Navrouz, (Norouz ou Nawruz) est une fête nationale ancestrale, célébrée dans toute l’Asie centrale chaque année à l’équinoxe vernal. Bien avant l’arrivée de l’islam, son origine est liée au zoroastrisme, religion monothéiste qui a su se fondre dans le patrimoine culturel de l’Asie centrale. Ce « nouveau jour » ou «Nouvel An » en Perse, accueille l’an neuf, festoie le renouveau de la nature et de l’être humain. Les zoroastriens voyaient ce jour comme le réveil du Dieu de la Nature et l’arrivée du printemps. C’est l’occasion de partager le soumalak, plat traditionnel du Navruz, et d’assister à des jeux sportifs comme ceux du bouzkashi . Nous préparons et célébrons cette fête avec une famille ouzbèke.

Note globale : (1 avis)
14 jours
Prochain départ assuré le 12/03/2023
Estimation empreinte carbone par voyageur :
3,62 tonnes de CO2
Activité :Découverte culturelle
Niveau physique :Facile
Nuit la plus haute :Inf. à 2 500 m
Confort :Supérieur
Taille du groupe :de 4 à 8 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM00144
à partir de2 770
Vol international inclus
Voyage et habits traditionnels de Samarcande
Découverte de la porte Ouest de la ville fortifiée de Khiva
Voyage et partage d'un repas chez l'habitant à Ashraf
Découverte de la place du Régistan à Samarcande
Voyage découverte du centre historique de Bhoukara
Voyage et célébrations du Navrouz en Ouzbékistan
Voyage pour les festivités du Navrouz et dégustation de Sumalak à Ashraf
Randonnée vers le Mausolée Gour-Emir à Samaracande
Voyage découverte de la Médersa Cher-Dor à Samarcande
Découverte de la Médersa Mir I Arab à Boukhara
Voyage et vente de melon sur la route en Ouzbékistan
Randonnée vers Tchor Minor à Boukhara
Randonnée dans les ruelles de Boukhara
Randonnée vers la Mausolée de Shah I Zinda à Samarcande

Descriptif

L’Ouzbékistan, au cœur de l’Asie centrale, entre déserts (Kyzil Koum et Kara Koum) et montagnes du Pamir, de l’Alaï et des Tian Chan (Montagnes Célestes), abrite de nombreuses anciennes cités caravanières prestigieuses de la « route de la Soie », telles que Samarcande, Boukhara et Khiva, que nous découvrons.
En 329 avant J.-C., Alexandre le Grand déclarait : "Tout ce que j'ai entendu sur la splendeur de Samarkand est vrai, sauf que ce que j'ai vu est encore plus beau que ce que j'avais imaginé." Samarcande, à la jonction d'anciennes routes caravanières et capitale impériale de Tamerlan, dévoile ses colossaux dômes bleus, alors que Khiva et Boukhara, aux légendaires mosquées et medersas (écoles coraniques), nous plongent au cœur des légendes et mystères de l’Asie centrale.
Samarcande existait déjà il y a 2 500 ans, sous le nom d'Afrasiab, et était la capitale du Royaume de Sogdiane. Son fondateur, le roi Afrasiab, est cité dans le vieux poème épique persan "Shah Nameh" (le Livre des Rois) écrit au Xe siècle par Firdousi. La fondation de Khiva remonterait à l'époque biblique, lorsque Sem, le fils de Noé, traversait le désert du Kara Koum avec son peuple. Ils eurent soif et creusèrent un trou pour chercher de l'eau. Une eau très douce en fut tirée et ils crièrent "Khei-vakh" pour exprimer leur joie. Le lieu se trouva nommé "Puits de Khei-vakh" et les hommes s'y installèrent. Khei-vakh devint Khiva, une des étapes de la « route de la Soie ». 
Boukhara aussi peut prouver l'ancienneté de son nom depuis le Ier siècle avant J.-C. Son origine vient sans doute du terme sanskrit "Vihara" qui signifie monastère. Ce fut au tout début de son histoire un lieu de prière et d'étude. Elle n'eut qu'une importance limitée comme étape caravanière, aucun des peuples qui se sont successivement installés dans la région ne l'ayant choisie pour capitale. 
« Nawrouz » se traduit en français comme « Nouvel Jour » (Nouvel An) a été interdite comme fête à l’époque soviétique. Après l’indépendance, le peuple ouzbek célèbre largement cette fête. Ce Nouvel An a été lié étroitement avec la religion de Zoroastrisme. Les Zoroastriens pensaient que le 21 mars était le jour de réveil du Dieu de la Nature et l’arrivée du Printemps.
Une des festivités de Nawruz c’est l’organisation du jeu sportif « Bouzgachi » - quelques dizaines de cavaliers (représentants de différents villages) se disputant la peau d’un mouton ou d’une chèvre. « Darvichona » - rituel de sacrifice au dieu de Anakhite – fertilité de la terre.
« Soumalak » - plat principal de la fête de Nawruz. Il est préparé par les femmes du quartier (en communauté) pendant des heures. Soumalak vient du mot Simalak – le plat des 30 Anges.

Jour par jour

JOURS 1 & 2 : PARIS — TASHKENT

Jour 1

Envol pour Tashkent, la capitale de l'Ouzbékistan. L'arrivée à Tashkent se fait le plus souvent dans la matinée du jour 2. Accueil à l'aéroport par notre équipe locale et transfert vers notre hébergement. Après notre installation à l'hôtel, la journée est consacrée à la découverte de la capitale des Ouzbèkes, une ville moderne de plus de 2,5 millions d’habitants. Malgré sa modernité Tashkent possède un certain charme avec ses vastes avenues, héritées de la période soviétique, ses parcs, sa place de l'Indépendance, son célèbre Théâtre Navoi, son musée des Arts Appliqués.

Son métro, unique en Asie centrale jusqu'en 2011 et l'ouverture du métro de Almaty au Kazakhstan, est une véritable curiosité. Construit dans les années 70 pendant la période soviétique il fut conçu comme un abri antinucléaire. Les stations, souvent construites en marbre, granite ou bronze, sont surprenantes de design et de beauté.

Puis, nous gagnons la vieille ville avec la visite de la place Chor Su et de la medersa Koukeldash (XVIe siècle), avant de déambuler dans le marché de Chorsu, le plus grand de Tachkent.

Nous poursuivons notre visite avec la place de Khazrat-Imam et sa medrasa Bara Khan (XVIe siècle), ainsi que la mosquée Tellia Cheikh, où est conservé le Coran d’Osman datant du VIIe siècle, et le mausolée du savant musulman Kaffal Chachi. Nous découvrons également l‘ancien palais du diplomate russe Polovtsev. 

En début de soirée (21h00 horaire à confirmer), transfert à la gare et embarquement à bord du train de nuit pour rejoindre l'ancienne cité caravanière de Khiva. 

en véhicule privé ou taxi, en train de nuit entre Tashkent et Khiva environ 14 h Repas : repas libres le jour 1 – petit-déjeuner du jour 2 à l'hôtel – déjeuner et dîner du jour 2 au restaurant Hébergement : nuit dans le train (1ère classe - compartiment de deux couchettes) pour Khiva

JOUR 3 : KHIVA

Jour 3

Dans la matinée (10h00 horaire à confirmer), nous atteignons la gare d'Ourguentch. Après un court transfert en voiture nous rejoignons la cité fortifiée de Khiva, l’une des cités les plus isolées de la "route de la Soie" et qui fut la capitale du royaume de Khozrem.

Khiva offre l'apparence d'une ville en parfait état, où peu de choses semblent avoir changé depuis 400 ans, entre le XVIIIème et le début du XXème siècle. Ses 2 200 mètres de murailles intactes, qui forment Kounia Ark "la vielle citadelle", délimitent la ville intérieure. La cité est ainsi devenue en quelque sorte une "Ville-Musée". Elle fut l'un des marchés d'esclaves les plus importants de l'Asie centrale et celui-ci fut actif jusque dans les années 1915-1920.

La journée est entièrement dédiée à la découverte de Khiva avec notamment "Itchan Kala", la ville intérieure, qui fut le palais du Khan de Khiva du Vème au XXème siècles, ainsi que le harem du Khan, la mosquée du Palais, le musée dédié au règne du Khan Ferouse, le mausolée de Pakhlavan Makhmoud, le Kaltar Minar (le "Minaret inachevé"), la medersa Chirgasi Khan, la mosquée Djouma, le palais Tash Khauli où nous pouvons admirer les fresques peintes parmi les plus fines d'Asie centrale, la medersa Moukhammad Amin Khan, la medersa Divan Begui, le mausolée Pakhlavon Makhmoud, la medersa Islam Khodja, la medersa Abdullah Khan, et le Marché Oriental de Khiva. Au cours de ces visites nous découvrons les ateliers de sculpture sur bois, ainsi que la fabrication de tapis de soie et la préparation du nan (pain) de Khiva.

en véhicule privé Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 4 : KHIVA — FORTERESSES DU DÉSERT — KHIVA

Jour 4

Aujourd'hui, nous prenons la direction des forteresses du désert de Ayaz Kala et Torpak Kala.

Toprak Kala est une forteresse en ruine datant du Ier siècle av. J.-C. Devenue capitale régionale sous les Kouchans au IIème siècle, elle subit les attaques répétées des Huns qui, en détruisant les canaux d’irrigation, eurent raison de la cite royale. Vers le VIème siècle, elle sombra dans l’oubli. Dirigées par le professeur Tolstov, les fouilles archéologiques débutèrent juste avant la deuxième Guerre Mondiale. Les fresques qui y furent découvertes sont aujourd’hui à Saint-Pétersbourg au musée de l’Ermitage. On peut encore voir aujourd’hui les traces des nombreuses pièces et jardins du palais royal, parmi lesquels la salle des rois, la salle des victoires, et la salle des gardes noirs, et imaginer ce que furent le temple des adorateurs du feu ou les larges maisons claniques qui réunissaient sous un même toit des familles de plus de cent membres.

Puis, nous découvrons la forteresse de Ayaz Kala datant du IIIème siècle avant J.-C. C’est l’un des sites les plus impressionnants car les ruines de deux citadelles sont perchées sur une colline au milieu du désert. 

Retour à Khiva par le pont qui enjambe l’Amou Daria en fin d'après-midi.

environ 4 h Repas : petit-déjeuner à l’hôtel – déjeuner dans une tchaïkhana ou café – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 5 : KHIVA — BOUKHARA

Jour 5

Tôt le matin, transfert à la gare et embarquement pour le train rapide en direction de Boukhara (08h23/13h35 horaires à confirmer). Bercés par la douce mélodie des rails nous traversons la steppe du Kyzylkoum et passons à proximité du fleuve "Oxus" (Amou Daria).

Nous atteignons Boukhara en début d'après-midi.
Nous consacrons les deux prochaines journées à la découverte de Boukhara, "la noble", "la ville la plus intéressante du monde" selon l'historien Curzon. Ville sainte d’Asie centrale, elle compte plus de 360 mosquées, dont les couleurs des dômes bleu/vert se détachant sur le bleu du ciel sont absolument splendides. Le nom de Boukhara serait une déformation du mot "vihara" qui signifie "monastère" en sanscrit.

Installation à notre hébergement et première découverte de Boukhara avec notamment la medersa Nodir Divan Begi (1622-1623), conçue d’abord comme le caravansérail. La medersa fait partie d’un des ensembles architecturaux les plus originaux de Boukhara avec le Liabi-Khauz « Rive du Bassin ». L’élément le plus ancien est la medersa Koukeldach (1568-1569). Le troisième bâtiment de l’ensemble est la Khanaka, le caravansérail pour les derviches pèlerins. 

en véhicule privé et en train entre Khiva et Boukhara environ 5 h Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOURS 6 & 7 : BOUKHARA

Jour 6

Aujourd'hui, nous reprenons notre découverte de la ville de Boukhara avec notamment l’ensemble de Poi Kalon datant de XIIème et XVème siècles composé d’un minaret surnommé "minaret de la mort", de la mosquée, dont la beauté lui épargna la destruction par les troupes de Gengis Khan au XIIIème siècle, ainsi que la medersa de Miri Arab, la plus grande école coranique de toute l'Asie centrale. Cette dernière est un exemple exquis de l’architecture en brique.

Nous poursuivons notre découverte de Boukhara avec la mosquée Magokki Attari (XIèIme - XVIème siècles) dont la façade est enfoncée de près de 4,5 m dans le sol, d’où son nom Maghok qui signifie souterrain. Nous nous rendons ensuite dans les environs de Boukhara pour voir Sitora-i-Mokhi Khossa, le palais d’été des émirs de Boukhara, ainsi que la nécropole en mémoire de Tchor Bakr, les quatre descendants du prophète.

Nous poursuivons notre exploration des beautés de Boukhara avec la medersa d’Ouloug Beg (XV siècle) construite par le prince astronome de Samarkand lui-même, la forteresse Ark (citadelle), résidence fortifiée des Émirs de Boukhara, ainsi que Tchor Minor (les quatre minarets en tadjik) porterie d'une ancienne medersa de style indien.

Nous terminons notre journée par un cours culinaire dans une famille d'artisans boukhariottes pour apprendre la préparation du Plov, le plat national ouzbek, que nous dégustons avec eux. Le Plov est véritablement le roi des plats ouzbeks, que résume parfaitement le dicton « si tu as une journée à vivre, mange du Plov ».

en véhicule privé environ 1 h 30 Repas : petits-déjeuners à l'hôtel – déjeuners au restaurant – dîners au restaurant Hébergement : nuits à l'hôtel

JOUR 7 : SAMARCANDE

Jour 7

La journée est entièrement consacrée à la découverte des joyaux de Samarcande, ville inséparable de l'histoire de la "route de la Soie", qui fut la capitale de Tamerlan. Elle est le symbole semi-mythique de l'Asie centrale pour nombre de personnes à travers le monde. 

Dans la matinée, nous commençons la découverte de Samarcande avec notamment la très belle place du Registan, la plus belle place d’Asie centrale est souvent considérée comme étant plus belle que le Taj Mahal. Elle est entourée de trois medersas imposantes : la medersa d’Ouloug Beg (XVe siècle), la medersa de Cher Dor et celle de Tillya Kori (XVIIe siècle).

Puis, nous découvrons la nécropole de Chakhi-Zinda composée de plus de 11 mausolées datant des XI-XIXe siècles, dont celui de Kussam-ibn Abbas, cousin du prophète Mahomet. Puis, nous rejoignons le mausolée Gour Emir (XVe siècle) abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, orgueil de Samarcande avec sa superbe coupole côtelée bleu turquoise. On dit souvent que « si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir le remplacera ». 

Dans l’après-midi nous nous émerveillons devant l’imposante mosquée Bibi Khanoum (XVe siècle). C'est en 1399, au retour de sa campagne en Inde que Tamerlan décida de construire cette mosquée, connue aujourd'hui sous le nom de sa femme, Bibi Khanoum. Nous terminons la journée avec le grand Bazar (marché local), un des sites les plus animés de la ville, et l’observatoire d’Ouloug Beg et les vestiges de son immense astrolabe (30 m) servant à calculer la position des étoiles, construit en 1420.

en véhicule privé Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 8 : BOUKHARA — SAMARCANDE

Jour 8

La matinée est consacrée à la fin des visites de Boukhara. En début d'après-midi, transfert à la gare et embarquement pour Samarcande (15h45/17h25 horaires à confirmer). Nous longeons de loin la Shokh Rokh, « la route royale », qui s’étire sur 270 kilomètres entre Boukhara et Samarcande, à travers les steppes désertiques du Kyzylkoum. Cette route, que les caravanes mettaient 7 jours à parcourir, suit la rivière Zeravchan. 

Samarcande est l'une des villes les plus anciennes et l'un des plus vieux centre culturel du monde. Avec une histoire vieille de XXVe siècles, Samarcande est une ville de légendes qui fut le centre de la Sogdiane. Elle survécut aux multiples invasions, d'Alexandre le Grand, qui s'enthousiasmait déjà sur sa beauté, des Arabes, en passant par les Mongols. Timour le Grand en fit sa capitale, qu'il voulait capitale du monde.
Située à la frange du désert du Kyzylkoum, Samarcande est une immense oasis aux multiples facettes et aux riches monuments. 

en véhicule privé, en train entre Boukhara et Samarcande environ 1 h 40 Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOURS 9 & 10 : SAMARCANDE — ASHRAF (CÉLÉBRATION DU NAWRUZ)

Jour 9

Après quelques jours dans un environnement exclusivement citadin, nous prenons un peu de hauteur dans les paysages montagneux de l’arrière pays ouzbek et rejoignons un petit village tadjik niché au cœur des montagnes de Nourata  au nord de Samarcande. Situé entre les villages d'Eski, Forish et Uhum, le village d'Ashraf possède une longue et riche histoire. Les peintures rupestres présentent dans les montagnes environnantes témoignent d'une présence humaine depuis plus de deux mille ans. Plusieurs éléments descendant de la langue parlée par les sogdiens constituent la langue tadjike parlée aujourd'hui par ses habitants. Au IVème siècle av. J.-C., les habitants de la Sogdiane, issus notamment de sa capitale Samarcande, et des vallées de Zarafshan et d'Istrafshan, s'établissent dans les montagnes de Nourata pour échapper aux troupes d'Alexandre le Grand. C'est pour cela qu'aujourd'hui encore se perpétuent des traditions appartenant à la région de Sogdiane. Pendant de nombreux siècles, certaines routes qu’empruntaient les caravanes pour relier Boukhara et Tachkent (anciennement Choch) passaient par cette région de Nourata. Ces routes furent fréquentées jusqu'au XIXème siècle. Les forteresses et les puits situés dans les vallées des montagnes de Nourata étaient autrefois utilisés comme points d'arrêt par les commerçants sur la longue route de la Soie.

Après notre installation chez nos hôtes, nous assistons à la préparation des festivités. 
La journée du jour 10 est entièrement consacrée aux célébrations de la fête du printemps, le Nawruz.
Nous participons à la préparation du plat traditionnel : le Soumalak. La journée est rythmée par des chants et des danses traditionnelles.

Nous participons également à de nombreux jeux comme le Buzkashi, répandu dans toute l'Asie centrale depuis de nombreux siècles. Au début, seules les tribus nomades jouaient à ce jeu avant qu’il ne se démocratise parmi les tribus sédentaires. Aux premières heures du Buzkashi, la lutte pour une carcasse de chèvre était non seulement un jeu, mais surtout une sorte de préparation et d'examen pour les futurs soldats. Au cours de ce jeu, les jeunes étaient censés acquérir les compétences nécessaires pour combattre à cheval et apprendre à se gérer dans les conditions extrêmes d'une bataille. À cette époque le jeu durait une journée entière et les participants étaient autorisés à utiliser la force physique, en battant leurs rivaux avec un fouet en cuir. Aujourd'hui, les règles ont évolué même si le jeu reste tout aussi physique et impressionnant.

en véhicule privé environ 3 h Repas : petits-déjeuners à l'hôtel et chez l'habitant – déjeuners chez l'habitant – dîners chez l'habitant Hébergement : nuits chez l'habitant

JOUR 10 : ASHRAF — SAMARCANDE — TASHKENT

Jour 10

Dans la matinée, nous quittons le village d’Ashraf pour rejoindre Samarcande.
Selon l'horaire du train, transfert à la gare et embarquement pour Tashkent en longeant les contreforts du Pamir et de l'Alaï. Nous achevons notre visite de Tashkent avec la place de l'Indépendance, la place du Théâtre et le square d’Amir Timur. 
 Dans la soirée et en fonction de son agenda (les spectacles ne sont pas programmés toute l’année), nous assistons à un opéra au Théâtre Alicher Navoi à l’architecture soviétique.
Après un dernier dîner nous prenons la direction de l’aéroport.

en véhicule privé ou taxi, et en train entre Samarcande et Tashkent environ 2 h Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner d'un pique-nique – dîner au restaurant Hébergement : petit-déjeuner chez l'habitant - déjeuner en route - dîner en ville

JOURS 11 & 12 : ASHRAF — SAMARCANDE

Jour 11

Dans la matinée, nous quittons le village d’Ashraf pour rejoindre Samarcande.

Les deux prochains jours sont consacrée à la découverte des joyaux de Samarcande, ville inséparable de l'histoire de la "route de la Soie", qui fut la capitale de Tamerlan. Elle est le symbole semi-mythique de l'Asie centrale pour nombre de personnes à travers le monde. 

Nous commençons notre visite de Samarcande avec notamment la très belle place du Registan, la plus belle place d’Asie centrale est souvent considérée comme étant plus belle que le Taj Mahal. Elle est entourée de trois medersas imposantes : la medersa d’Ouloug Beg (XVe siècle), la medersa de Cher Dor et celle de Tillya Kori (XVIIe siècle).

Puis, nous découvrons la nécropole de Chakhi-Zinda composée de plus de 11 mausolées datant des XI-XIXe siècles, dont celui de Kussam-ibn Abbas, cousin du prophète Mahomet. Puis, nous rejoignons le mausolée Gour Emir (XVe siècle) abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, orgueil de Samarcande avec sa superbe coupole côtelée bleu turquoise. On dit souvent que « si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir le remplacera ». 

Nous nous émerveillons devant l’imposante mosquée Bibi Khanoum (XVe siècle). C'est en 1399, au retour de sa campagne en Inde que Tamerlan décida de construire cette mosquée, connue aujourd'hui sous le nom de sa femme, Bibi Khanoum. Nous terminons la journée avec le grand Bazar (marché local), un des sites les plus animés de la ville, et l’observatoire d’Ouloug Beg et les vestiges de son immense astrolabe (30 m) servant à calculer la position des étoiles, construit en 1420.

en véhicule privé environ 3 h Repas : petits-déjeuners chez l'habitant et à l'hôtel – déjeuners au restaurant – dîners au restaurant Hébergement : nuits à l'hôtel

JOUR 13 : SAMARCANDE — TASHKENT

Jour 13

Dans la matinée, nous visitons le mausolée Saint Daniel, avant de nous rendre dans un village proche de Samarcande, pour visiter une fabrique de papier de soie selon des techniques traditionnelles et médiévales.
Selon l'horaire du train, transfert à la gare et embarquement pour Tashkent en longeant les contreforts du Pamir et de l'Alaï. Nous achevons notre visite de Tashkent avec la place de l'Indépendance, la place du Théâtre et le square d’Amir Timur. 
Dans la soirée et en fonction de son agenda (les spectacles ne sont pas programmés toute l’année), nous assistons à un opéra au Théâtre Alicher Navoi à l’architecture soviétique.
Après un dernier dîner nous prenons la direction de l’aéroport.

en véhicule privé ou taxi, et en train entre Samarcande et Tashkent environ 2 h 15 Repas : petit-déjeuner chez l'habitant – déjeuner au restaurant – dîner au restaurant Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 14 : TASHKENT — PARIS

Jour 14

Selon l’horaire de l’avion, transfert à l’aéroport et envol pour Paris. Le plus souvent le transfert se fait dans la soirée du jour 13 et le vol le jour 14.

Repas : repas libres (non inclus)

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure... ), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.

Certains noms de points de passage et de lieux-dits sont volontairement modifiés pour préserver la tranquillité de nos hôtes... 

Infos Techniques

Accompagnement

Guide accompagnateur local ouzbèk francophone qui vous fera partager sa passion pour l'histoire et l'art de vivre de son pays.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : facile

Ce programme est accessible à toute personne en bonne santé.

Ce parcours est à la portée de tous, du moment que l’on aime la découverte et la balade. Les marches d’approche, de découverte des sites ou des villes sont faciles. Les bagages sont portés par une logistique en véhicule et train, vous porterez simplement un petit sac à dos avec vos affaires de la journée.

Il s'agit d'un programme de découverte alliant des randonnées courtes et des visites de villages et de sites culturels d'intérêt.

Compagnies aériennes internationales

Au départ de Paris avec les compagnies aériennes Turkish Airlines, Aeroflot, Uzbekistan Airways.
Possibilité de départ de Lyon ou d’une autre ville de province. (Parfois avec supplément – nous consulter.)

Hébergement

Logement en chambre twin, en hôtel 4* (normes locales) à Tashkent et en hôtel 3* (normes locales) ou similaire dans les autres villes, chez l'habitant dans le petit village d'Ashraf (jours 9 & 10) et dans le train de nuit (1ère classe - compartiment de deux couchettes) entre Tashkent et Khiva (jour 2). 

Tashkent : Green Park hotel (ou similaire)

Repas

Tous les petits-déjeuners sont pris à l’hôtel, excepté celui du jour 10 chez l'habitant,  tandis que les déjeuners et dîners sont pris soit en ville soit chez l’habitant. Les repas sont généralement copieux et variés. Vous goûterez les 1001 délices de la cuisine ouzbèke notamment l’incontournable plov et les délicieuses shashlik (brochettes de viande).

Eau : nous trouvons de l’eau minérale et des sodas tout au long du voyage. Nous avons aussi facilement accès à de l’eau bouillie et du thé nous est souvent offert. 

Transferts / Transport

Les transferts, de l’aéroport et vers l’aéroport, sont assurés en véhicule privé et en taxi. L’itinéraire est prévu en train entre les grandes villes et en véhicule privé pour les visites et pour nous rendre au village d'Ashraf. 

Taille du groupe

Le groupe est composé de 4 à 8 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

Tout le matériel de logistique est fourni. Seul l'équipement personnel n’est pas fourni. Une liste complète vous est proposée plus bas dans ce document.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 3,62 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 109 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 72 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

Damien Tracoulat, chef de secteur Asie centrale

Assister à une fête locale est toujours enrichissant et permet de mieux appréhender le quotidien et les traditions d’un pays. En plus de découvrir les richesses et splendeurs d’Ouzbékistan, que sont Khiva, Boukhara et Samarcande, nous participons aux célébrations de la fête du Navrouz.. Le Nawrouz est fêté tous les ans au solstice du printemps (21 mars). Littéralement traduit par « le nouveau jour », ce Nouvel An puise ses racines dans le calendrier zoroastrien, soit près de quatre millénaires de rituels et de traditions. Il est fêté dans tous les pays descendant de l’Empire perse. Immergés dans un petit village de montagne, nous prenons part à la fête chez une famille ouzbèke. C’est l’occasion d’un grand rassemblement populaire dans le village, rythmé par des chants traditionnels et la confection du soumalak, mélange sucré à base d’eau et de blé, que l’on se partage entre voisin, proches et amis. Une expérience inoubliable.

Extensions

Mausolée Shah i Zinda à Samarcande en Ouzbékistan

Cimetière des navires et forteresses du désert

JOUR 1 : TASHKENT — NUKUS – MOYNAQ – NUKUS 

Dans la matinée, transfert à l'aéroport et envol pour Nukus avant de rejoindre le petit village de Moynaq connu pour être « le cimetière des navires ». Retour à Nukus via l’ensemble architectural Mizdakkhan. La nécropole de Mizdarkhan concentre des milliers de tombes qui entourent celle du géant Chamun Nabi ou celle de la belle Mazlum, « Juliette » locale amoureuse du fils de l’ennemi de son père ! Nous découvrons l’ancienne ville de Ichan Kala, petite ville caravanière florissante au XIXème siècle mais dont les ruines actuelles (murailles, mosquées, mausolée de Ulan Ichan Ota...) possèdent un charme dont émane un parfum de nostalgie. En route, nous visitons également Gaur Kala qui fut détruit par Gengis Khan. 

Transfert / Transport : en véhicule privé, environ 4 h

Nombre d'heure de vol : environ 2 h
Repas : petit-déjeuner à l’hôtel – déjeuner dans une tchaïkhana ou café - dîner au restaurant
Hébergement : nuit à l’hôtel

JOUR 2 : NUKU — FORTERESSES DU DÉSERT — KHIVA

Nous commençons cette nouvelle journée avec la visite du musée d’Art où est conservée l’incroyable collection de plus de 80.000 tableaux sauvés par l’artiste et collectionneur Igor Savitsky, de l’arbitraire stalinien qui ne tolérait plus, à partir de 1936, que l’art réaliste soviétique. Les œuvres exposées changent fréquemment mais ont toujours pour thème directeur l’Avant-Garde russe et soviétique du début du XXème siècle auxquelles sont ajoutées des œuvres « régionales » ayant pour thème l’Asie centrale. 

Puis, nous prenons la direction des forteresses du désert de Ayaz Kala et Torpak Kala.
Toprak Kala est une forteresse en ruine datant du Ier siècle av. J.-C. Devenue capitale régionale sous les Kouchans au IIème siècle, elle subit les attaques répétées des Huns qui, en détruisant les canaux d’irrigation, eurent raison de la cite royale. Vers le VIème siècle, elle sombra dans l’oubli. Dirigées par le professeur Tolstov, les fouilles archéologiques débutèrent juste avant la deuxième Guerre Mondiale. Les fresques qui y furent découvertes sont aujourd’hui à Saint-Pétersbourg au musée de l’Ermitage. On peut encore voir aujourd’hui les traces des nombreuses pièces et jardins du palais royal, parmi lesquels la salle des rois, la salle des victoires, et la salle des gardes noirs, et imaginer ce que furent le temple des adorateurs du feu ou les larges maisons claniques qui réunissaient sous un même toit des familles de plus de cent membres.
 Puis, nous découvrons la forteresse de Ayaz Kala datant du IIIème siècle avant J.-C. C’est l’un des sites les plus impressionnants car les ruines des deux citadelles sont perchées sur une colline au milieu du désert. 
Nous atteignons Khiva par le nouveau pont qui enjambe l’Amou Daria.

Transfert / Transport : en véhicule privé, environ 4 h
Repas : petit-déjeuner à l’hôtel – déjeuner dans une tchaïkhana ou café - dîner au restaurant
Hébergement : nuit à l’hôtel

CE FORFAIT NE COMPREND PAS : 

  • Les boissons et les « extra » personnels
  • Le supplément chambre « single » individuelle
  • Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. 

Durée de cette extension

2 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 570 € selon votre date de depart sur une base de 2 à 8 participants.

Fabrication de la céramique dans la vallée de Ferghana en Ouzbékistan

Vers la vallée de Ferghana

JOUR 1 : TASHKENT — KOKAND — RICHTAN — FERGHANA

Aujourd'hui nous prenons la direction de la vallée de Ferghana en empruntant le col de Kamchik (2 500 m d’altitude). Au bout de cette vallée parmi les plus fertiles d'Asie centrale se trouve la frontière avec le Kirghizistan. Sur la route des caravanes de la soie venant de Kashgar, la vallée de Ferghana est connue pour sa culture du coton. Perpétuant leurs traditions séculaires de commerce et d'échange, chaque ville de la vallée possède sa spécialité de soie ou de céramique.
En route, nous découvrons Kokand, ancienne capitale de l'un des khanats ouzbeks et ville la plus célèbre de la région pour son rôle religieux. C'est la deuxième ville sainte après Boukhara. Elle connut sa splendeur à la fin du XVIIIe siècle. Nous visitons le palais de Khudajar Khan, la medersa Norbouta Bey, la mosquée Djouma et les mausolées des Khan Dakhmai, Chakhan et Modari.

Nous marquons un second arrêt à Richtan pour allez à la rencontre d'artisans spécialiste de la céramique. Nous atteignons Ferghana en fin d'après-midi. 

Transfert / Transport : en véhicule privé, environ 5 h
Repas : petit-déjeuner à l’hôtel – déjeuner et dîner au restaurant
Hébergement : nuit à l’hôtel

JOUR 2 : FERGHANA — MARGUILAN — ADIJAN — FERGHANA

Aujourd'hui, nous nous rendons à Marguilan, célèbre pour ses soieries. Nous visitons la fabrique de soie « Yodgorlik », ainsi que le marché de Marguilan et la mosquée Khanaka. Puis, nous gagnons la ville d'Andijan et découvrons le parc Babour et la mosquée du bazar. Sur la route retour vers Ferghana nous visitons les vestiges de la ville de Kuva, célèbre pour ses temples bouddhiques.

Transfert / Transport : en véhicule privé, environ 3 h
Repas : petit-déjeuner à l’hôtel – déjeuner et dîner au restaurant
Hébergement : nuit à l’hôtel

JOUR 3 : FERGHANA — TASHKENT

Selon l'horaire du train, temps libre à Ferghana, puis transfert à la gare et embarquement pour Tachkent. Dans l'après-midi visites de la medersa Abdoul Kassim (XIXe siècle), du musée de l’histoire des peuples d’Ouzbékistan, de la maison Romanov et du mausolée du soufi Sheïkh Zaynudin Bâbâ.

Transfert / Transport : en train
Repas : petit-déjeuner à l’hôtel – déjeuner et dîner au restaurant
Hébergement : nuit à l’hôtel

Ce forfait ne comprend pas : 

  • Les boissons et les « extra » personnels
  • Le supplément chambre « single » individuelle
  • Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. 

Durée de cette extension

3 jours supplémentaires.

Prix de cette extension

À partir de 450 € selon votre date de depart sur une base de 2 à 8 participants.

Avis

28/04/2019

Asie centrale, Ouzbékistan Joyaux ouzbeks et célébration millénaire du Navrouz

très beau voyage en Ouzbékistan pour les fêtes de norouz, à recommander

Danielle G.

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Le prix comprend

Vols internationaux tel qu’indiqués dans le programme. Les transferts tel qu’indiqués dans le programme. Hébergement tel qu’indiqués dans le programme. Repas tel qu’indiqués dans le programme. Accompagnement tel qu’indiqués dans le programme. Équipement tel qu’indiqués dans le programme. Carnet de voyage tel qu’indiqués dans le programme. Entrées parcs et sites tel qu’indiqués dans le programme.

Le prix ne comprend pas

Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires