L'Afrique sauvage : le rêve devient réalité

Points forts

  • Du nord au sud, un composé harmonieux d'étapes classiques ou confidentielles
  • Logistique en autonomie : quitter les sentiers battus, s'enfoncer dans de la nature sauvage
  • Lodges originaux, bivouacs extraordinaires
  • Fish River Canyon et Kalahari
  • Guide spécialisé dans la faune et la flore et dans le pistage des animaux sauvages

Ce périple immerge dans les immensités magistrales de la Namibie, depuis Etosha jusqu’au gigantesque Fish River Canyon. Trois semaines d’ambiances et de paysages fortement contrastés : savanes et déserts, oasis des « rivières éphémères » et frais littoral Atlantique, massifs granitiques et dunes rouges. Nous explorons, en véhicule et à pied, les sites mythiques et les contrées essentielles du Nord et du Sud (Damaraland, Brandberg, Namib, Kalahari…). Partout, une faune variée et abondante s’est adaptée à des conditions de survie souvent extrêmement rudes : éléphants du désert, lions des sables chasseurs d’otaries, rhinocéros noirs et blancs… Nous rencontrons aussi les Himbas et les Bushmen, gardiens vigilants des récits et des traditions.

23 jours
Prochain départ assuré le 14/01/2023
Estimation empreinte carbone par voyageur :
4,16 tonnes de CO2
Activité :Treks et randonnées
Niveau physique :Facile
Confort :Basique
Taille du groupe :de 4 à 8 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM00141
à partir de7 400
Vol international inclus
Aventure avec une lionne et son lionceau en Afrique australe
Contemplation du repas des éléphants dans les rivières éphémères de nord namibien
Découverte des gnous s'abreuvant dans les savanes d'Afrique
Exploration avec le rhinocéros blanc d'Étosha
Découvertes des architectures en granit du Namib
Balade le long d'une curiosité géologique du désert namibien
Découvrte du Lilas breasted roller dans le désert namibien
Rencontre avec les femmes et enfants Himba du nord namibien
Balade vers une femme Himba dans la Kaokoland
Participation aux danses animistes du nord namibien
Aventure avec le guépard des savanes namibienes
Découverte de girafe dans le désert du Namib
Balade avec les antilopes des savanes d'Afrique australe
Balade dans le paysage de Mariental dans le nod namibien
Contemplation d'un toucan d'Afrique australe
Rencontre avec une femme Herero dans la région d'Opuwo
Participation aux festivités villageoises dans le nord namibien
Rencontre avec une jeune femme Himba dans le désert de Namibie
Rencontre avec une jeune femme Ovambo près de la frontière angolaise
Balade avec des autruches dans le désert du Namib
Excursion dans les dunes sur la côte namibienne
Randonnée vers les otaries de l'Atlantique sur la côte namibienne
Balade avec les flamands roses sur les plages de l'Atlantique

Descriptif

La Namibie, sur ses immensités (825 000 km²), concentre de façon majeure la démesure fascinante et les contrastes naturels et culturels de l'Afrique australe. Elle offre de vastes terres où vivent, de manière inégalée en Afrique, en liberté, un grand nombre d'animaux sauvage - dont certaines espèces sont rares ou endémiques comme les rhinocéros noirs.
Sur des plateaux à la géologique passionnante, sur ses côtes de légendes, dans les horizons lunaires de ses canyons et savanes, des peuples nombreux se sont adaptés à une vie souvent rude et y forment une mosaïque culturelle surprenante: Herero, Khoi-Khoi, Owambo, Kawango …


Dans ses déserts de sable blonds ou de dunes ardentes, se trouvent des gravures et des  peintures rupestres mystérieuses et une faune et une flore insolites se sont arrangées des vies déroutantes …


Notre itinéraire nous fait parcourir ces mondes multiples. Il nous immerge particulièrement dans l'exploration  de la région du nord ouest à la recherche des" rivières éphémères" dont la majorité disparaît dans les sables après avoir permis néanmoins que fleurisse le désert aride. En effet, de véritables oasis se sont créées sur les berges et dans les lits de l’Hoarusib, l’Hoanib, l’Huab, l’Ugab...
Attirés par les immenses faidherbias, acacias et autres mopanes, les grands mammifères tels les éléphants et les girafes du désert s’aventurent dans ces zones et y ont aménagé avec ruse une vie singulière tandis que les prédateurs comme les lions ou les guépards sont à leur tour attirés par les troupeaux d’oryx et de springboks.

C’est dans des décors inoubliables que nous accomplissons un périple qui compte parmi les plus beaux et les plus sauvages que les déserts de Namibie puissent offrir avant de rejoindre la Fish River et les immenses dunes rouge du Kalahari.

Jour par jour

Jour 1 : EUROPE — WINDHOEK

Jour 1

Jour 2 : Arrivée à WINDHOEK — OTJIWARONGO

Jour 2

Accueil à l'aéroport et continuation vers le Nord.
Présentation par votre guide du voyage.

en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

Jour 3 : OKONJIMA — ETOSHA (Centre)

Jour 3

En remontant vers le nord, nous entrons par la porte du centre dans le parc National D'Etosha.
D’une superficie de près de 23 000 km², vaste territoire aride il abrite une quantité et une diversité d’animaux exceptionnelle. Un cinquième de ce célèbre sanctuaire sauvage est occupé par une dépression salée qui fut autrefois un gigantesque lac. C’est de là que l’on tire l’origine du mot Etosha qui signifie « grande étendue d’eau blanche et sèche ». Déployé à l’infini d’un horizon sans relief, son gigantesque pan salin dévoré par le soleil est une spectrale terre de mirages où viennent jouer tous les représentants de la grande faune africaine; parfois fardés d’argile blanche, ils ponctuent le décor de leurs silhouettes fantomatiques et nonchalantes.
Le reste de son territoire est composé de forêts de mopanes, d’acacias, de catophractes etc. Ses plaines herbeuses attirent des milliers de springboks, d’oryx, de gnous, de grands koudous, d'impalas à face noire, de zèbres, de girafes. La chance de rencontrer les lions et des guépards est grande bien qu'en safari rien n’est jamais acquis d’avance.
Le point d’eau d’Okaukuejo, en saison sèche, a depuis longtemps acquis une réputation méritée pour ses défilés quotidiens d’herbivores et carnivores en tout genre mais également et surtout pour ses rhinocéros noirs. Dans cet environnement ardent voilé de poussière, plusieurs autres points d’eau aimantent l’activité animale, particulièrement en saison sèche, lorsque les prédateurs et toutes sortes d’herbivores viennent y étancher leur soif.

en véhicule 4x4 environ 2 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit en Okaukuejo (chalets)

Jours 4 & 5 : ETOSHA (Est)

Jour 4

Continuation du safari sur deux journées à la recherche des animaux se déployant librement sur leurs terres protégées.
La région recèle aussi un patrimoine végétal saisonnier très apprécié des botanistes comme les Moringa Ovalifolia.
Option : nocturne dans la réserve d'Onguma. 

en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : petits-déjeuners – déjeuners d'un pique-nique – dîners Hébergement : nuits en camp aménagé

Jour 6 : ETOSHA — RUACANA

Jour 6

Nous quittons le parc par la porte est pour continuer vers le nord.
Des montagnes sans fin, des rivières que l’on traverse à maintes reprises, des villages Herero ou Himba avec leurs maigres troupeaux de chèvres et de vaches, la chaleur, la poussière … font le décor de cette journée. Nous entrons progressivement en pays Himba. Après une halte aux chutes de Ruacana (splendides en saison des pluies), nous nous installons dans un lodge au bord de la rivière Kunene.
Croisière sur le fleuve au coucher du soleil. De l'autre côté, l'Angola ... 

en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit en camp aménagé

Jour 7 : RUACANA — EPUPA

Jour 7

Après une balade matinale le long de la rivière, qui nous permet de découvrir la flore, les arbres variés de ce lieu (adénium, arbre sacré des Himbas, palmiers d'ivoire végétal, ...) et peut-être des crocodiles, nous poursuivons la piste pour arriver au splendide site d'Epupa.  Après l'installation au lodge, belle balade le long des chutes pour s'imprégner d'un paysage fastueux, caillouteux, végétal, liquide, ... Dans cette région très peu touristique, la beauté africaine, immense, est empreinte de sérénité. Nous sommes accueillis dans un village Himba qui a gardé ses traditions dans l’existence quotidienne ; cette visite nous permet de mieux connaître leur histoire de nomades et leurs coutumes.

en véhicule 4x4 environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit en camp aménagé

Jour 8 : EPUPA — PAYS HIMBA

Jour 8

Des montagnes sans fin, des rivières que l’on traverse à maintes reprises, des villages Herero ou Himba avec leurs maigres troupeaux de chèvres et de vaches, la chaleur, la poussière … font le décor de cette journée. Nous entrons en pays Himba. Et nous installons nos tentes près d’un village. Rencontres avec les Himbas ; les échanges se font grâce à un guide local.

en véhicule 4x4 environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

Jour 9 : PAYS HIMBA — KHUMIB

Jour 9

Par une piste qui longe La Côte des squelettes nous entrons dans le grand désert de l'Ouest avec ses terrains en alternance de sables et de roches, ses immenses acacias se dressant sur le ciel.

Le Parc de la côte des Squelettes défait son ruban de dunes, de gorges et d’escarpements sur environ un tiers du littoral namibien. Réputé pour ses épaves de navires jadis échoués, le désert que le brouillard persiste à nimber d’une insolite fantasmagorie doit son nom aux ossements de baleines qui jonchaient ses rivages hostiles.
Nous entrons dans la vallée de la rivière Khumib qui serpente entre des montagnes tabulaires d’un côté et les contreforts de l’Hoarusib de l’autre; son cours est ponctué de nappes d’eau à l’origine de luxuriants îlots de végétation. Des contreforts ondulants dessinent l’horizon de ces terres séculaires du peuple Himba. On découvre, en les pistant, des troupeaux de girafes du désert, des oryx, des zèbres, des springboks, ...

De temps à autre, nous croisons les tribus bergères de cet immense désert où les pasteurs nomadisent pour la survie de leurs troupeaux abandonnant leurs campements et leurs huttes ici et là.
Nous installons notre premier bivouac dans l'un des très beaux sites naturels de cette contrée sauvage

en véhicule 4x4 environ 6 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

Jour 10 : KHUMIB — PUROS

Jour 10

Nous sommes désormais engagés dans la région du Kunene et ses solitudes minérales dont des roches très anciennes sont les racines du continent africain; des lignes de vie sillonnent émergeant et disparaissant des fonds sableux. Nous passons des ergs et des regs, toujours en suivant les traces des animaux sauvages, à la recherche, en particulier des éléphants du désert. Ces énormes pachydermes nomadisent parfois jusqu'à la grise côte pour satisfaire leur appétit gargantuesque, à la recherche d'arbres, de bulbes et de racines et, pour étancher leur soif il leur arrive de creuser à l'aide de leurs défenses et trompe des puits pour atteindre les nappes souterraines.

Nous traversons la vallée et les gorges de l'Hoarusib, véritable oasis en plein désert où il n'est pas rare d'apercevoir les lions du désert.
 Reliefs tabulaires et contreforts ondulants dessinent l’horizon de ces terres séculaires du peuple himba, dont on peut voir ça et là les traces de leur présence. Les cases et kraals délabrés et en apparence abandonnés n’attendent que des jours meilleurs pour être de nouveau repeuplés
Tout au long du parcours, nous découvrons la richesse géologique de cette région étonnante et l'incroyable stratégie mise en oeuvre par différentes plantes comme  les welwitschias pour s'adapter aux conditions rigoureuses qui y règnent.
Nous arrivons en fin d'après-midi dans une oasis de verdure en plein cœur du Kaokoland où vivent de petites communautés de Herero et Himba.


en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

Jour 11 : PUROS — HOANIB

Jour 11

Tout au long de cette journée, nous avançons sur les terres austères en guettant les lions, les girafes, les éléphants du désert. Çà et là, des ouvertures et des pistes adjacentes seront comme des appels, des invitations à faire des détours et explorer plus en profondeur la région.

Nous traversons les gorges de l’Hoanib, l’une de ces rivières devenues saisonnières qui sillonnent les terres arides de l'ouest namibien, veine de vie pour les animaux. Durant des millions d’années, le gigantesque lac d’Etosha a déversé son trop plein dans la rivière Hoanib et, avec force et patience l’érosion nous a légué une des merveilles du pays. Aujourd’hui asséchée sur presque tout son cours avec quelques résurgences (notamment dans la région des Khowarib et d’Elephant Song), l’Hoanib a ses eaux englouties par les sables du désert avant de parvenir à l’océan, des eaux éphémères qui alimentent des nappes d’eau souterraine où plongent les racines des forêts galeries qui ourlent son parcours. Des antilopes, des girafes, des lions, des guépards, des hyènes brunes, des springboks, et surtout les éléphants exceptionnellement adaptés à cet environnement minéral se laissent parfois observer lorsqu’ils y viennent chercher leur subsistance.

en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

Jour 12 : HOANIB — PALMWAG

Jour 12

Avec au nord, le plateau d’Etendeka et ses dolérites violacées, et au sud, le massif du Mikberg, composé de grès, de basaltes noirs qui tranchent avec le jaune du sable ou le vert olive des salsolas, l’Huab s’est frayée un chemin vers l'océan. Son cours est ponctué de fraîches oasis, de zones marécageuses à la végétation plus ou moins buissonnante, de forêt-galerie. Les oryx, les springboks, les autruches s’enfuient à notre approche mais les éléphants demeurent impassibles soucieux surtout de se régaler de d'écorce de mopanes et de tamaris, ...

Cette rivière est un véritable enchantement pour les yeux. La variété des paysages qui l’entourent est étonnante, d’une rive à l’autre, les textures, les formes, les couleurs et les lumières changent sans cesse. Avec son affluent principal qu’est l’Aba Huab, ces rivières sont fameuses pour recevoir la visite fréquente d’éléphants exceptionnellement adaptés aux conditions arides, et qui viennent ici se régaler de la végétation festonnant son lit asséché.
Nous nous orientons vers le Damaraland où, en plein cœur du plateau d’Etendeka, oublié des circuits traditionnels, se trouve un sanctuaire où l’on peut espérer apercevoir les derniers rhinocéros noirs libres du continent africain. La concession de Palmwag n’est pas facile d’accès et les routes chaotiques nous obligent à rouler au pas. Cet univers basaltique est parsemé de centaines de welwitschias mirabilis et d’euphorbes Damarana dont les rhinos et les koudous se nourrissent. Dans un univers aussi inhospitalier, il est difficile d'imaginer que vit une faune diversifiée que notre vigilance parvient à détecter et suivre : zèbres, lions, guépards, … L'exploration est fascinante sur terres volcaniques, ondulantes et consumées par le soleil, à la végétation disséminée, aux arbres bouteilles effeuillés; si l’occasion s’en présente, l'observation du rhinocéros noir, animal rare et menacé, est un moment privilégié et inoubliable ...

en véhicule 4x4 environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en lodge

Jour 13 : PALMWAG — HUAB/ BRANDBERG

Jour 13

Parfaitement circulaire vu du ciel, tel une forteresse abandonnée au désert, le massif du Brandberg domine les plaines infinies du Damaraland. Et comme pour rappeler son lointain passé volcanique, le soleil incendie soir et matin ses amoncellements granitiques érodés, exacerbant leur rougeoyance naturelle. De ce massif inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, émerge le Königstein, point culminant de la Namibie à 2 573 m. Dans le dédale rocheux, damans, babouins et springboks cherchent l’ombre apaisante. Nous rejoignons la région du Cratère de Doros à travers des paysages minérals de basalts, shistes et granites: bien qu'elle soit particulièrement peuplée de rhinocéros noirs, de girafes, d'oryx, elle reste sauvage et à l'écart des parcours classiques. Le lit de l’Huab disparait derrière nous, le décor change sans arrêt, c’est un défilé de mode géologique ! Même les images satellites de cette région semblent  irréelles, à l’instar de ces conifères couchés sur un lit de grès depuis le permien (280 millions d’années) ils ne sont plus que pierre, pétrifiés à la suite de grandes catastrophes climatiques. Découverte des « mille-feuilles » de Hgab, splendides falaises zébrées … 

en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

Jour 14 : HUAB — SWAKOPMUND /WALVIS BAY

Jour 14

Nous nous approchons à présent des zones fraîches de la côte où le brouillard étend, au matin, ses nappes qui confèrent aux paysages une atmosphère étrange.

Les déjections de plusieurs dizaines de milliers d’otaries explique l'odeur nauséabonde qui prend à la gorge dès l’arrivée à Cape Cross et si nous associons à cela les aboiements, beuglements et autres cris indescriptibles provenant de la plage toute proche le spectacle est impressionnant.
Le long du littoral brumeux de la légendaire côte des Squelettes, Cape Cross était au XVe siècle le point le plus méridional jamais atteint par les Européens en Afrique, signalé par une croix (cross en anglais). De nos jours, le site est surtout célèbre pour son immense colonie d’otaries à fourrure qui, au moment des amours, peut réunir plus de 100 000 individus. Le froid et poissonneux courant du Benguela est un garde-manger généreux pour ces pinnipèdes surfant gracieusement les vagues écumantes.
Au sud-est de la station balnéaire de Walvis Bay, s’étend l’une des zones humides les plus riches d’Afrique australe. Une longue bande de sable de plus de 40 kms déposée par le courant de Benguela empêche l’océan et ses rouleaux d’affronter le continent, ce qui permet au lagon de Walvis Bay d’exister. Sédentaires ou migrateurs, des milliers d’oiseaux viennent ici se nourrir, d’autres se reproduire… Ils sont jusqu’à 250 000 en période estivale.
Outre les pélicans blancs, les cormorans et les flamants petits et grands, le site accueille la sterne des baleiniers et toutes sortes de limicoles dont le rare gravelot élégant.
Notre excursion en catamaran permet d’observer cette vie marine.
L’activité humaine est intense sur ces eaux froides : ostréiculture, récolte du guano, pêche, tourisme etc.

en véhicule 4x4 environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en bungalow

Jour 15 : HUAB — SWAKOPMUND /SANDWICH HARBOUR

Jour 15

A quelques heures de Walvis Bay, se trouve un site unique coincé entre hautes dunes et océan: un lagon d’eau fraîche qui attire des dizaines de milliers d’oiseaux. Protégée par la convention de Ramsar qui régit les zones humides d’importance internationales (au même titre que le lagon de Walvis Bay),  cette région est accessible en 4X4 à marée basse pour l’aller et via les dunes pour le retour. Découverte de cette côte, de sa faune marine et de son avifaune.
Option: survol du désert en avion en fin d'après-midi

en véhicule 4x4 Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en bungalow

Jours 16 & 17 : SWAKOPMUND — SESRIEM

Jour 16

Nous pénétrons dans le Namib, le désert dont les dunes sont, paraît-il, les plus hautes du monde, le "désert des paradoxes" où les animaux ont appris à collecter la brume et la rosée pour survivre.

Camp principal du gigantesque parc national du Namib-Naukluft, Sesriem signifie en afrikaans "six rênes" : en effet, les premiers colons furent obligés d’attacher bout à bout six longueurs de rênes de leurs attelages pour pouvoir atteindre l’eau du canyon tout proche. Il recèle un canyon exigu et sinueux, aux falaises modelées par une rivière devenue éphémère.

A quelques kilomètres, les grandes dunes de Sossusvlei se transforment avec les lumières du jour: les courbes onctueuses rose orangé  du matin se développent en rouge grenat au plein jour et en mauves sombres le soir; elles sont ainsi infiniment mobiles et fascinantes parsemées de végétaux assoiffés. En 4X4, nous les parcourons pour assister, entre autres, à un merveilleux coucher de soleil.

Le site extraordinaire du Deadvlei, témoigne quand à lui d'une époque plus faste de ce désert lorsque les nappes souterraines avaient permis aux grands acacias Erioloba de prospérer; aujourd'hui, nous nous baladons dans la forêt morte, entre leurs noires silhouettes fantomatiques sur les sols d'argile craquelés.

Par leur immensité ces lieux somptueux absorbent sans grande peine l'affluence touristique qu'ils suscitent naturellement.
Option: survol du désert en montgolfière

en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : petits-déjeuners – déjeuners – dîners Hébergement : nuits en camp aménagé

Jours 18 & 19 : SESRIEM — FISH RIVER

Jour 18

Route vers le sud pour rejoindre le Fish River Canyon, le 2ème plus profond du monde (après celui du Colorado). Avec ses 550 mètres de profondeur et ses 160 kilomètres, il est très étonnant par son gigantisme ; en le longeant, s’offrent de splendiddes points du vues et des panoramas grandioses dans lequel évoluent zèbres de montagne, oréotragues, springboks, grands koudous, damans des rochers, babouins. 

en véhicule 4x4 environ 5 h Repas : petits-déjeuners – déjeuners – dîners Hébergement : nuits en lodge

Jours 20 & 21 : FISH RIVER — KALAHARI

Jour 20

Nous rejoignons les dunes rouges du Kalahari en revenant vers la capitale et faisons halte dans la plus belle réserve privée de la région. Dans la dernière journée, nous découvrons les lieux et partons en balade naturaliste avec les Bushmen.

environ 5 h Repas : petits-déjeuners – déjeuners – dîners Hébergement : nuits en lodge

Jour 22 : KALAHARI — WINDHOËK

Jour 22

Courts transfert dans la capitale pour une petite visite et quelques achats éventuels.
C’est à 1 650 m d’altitude, sur le site de sources d’eau jaillissant d’un environnement minéral aride, que s’est érigée la capitale namibienne à la fin du XIXe siècle. Avec sa population pluriethnique, Windhoek la moderne vaut pour le charme de son atmosphère mêlant savamment les influences africaines et européennes. Elle possède aussi plusieurs cathédrales, musées, constructions militaires et autres bâtiments anciens témoignant de l’histoire coloniale du pays et de son chemin vers l’indépendance. Transfert à l’aéroport pour le vol de retour.

en véhicule privé Repas : petit-déjeuner – déjeuner libre (non inclus)

Jour 23 : Arrivée en EUROPE

Jour 23

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.


ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Infos Techniques

Accompagnement

Un guide francophone connaissant bien le pays et spécialisé dans la connaissance de la nature d’Afrique : faune, oiseaux... Le guide est en charge de l’organisation des repas au cours du parcours.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : facile

Ce programme est accessible à toute personne en bonne santé.

Cette expédition est accessible à ceux qui aiment la découverte et les grands espaces. Une condition physique normale est nécessaire pour profiter au mieux de ce voyage. En 4X4 confortable, nous prenons des pistes parfois difficiles pour rejoindre des lieux rares et confidentiels. Les bivouacs sous tente sont confortables mais il faut aimer les lieux sauvages à l’écart des campements fréquentés. Bagages sont rangés dans le véhicule. Aucun portage lourd. Prévoir un petit sac à dos pour gourde, appareil photo, etc.

Compagnies aériennes internationales

Pour le transport international, vols réguliers, depuis l’Europe (Paris ou Frankfort), en classe économique avec Air Nambia, Lufthansa, Condor, Air France, South Africa, KLM. Il est rare de n’avoir une escale et un changement d’appareil à faire en Afrique du Sud.

Les vols sur la Namibie ont des prix très variables en fonction de la saison et de la précocité de la réservation ; un supplément conséquent peut être appliqué en cas de réservation tardive ou selon les périodes de l’année. Pour être à peu près assuré d’un prix raisonnable, le mieux est de prévoir son voyage entre 8 à 12 mois du départ.

Hébergement

En Campements (chalets), lodge de charme et en bivouac sous tente

BIVOUAC  Par définition un bivouac est un campement rudimentaire, en plein air, donc sans infrastructure aucune (ni douche, ni toilettes). En fait, il s’agit d’un campement sauvage, établi au milieu de nulle part, souvent dans les plus beaux endroits. Au-delà des aspects techniques propres au camping, il s’agit avant tout d’une immersion totale, d’un retour aux sources, d’une communion intime avec la nature. C’est une expérience à ne pas manquer qui n’a rien de comparable et qui laisse des souvenirs inoubliables. Sans le bivouac, certains itinéraires sont alors impossibles à réaliser, en raison de l’éloignement des routes classiques, des distances, du terrain parfois difficile et de l’absence de tout autre mode d’hébergement.

Les nuitées en bivouac sont confortables : grandes tentes, literie fournie avec matelas épais et oreillers, draps et couvertures, lampe pour éclairer l’éclairage intérieur des tentes.

Repas

En pension complète sauf un déjeuner à Windhoëk le dernier jour
En restaurant et en lodge lorsque c’est possible. Pique-nique et repas de bivouac les autres fois.
Frigo installé dans le véhicule.
Les repas de bivouac sont variés, équilibrés et servis en quantité suffisante près du feu et confortablement assis autour d’une table dressée avec nappe, verres à vin, etc. (tours guidés uniquement)
Petit-déjeuner : café, thé, chocolat, jus de fruit, céréales, pain, beurre, confiture et miel.
Déjeuner : à base de salade, charcuterie, fromages, fruits et restes du dîner de la veille.
Dîner : légumes frais accompagnant viandes et poissons sont cuits sur un feu de bois, que ce soit au barbecue, mijotés en cocote , bouillis ou en papillotes. 
Un mini bar est disponible dans le véhicule avec des boissons fraîches ; et vous y trouverez très certainement tout ce que vous désirez dans la mesure où il est demandé à chaque participant ses préférences quelques jours avant le départ (dans le mesure du possible et du raisonnable). Vins rouge et blanc, apéritifs et digestifs, jus de fruit, sodas et bien entendu eaux plates et gazeuses sont à volonté ;
En lodge : boissons comprises dans le prix du voyage

Transferts / Transport

L’ensemble du parcours est assuré en 4x4 tout confort. Équipement pour assurer la meilleure vision lors des safaris, pour les boissons fraîches (réfrigérateur).

Possibilité, avec un permis international et l’expérience de la piste, de conduire l’un ou l’autre véhicule du groupe si deux véhicules ou plus. Il suffit de nous prévenir afin que nous demandions les autorisations nécessaires.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 8 à 12 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

Tout le matériel logistique est fourni.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 4,16 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 125 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 83 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

Nawar, chef des secteurs Afrique subsaharienne et Moyen-Orient

J’ai élaboré cet itinéraire pour les fervents amoureux de la nature, désireux d’alterner la découverte des « incontournables » d’une destination, d’explorer quelques espaces plus rares et de comprendre toujours davantage les secrets du vivant. Ce parcours rejoint, au nord, la frontière angolaise puis descend, au sud, jusqu’au Fish River Canyon. Chaque région dévoile une géographie et une géologie propres, entre déserts rocheux ou de dunes rouges, plaines herbeuses, marais salant (Pan d’Etosha), côte brumeuse, savane jaune et brousse cuivrée, cascades et luxuriance végétale, gorges vertigineuses… En trois semaines : une étourdissante variété de paysages ! Dans chacun de ces milieux, les existences se sont adaptées à des conditions souvent extrêmes : des grands mammifères aux minuscules reptiles, chaque espèce fait preuve de résistance en déployant mille astuces. Même les végétaux, comme la Welwitschia mirabilis, rusent pour tenir sous des températures atteignant parfois les 70 °C. J’apprécie le contraste entre les paysages spectaculaires de la Namibie et les vies tenaces et souvent discrètes qui s’y maintiennent. Les rencontres avec les Himbas et les Bushmen constituent en conséquence des moments forts du voyage, car nous apprenons d’eux les ressources insoupçonnées de ces lieux insolites. Pour être au plus proche de la vie sauvage, certaines nuitées de ce voyage sont proposées en bivouac sous tente ; cette formule est agréable, mais il est possible, sur demande d’un groupe, de bénéficier d’un confort plus luxueux avec davantage ou la totalité des nuits en lodge.

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Le prix comprend

Vols internationaux tel qu’indiqués dans le programme. Les transferts tel qu’indiqués dans le programme. Hébergement tel qu’indiqués dans le programme. Repas tel qu’indiqués dans le programme. Accompagnement tel qu’indiqués dans le programme. Équipement tel qu’indiqués dans le programme. Carnet de voyage tel qu’indiqués dans le programme. Entrées parcs et sites tel qu’indiqués dans le programme.

Le prix ne comprend pas

Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires