Mygales de Guyane, des marais de Kaw à la descente du Maroni

Points forts

  • Le seul voyage à la rencontre des araignées
  • L'accompagnement de Benjamin Carbuccia, aranéologue
  • Une immersion exceptionnelle dans la forêt guyanaise
  • Une invitation à la découverte de l'univers des mygales
  • La rencontre avec les plus grosses araignées du monde

Notre voyage, accompagné par l'aranéologue Benjamin Carbuccia, nous conduit de Cayenne à la forêt, pour une découverte des mygales. Au bagne des Amanites, nous observons les plus grandes toiles du monde. Dans la montagne et les marais de Kaw, nous explorons les sentiers à la recherche des mygales, dont la très belle matoutou. Nous explorons cet univers fascinant le jour et après le coucher du soleil. Nous localisons les terriers à la lueur des lampes frontales ou UV. En effet, plusieurs espèces d'arachnides sont fluorescentes sous les UV. Nous cherchons la Theraphosa blondi, la plus grosse araignée du monde. Nous observons aussi les insectes, dont le nombre d'espèces est ici très important. Nous recherchons dans les marais les caïmans noirs et les capybaras. Nous descendons ensuite le fleuve Maroni, frontière naturelle avec le Surinam. Un voyage dans le voyage, à la rencontre des populations traditionnelles dans des paysages captivants. 

Code voyage : TAM02565
15 jours
Empreinte carbone : 3.56 tonnes de CO2
Activité :Observation de la faune
Niveau physique :Modéré
Confort :Basique
à partir de8 350
Vol international inclus
Observation des mygales en Guyane
Pirogues dans le port de Cayenne
Colline de Kaw, en Guyane avec les marais vus du ciel
Obesrvation de la plus grosse araignée du monde en Guyane
Village de Kaw à l'entrée des marais de Kaw en Guyane française
Jeune caîman noir à la surface dans les marais de Kaw, en Guyane française
Vue aérienne des marais de Kaw en Guyane
Sur la piste des mygales de Guyane
Forêt amazonienne vue du ciel avec nuages
Hamacs au bivouac sur le Maroni au lever du soleil
Vue des marais de Kaw en Guyane française
Cours d'eau en forêt primaire de Guyane
Femelle et son jeune rhinocéros unicorne au Népal
Femelle et son jeune rhinocéros unicorne au Népal
Rivière Bagmati dans le parc national de Bardia au Népal
Femmes en marche dans le Téraï au Népal
Femmes revenant de la forêt avec du bois au Népal
Bagmati river dans la brume dans la parc de Bardia au Népal
Trace de tigre dans le sable dans le parc de Shukla au Népal
Villageois au travail près du parc de Bardia au Népal
Jeunes cerfs de duvaucel à Shukla au Népal
Bothnath à Kathmandu au coucher du soleil
Macaque rhésus et son jeune à Bardia au Népal
Sadhu à Pasupati au Népal
Loutre qui court à Bardia au Népal
Eléphant d'ASie à Bardia

Jour par jour

JOUR 1 : PARIS CDG — CAYENNE

Jour 1

Repas : dîner dans l'avion Hébergement : nuit dans l’avion

JOUR 2 : CAYENNE

Jour 2

Accueil par notre chauffeur qui nous dépose à notre hôtel. Nous prenons alors le temps de nous reposer avant de faire, pour ceux qui le souhaitent, une petite balade dans les environs de l’hébergement. Dans ce type de climat, un simple tour de jardin permet des rencontres fascinantes.

véhicule privé environ 30 minutes Repas : petit-déjeuner dans l'avion – déjeuner libre (non inclus) – dîner à l'hôtel Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 3 : CAYENNE — BAGNE DES ANNAMITES — CAYENNE

Jour 3

Départ de bonne heure vers le bagne des Annamites. Nous passons la journée à explorer cette ancienne prison où la nature a repris ses droits. L’objectif principal du jour est d’observer les gigantesques toiles collectives des araignées sociales (Anelosimus eximius), qui forment les plus grandes toiles du monde. La durée de la balade facile du sentier du Bagne est estimée à deux heures, mais la prospection arachnologique impliquera des arrêts fréquents et potentiellement prolongés. Nous revenons ensuite à notre hébergement à Cayenne. Le reste de la journée est consacré au repos ou à une sortie libre en ville. 

véhicule privé environ 1 h 30 environ 6 h Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner d'un pique-nique – dîner à l'hôtel Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 4 : CAYENNE — MONTAGNE DE KAW

Jour 4

Départ dans la matinée pour la montagne de Kaw. Le trajet nous prend 2h30 environ. Nous nous installons alors à Camp Caïman, qui sera notre « camp de base » pour les jours à venir. Nous y passons les nuits en hamac, un moyen traditionnel fort répandu en Amazonie pour la nuit, comme pour la sieste. Le reste de la journée est consacré à l’exploration des alentours du camp pour se familiariser avec l’endroit. Dans une région comme la Guyane, une petite promenade réserve parfois de jolies surprises... Ainsi, espérons-nous dénicher un animal emblématique de la région : la matoutou (Avicularia avicularia), une mygale arboricole très colorée qui abandonne parfois les arbres pour s’installer dans les bâtiments. Elle mesure, une fois adulte, de huit à douze centimètres et se caractérise par le noir de l’ensemble de son corps, à l’exception de ses coussinets de couleur rose. Dans les alentours du camp, nous avons également de fortes chances de croiser des néphiles (Nephila cornuta). Les néphiles sont célèbres pour leurs immenses toiles, qui représentent les plus grandes toiles d’araignées individuelles du monde : la spirale centrale peut dépasser un mètre et demi de diamètre ! Le soir, nous pouvons tenter une première sortie nocturne. La prospection se fait à pied, en marche tranquille et prudente, avec de nombreux arrêts pour des observations et des photos. Les méthodes de prospection que nous employons incluent la chasse à vue, à l’œil nu et à la lampe UV (certains arachnides sont fluorescents sous les UV), la localisation de terriers de mygales, le battage de végétation, et le tamisage de litière. 

véhicule privé environ 2 h 30 environ 5 h Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner en camp aménagé – dîner en camp aménagé Hébergement : nuit en camp aménagé

JOUR 5 : MONTAGNE DE KAW

Jour 5

Sur le terrain, un arachnologue se couche tard, mais n’a pas besoin de se lever tôt. Il en est de même pour les jours suivants. 

Journée dédiée au repérage et à l’exploration des alentours du camp et d’un ou plusieurs des sentiers qui en partent et s’enfoncent dans la forêt. Le but est non seulement de faire des observations de jour, mais aussi de se familiariser avec les lieux des prospections de nuit. 
Après le coucher du soleil, nous effectuerons une première véritable excursion nocturne en forêt, à la recherche, entre autres, de Theraphosa blondi, la plus grosse araignée du monde. 
La prospection se fera à pied, en marche tranquille et prudente, avec de nombreux arrêts pour observations et photos.

environ 7 h Repas : petit-déjeuner en camp aménagé – déjeuner en camp aménagé – dîner en camp aménagé Hébergement : nuit en camp aménagé

JOURS 6 & 7 : OBSERVATION D'INSECTES AVEC UN ENTOMOLOGISTE

Jour 6

Nous sommes rejoints par l’entomologiste Jérémie Lapèze, pour deux jours consacrés plus particulièrement à la découverte des insectes. En journée, nous partons avec lui sur les sentiers à la rencontre d’insectes et d’autres animaux (naturaliste et familier de la région, son savoir ne se limite pas aux insectes) et particulièrement de son groupe de prédilection : les petits, mais extraordinaires Membracidae. Ces insectes de l’ordre des hémiptères sont de petites punaises dont les espèces tropicales ont parfois des formes et des couleurs très surprenantes. Elles s’alimentent de la sève des végétaux. Une des deux nuits est consacrée à l’observation de l’incroyable diversité des insectes nocturnes, à l’aide d’un drap éclairé par une lumière qui les attire. Cette activité s’étendant sur une nuit entière, le programme du lendemain sera allégé pour aménager des temps de repos et de sieste. 

environ 5 h Repas : petits-déjeuners en camp aménagé – déjeuners en camp aménagé – dîners en camp aménagé Hébergement : nuits en camp aménagé

JOUR 8 : MARAIS DE KAW

Jour 8

Exploration, sur 24 heures, des marais de Kaw. L’occasion de voir, entre autres, des caïmans (dont l’énorme et rare caïman noir), des capybaras, de nombreux oiseaux, et peut-être même des loutres géantes, et/ou, avec beaucoup de chance, d’apercevoir un jaguar.  Départ à 9 h 30 en pirogue, repas et nuit sur un grand carbet flottant. 
Activités : exploration guidée des marais en pirogue, y compris, suivi et observation des caïmans après le coucher du soleil. 

environ 6 h Repas : petit-déjeuner, déjeuner, dîner sur un grand carbet flottant Hébergement : nuit sur un grand carbet flottant

JOUR 9 : OBSERVATION ET PROSPECTION DANS UN CAMP À KAW

Jour 9

La prospection de différentes espèces d'araignées se fait à pied, en marche tranquille et prudente, avec de nombreux arrêts pour observations et photos.

environ 6 h Repas : petit-déjeuner en camp aménagé – déjeuner en camp aménagé – dîner en camp aménagé Hébergement : nuit en camp aménagé

JOUR 10 : KAW — CAYENNE — MARIPASOULA — LÉSSÉDÉDÉ

Jour 10

Dans la matinée, départ pour l’aéroport de Cayenne où nous prenons notre vol pour Maripasoula. De Maripasoula, nous embarquons pour une descente du fleuve Maroni. Long de 520 kilomètres, le Maroni est la voie royale pour un périple sur un grand fleuve amazonien. Fleuve frontière avec le Surinam, il est une véritable artère de vie pour les populations d'Indiens qui peuplent ses berges (Wayanas, et Bushi Nengue). L’étendue de son lit, parfois comparable à un lac, est au détour d’un méandre un labyrinthe de rocs et d’eau, rapides appelés communément « sauts » en Guyane. Véritable route dans l’univers végétal, le fleuve rythme la vie des populations qui l’habitent. Vigueur et originalité des types humains, beauté des paysages du fleuve créent, entre le pays et les hommes, une harmonie d’une rare qualité ; de nombreuses haltes permettant de garder un contact permanent et enrichissant avec les diverses populations. La pirogue est conduite par un équipage de Djukas ou Bonis, choisis pour leur dextérité et leur parfaite connaissance du fleuve. « Bossman » et « motoriste » nous conduisent en toute sécurité. Ils s’assurent de faire cheminer notre embarcation parmi les rochers. 
Nous déjeunons en cours de route du côté de la petite commune de Papaïchton, puis passons celle de Loka. Nous nous baignons lors d'un arrêt, puis passons Abbati Cotika pour rejoindre Léssédédé, le village amérindien où nous passons la nuit. 

en avion, en pirogue environ 45 minutes environ 4 h Repas : petit-déjeuner en camp aménagé, déjeuner et dîner en carbet Hébergement : nuit en carbet

JOUR 11 : LÉSSÉDÉDÉ - BELIKAMPOE

Jour 11

Petit-déjeuner au village. 
Notre navigation nous amène à la commune de Grand Santi, puis à Stoeley Island que nous visitons. Reprise de la pirogue jusqu’à la fin du fleuve Lawa et le début du Maroni. Baignade sur un banc de sable. Les arrêts en bord de fleuve sont l’occasion de découvrir la vie qui grouille près des rives, notamment les araignées pêcheuses (famille des Trechaleidae et genre Ancylometes, chez les Ctenidae), d’impressionnantes araignées semi-aquatiques, qui pêchent de petits animaux (têtards, petits poissons, insectes d’eau), captant les vibrations en posant les pattes sur la surface de l'eau.
En fin de journée, arrivée au village djuka Belikampoe que nous visitons. Dîner et nuit au village (pas de toilettes, pas de douche).

en pirogue environ 6 h Repas : petit-déjeuner et déjeuner dans un village et dîner en carbet Hébergement : nuit en camp aménagé

JOUR 12 : BELIKAMPOE - GAKAKA

Jour 12

Petit-déjeuner au village. Nous reprenons ensuite la navigation sur le fleuve. Nous passons des sauts, véritables obstacles rocheux sur notre parcours. Des passages d'autant plus délicats qu'ils sont parfois de petites chutes à la pente légère qui requièrent toute la dextérité de notre équipage. En chemin, dans le petit bourg de Gakaba, nous visitons un atelier de fabrication de pirogues navigation. C'est là que nous déjeunons. Puis nous poursuivons notre périple jusqu’à Providence où nous effectuons une balade en forêt (environ 1 h 45 de marche aller/retour). L’occasion de raccrocher avec le thème de notre voyage, en observant, entre autres, des arachnides, dans une zone encore plus reculée que celles où nous avons pu prospecter jusqu’à présent. Après la balade en forêt, nous reprenons le fil du fleuve et parvenons au village de Gakaka, où nous nous installons pour la soirée. Dîner, puis nuit en hamac. 

en pirogue environ 2 h environ 6 h Repas : petit-déjeuner au village, déjeuner d'un pique-nique, dîner au village Hébergement : nuit au village

JOUR 13 : GAKAKA — SAINT LAURENT DU MARONI — CAYENNE

Jour 13

Petit-déjeuner au village. Puis navigation, entrecoupée de haltes, jusqu’à St-Jean-du-Maroni, qui marque la fin de notre aventure sur le fleuve. Nous sommes alors transférés jusqu'à Cayenne et conduits à notre hôtel. Nous pourrons alors goûter au confort d'un lit, mais aussi passer du temps sous la douche. Nous dînons à l'hôtel. 

Nuit à Cayenne.

en pirogue, en véhicule privé environ 3 h 30 environ 3 h Repas : petit-déjeuner au village, déjeuner d'un pique-nique, dîner à l'hôtel Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 14 : MATINÉE LIBRE — VOL CAYENNE — RETOUR

Jour 14

Après un petit-déjeuner à l'hôtel, nous disposons de la matinée libre pour faire quelques achats en ville. Il y a peu de choses à rapporter de Guyane, à l'exception de jolis et confortables hamacs. Le déjeuner en ville est libre. Nous partons peu après pour l'aéroport et embarquons pour notre vol direct à destination de Paris. Nous passons la nuit dans l'avion. 

en avion Repas : petit-déjeuner à l'hôtel – déjeuner libre (non inclus) – dîner dans l'avion Hébergement : nuit dans l’avion

JOUR 15 : ARRIVÉE À PARIS CDG

Jour 15

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.


ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Fiche Technique

Accompagnement

Benjamin Carbuccia, aranéologue, passionné de nature et particulièrement d'animaux à huit pattes, sera votre guide. C'est avec lui que vous découvrirez les mygales de Guyane, mais aussi plus largement la forêt qui les abrite. Il sera le plus souvent accompagné pour la logistique d'une petite équipe locale, au minimum composée d'un chauffeur. Sur le Maroni, un guide local sera le commandant de bord de notre pirogue, avec par ailleurs un pilote au moteur et un observateur à l'avant de notre embarcation. 

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : modéré

Ce programme est accessible à toute personne en bonne santé et ayant une pratique sportive a minima hebdomadaire.

Compagnies aériennes internationales

Les vols vers la Guyane s'effectuent avec Air France et Air Caraïbes. Il s'agit de vols directs et leur durée est de 9 heures environ. 

Hébergement

La Guyane, c'est la France en Amazonie. Ainsi, la plupart des nuits s'effectuent en hamacs sur une barge en bois dans les marais de Kaw, et dans des abris de passage (carbets), lors de la descente du fleuve Maroni. C'est rudimentaire, mais le meilleur moyen de s'imprégner de l'ambiance des lieux et de profiter de la douceur de la nuit. Le hamac est aussi un formidable moyen de s'immerger dans les sons nombreux produits par les animaux, des insectes minuscules aux singes hurleurs. Le cri de ces derniers s'entend à plus d'un kilomètre, en particulier quand les individus d'un groupe se mettent à vocaliser. 
À Cayenne, c'est à l'hôtel que se passent les nuits. 

Repas

Les repas pris dans la nature, que ce soit dans les marais de Kaw ou sur le fleuve Maroni, sont le plus souvent assez simples. Incontestablement, vous mangerez du riz, des spaghettis, des légumes, du poisson, mais aussi des fruits dont la variété et le goût ne finiront pas de vous surprendre. 

Transferts / Transport

Les transferts se font en véhicule privé avec un chauffeur. Un vol domestique est prévu pour nous rendre à Maripasoula, la commune depuis laquelle s'effectue la descente du Maroni. 

Taille du groupe

Le groupe est composé de 2 à 6 participants au maximum Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

La Guyane est une région tropicale humide. Les vêtements légers sont de rigueur, en privilégiant les manches longues et les pantalons pour les fins de journée, en raison de la présence évidente des moustiques. Emportez également avec vous, en plus de votre appareil photo, un chapeau, un maillot de bain, des lunettes de soleil et de bonnes chaussures de marche. 

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 3,56 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 107 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 71 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. En 2023, nous avons ainsi pu collecter près de 5 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

Benjamin Carbuccia, aranéologue et vulgarisateur scientifique

Par la variété de sa faune et de sa flore, l’Amazonie est sans égale. Région mégadiverse par excellence, c’est une terre où le vivant s’exprime dans toute sa majesté, souvent dans des proportions spectaculaires. Les araignées ne font pas exception à la règle. Les minuscules araignées sociales Anelosimus eximius, avec leurs immenses toiles collectives qui peuvent recouvrir des buissons entiers, raflent le titre de la plus grande toile, tandis que les néphiles (Trichonephila clavipes, Nephila cornuta) comptent parmi les araignées tissant les plus grandes toiles individuelles (plus d’un mètre de diamètre !). Cependant, aucune d’elles n’impressionne autant que Theraphosa blondi, la mygale « goliath » : avec 10 centimètres de long et 30 centimètres d’envergure pour une masse de 170 grammes, ce n’est rien de moins que la plus grosse araignée du monde. C’est pourtant un animal discret qui vit tapi dans un terrier, au cœur de la forêt, loin du monstre géant et agressif que le cinéma et les médias à sensation laissent imaginer. C’est aussi, malheureusement, une victime de sa célébrité, qui lui vaut d’être trop souvent prélevée pour être vendue, séchée et étalée, comme souvenir aux touristes. Néanmoins, il ne faudrait pas laisser ces bêtes de tous les records nous faire oublier l’incroyable foisonnement de vie arthropodienne qui anime la forêt guyanaise. La faune d’arachnides et d’insectes de Guyane est l’une des plus diversifiées au monde ; aller à sa rencontre, c’est se plonger dans un autre monde, peuplé de créatures étranges dont les formes, les couleurs et la variété défient l’imagination.

Benjamin Carbuccia, accompagnateur

Benjamin Carbuccia, accompagnateur

Benjamin Carbuccia est un arachnologue et vulgarisateur scientifique, diplômé d’un master en biologie de l’évolution obtenu au Muséum national d’Histoire naturelle. 

Naturaliste passionné, il est attiré dès son plus jeune âge par l’observation des animaux. Ce sont surtout les mal-aimés, ceux qu’on ne lui montre pas spontanément et dont ses proches ne lui parlent qu’avec peur ou dédain, qui le fascinent. 

Dans les calanques de Marseille, les forêts franc-comtoises et ardéchoises, il passe d’innombrables heures de son enfance et de son adolescence à chercher des petites bêtes et pister des mammifères. Scorpions, serpents, araignées, blaireaux et sangliers sont des rencontres qui le marqueront durablement, et façonneront son approche du monde vivant. Très tôt, il réalisera qu’il existe un fossé entre ce que nous disons de certains animaux et ce qu’ils sont réellement. Bac en poche, il s’oriente vers un cursus de recherche scientifique. Cependant, son intérêt académique se portera dans un premier temps sur la géologie et le passé de la Terre plutôt que sur la biologie, trop déconnectée du terrain à son goût. C’est par l’étude des araignées fossiles, lors de ses années de master, qu’il redécouvre ces animaux avec une passion renouvelée.

Il fait alors la rencontre de sa mentor, Christine Rollard, qui lui donnera le goût de la vulgarisation scientifique. C’est le début d’une intense activité de diffusion scientifique en ligne, par le biais de nombreuses interventions sur des groupes Facebook dédiés à l’arachnologie, puis de son blog « Les Chroniques de Nopeland ».

Une fois son diplôme obtenu, il choisit de poursuivre dans cette branche, plutôt que vers un doctorat, tout d'abord en milieu scolaire puis comme guide au Muséum, en conservant cependant toujours une activité de recherche. 

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2024, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Dates en cours de programmation

Alertez-moi dès que vous mettez en place une date

Le prix comprend

Les transferts tel qu’indiqués dans le programme. Hébergement tel qu’indiqués dans le programme. Repas tel qu’indiqués dans le programme. Accompagnement tel qu’indiqués dans le programme. Carnet de voyage tel qu’indiqués dans le programme.

Le prix ne comprend pas

Vol international aller/retour. Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires