Une expédition d'est en ouest, du nord au sud

Points forts

  • L'immense diversité géographique et cuturelle de l'Éthiopie
  • Découverte du Danakil et de l’univers afar avec l'Erta Ale et le Dallol
  • L’Abyssinie historique : Axoum, Simien et Gondar, Bahar Dar et lac Tana, Lalibella
  • La Vallée du Rift et les peuples de l’Omo
  • Multiples randonnées et nombreux marchés

Cette mémorable expédition commence par la découverte du Danakil, région volcanique impressionnante qui abrite le lac salé d’Afdera, le bouillonnant volcan Erta Ale, l’exceptionnel Dallol. Elle se poursuit sur les hauts plateaux du pays avec la visite des églises rupestres du Tigray et celle de toutes les capitales royales d’Abyssinie, avec des excursions dans le Simien et aux chutes du Nil bleu, une navigation sur le lac Tana. Puis, nous descendons par la vallée du Rift vers l’extrême sud, jusqu’à Yabello, à la rencontre des tribus animistes de l'Omo : Konso, Hamar, Karo, Mursi… Une belle aventure qui exige des voyageurs une rapide faculté d’adaptation à des conditions géographiques contrastées et à des ambiances culturelles très diverses.

28 jours
Prochain départ le 22/01/2023
Estimation empreinte carbone par voyageur :
3,28 tonnes de CO2
Activité :Découverte aventure
Niveau physique :Modéré
Nuit la plus haute :Inf. à 2 500 m
Confort :Standard
Taille du groupe :de 2 à 8 personnes
Voyage personnalisable :Oui
Code produit : TAM01768
à partir de8 650
Vol international inclus
Rencontre avec des jeunes filles Arbore près du Lac Stéphanie
Découverte et contemplation de l'Erta Alé dans le Danakil
Contemplation du paysage du Dallol  près d'Ahmed Ela
Excursion jusqu'à la mare d'acide dans le désert de sel du Lac Karoum
Randonnée vers un village des hauts-plateaux d'Abyssinie
Découverte culturelle des tisserands des hauts plateaux du nord éthiopien
Rencontre avec un berger devant les chutes du Nil bleu en Abyssinie
Immersion dans les fresques de l'église troglodyte Pierre et Paul dans le Tigray
Découverte culturelle de l'église Saint Georges  en Abyssinie
Rencontre d'une mère et son enfans à Halaba
Rencontre avec un tisserand Dorze dans la Vallée du Rift
Découverte de la route de la Vallée du Rift près d'Awassa
Randonnée vers les greniers à grains dans le pays Hamar dans la Vallée de l'Omo
Participation aux dans Hamar au moment de l'Ukuli près de Turmi
Rencontre d'une mère Karo et son enfant au village de Korcho
Découverte d'un moment de peintures corporelles dans la Vallée de l'Omo
Rencontre avec une jeune fille Mursi dans le Parc du Mago
Randonnée avec un jeune homme Banna dans la Vallée de l'Omo
Rencontre d'une mère Banna avec son enfant dans la Vallée de l'omo

Descriptif

Cette grande expédition commence tout d'abord par la découverte du Danakil, région volcanique impressionnante qui s'étend jusqu'à la Mer Rouge. Nous atteignons par des régions désertiques et difficiles d’accès mais superbes dont le lac salé d’Afdera et son exploitation de sel le volcan Erta Ale. Malgré l’aridité et la présence de gisements de sel, principale ressource exploitée de la région, de nombreux animaux, essentiellement herbivores tels le zèbre de Grévy, la gazelle de Soemmering ou encore âne sauvage d’Afrique, y vivent. Sur les pistes nous croisons les nomades Afars qui y habitent. Après avoir contemplé la bouche de feu du volcan basaltique qui culmine à 613m, nous poursuivons notre exploration en rejoignant le Dalol - exceptionnel site volcanique situé en dessous du niveau de la mer. Ses couleurs éclatantes contrastent avec la blancheur du lac salé qui le borde et où nous découvrons le travail des mineurs de sel.

Puis nous traversons les montagnes pour atteindre les plateaux d'Abyssinie et le Tigray. Quelques marches, assistées des véhicules, nous permettent de découvrir les églises rupestres de ces lieux qui servirent très tôt de contrée de refuge et de résistance aux chrétiens abyssins. D'architectures diverses, s'adaptant aux variables du terrain, elles restent toujours des lieux de culte pour les villages qui parsèment la région. Puis nous poursuivons notre découverte du Nord : mosaïque de paysages et riche civilisation, l'Abyssinie, a connu une histoire tourmentée et sur sa terre de nombreux peuples se sont croisés. En raison de ses hauts plateaux séparés par des gorges profondes, l’Éthiopie est appelée « le toit de l’Afrique » et notre parcours, de Axoum aux églises de Lalibela passe par les chutes du Nil bleu, les châteaux de Gondar, et nous en fait découvrir des aspects divers aussi bien naturels que culturels. Une excursion dans le Massif du Siémens permet d’explorer un monde aux reliefs somptueux ainsi qu'une faune et une flore endémiques.

Dans la troisième partie de notre voyage, nous quittons les hauts plateaux pour descendre par la Vallée du Rift vers le grand Sud. Nous découvrons des lacs magnifiques peuplés d'une multitude d'oiseaux puis des collines de savanes et des forêts qui abritent une faune intéressante. Après avoir croisé les Oromos, fiers cavaliers qui donnent une allure de Pampa à cette région, nous nous immergeons dans les échanges avec les tribus nomades et semi-nomades de l'Omo : Konso, Hamar, Karos, Mursi… La rencontre sur leurs marchés, leurs pistes et leurs villages de ces peuples des confins éthiopiens constitue une expérience inoubliable.

En 28 jours, une aventure majeure, des extrêmes nords à l'extrême sud permet de réaliser une découverte singulière de cet immense pays; elle conduit dans des paysages et des ambiances très variées, elle suscite des émotions indicibles et mémorables.

Découvrez en images notre web-conférence consacrée à l'Ethiopie animée par Nawar Leurtillois.

Jour par jour

JOUR 1 : EUROPE — ADDIS ABEBA

Jour 1

Accueil à l'aéroport. La capitale de l’Ethiopie est située sur le plateau éthiopien à 2 400 mètres d’altitude et nous la visitons dans la journée. La « Nouvelle fleur » est devenue capitale du pays sous le règne de l’empereur Ménélik II au XIXème ; elle a été « fondée » en 1886. C’est de là que ce dernier empereur « expansionniste » éthiopien partit à la conquête du Sud du pays. C’est une ville de surprises caractérisée par de remarquables diversités et contrastes et où tous les groupes ethniques du pays sont représentés.

Repas : nuit à l’hôtel (si arrivée le J.1)

JOUR 2 : ADDIS ABEBA — AWASH

Jour 2

Nous prenons la route pour le Parc national d'Awash. Nous traversons la route d'Assab qui longe la voie ferrée, toute en admirant les immenses cultures de tef qui la bordent. Sur une superficie d'environ 900 km² le parc abrite une variété considérable de mammifères comme les oryx, les koudous ou encore les bubales. Découverte du Parc par une marche dans ses sentiers.

en 4x4 climatisé environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en lodge

JOUR 3 : AWASH — ADFERA

Jour 3

Nous prenons, tôt le matin, la direction du nord et entrons dans le désert du Danakil. En cours de route nous passons par la réserve de Yangudi Rassa, puis arrivons à Samara, chef lieu de la région Afar pour effectuer quelques nécessaires formalités administratives. Poursuite de notre périple pour arriver au lac Afdera, à 140 mètres sous le niveau de la mer. Ici, le blanc est la couleur prédominante : les rivages du lac salé sont exploités depuis des siècles. Installation du bivouac sur ses bords non loin des sources d'eaux chaudes où nombreuses lucioles s'agitent à la tombée du soleil.

en 4x4 climatisé environ 6 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

JOUR 4 : LAC AFDERA — DODOM — ERTA ALE

Jour 4

Même si le volcan n’est plus très loin (environ 100km), l’accès devient de plus en plus difficile cat il n’existe pas de piste parfaitement tracée et le risque d’ensablement existe (ces conditions expliquent pourquoi ce voyage nécessite, pour des raisons de sécurité, au moins 2 véhicules). Après 3 heures de route, nous arrivons au village de Dodom où nous déjeunons et reposons avant d'entamer, aux heures clémentes de la fin de journée, l'ascension de l'Erta Ale. Nous entreprenons de marcher (environ 4 heures) dans la lave solidifiée pour arriver dans la nuit sur les bords du cratère et contempler l'impressionnant lac de lave. Dans cette randonnée en partie nocturne, le ciel qui s'illumine de rouge puis le grondement de la terre nous permettent de mesurer notre approche.

Nota : Le transport des bagages est assuré par les dromadaires lors de la marche qui conduit au bord du cratère.

en 4x4 climatisé environ 5 h environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

JOUR 5 : ERTA ALE — DODOM — AHMED ELA

Jour 5

Tôt le matin nous descendons pour retrouver les véhicules et prendre la piste en direction du Dalol. Nous progressons vers l'Ouest en traversant la région des volcans qui se dessinent sur l'horizon d'un paysage qui est souvent de brousse et de sable. Notre piste passe souvent non loin de petits villages afars en bordure desquels une végétation tropicale se déploie profitant de la moindre humidité. Visite, en fin d’après-midi des canyons de sel.

en 4x4 climatisé environ 5 h environ 2 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit sous tente

JOUR 6 : AHMED ELA — WURKO

Jour 6

Journée consacrée à la découverte du grand lac salé Karoum et de son surprenant volcan. Dans cette zone située à moins de 140 mètres sous le niveau de la mer, les températures sont régulièrement élevées et la réverbération est intense.

Tôt le matin, nous emboîtons le pas aux travailleurs du sel qui, par longues files, avec les chameaux, se rendent au lieu d'extraction (lieu changeant). Nous y découvrons leur travail épuisant qui se déploie dans la chaleur moite. Puis nous poursuivons vers le surréaliste volcan dont les couleurs étonnantes et intenses (jaunes, vertes, bleues, orange, ...) varient tout au long de l'année en fonction de l'humidité et des réactions soufrées qui se produisent; sources et vasques d'eau chaude acide, stalagmites, champignons, accumulation de soufre, cheminées de fée de sel, geysers gazeux, fumerolles ... forment un monde unique où le sel de la dépression se mélange aux minéraux volcaniques, comme le soufre, pour créer des terrasses et des concrétions inédites et en permanente transformation.

Dans l’après-midi, route pour atteindre les montagnes du Tigray. Nous suivons la route que prennent les caravanes de sel qu'il n'est pas rare de croiser chargées de plaques de sel ou, à l'aller de sacs emplis des biens de la cité et de la campagne. Peu à peu, nous progressons vers le pays tigréen par une route de montagne où alternent des paysages boisés et de sèches plaines parsemées d'arbre-dragon et d'acacias, traversant des cols impressionnants offrant de beaux panoramas.

en 4x4 climatisé environ 3 h environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en auberge

JOURS 7 & 8 : WURKO — GHERALTA

Jour 7

Wukro est situé à environ 2 000 mètres d'altitude au bord d'une plaine fertile qui abrite les premières églises rupestres éthiopiennes. Découverte de l'église de Tcherqos dont les entrées portent deux poissons sculptés empêchant les démons de se joindre à la visite...

Durant ces deux journées, nous nous immergeons dans la très belle ambiance du Tigray : ses églises, ses villages et nous apprécions l’hospitalité remarquable des paysans qui y habitent. La beauté de la région est faite de montagnes impressionnantes travaillées de failles, de hauts-plateaux où les villageois ont «glisser» dans les roches, de petites chapelles ou de vastes églises parfois difficiles d’accès. Des églises-caveaux ont servi, dans les plaines, de lieux de recueillement et de culte. Nous visitons plusieurs églises très différentes : l’église funéraire de Dégum, l’église de Debre Sion dont le Christ en majesté est une peinture particulièrement remarquable, d'Abreha et Atsbeha et ses fresques … Ceux qui le souhaitent peuvent faire une magnifique ascension pour rejoindre par une faille dans la falaise de Qorqor les églises de Debre Marie et Qorqor Daniel ; la première, creusée au flanc d’un petit cirque est le plus grand monument du Garalta et abrite des peintures exceptionnelles dans leur ampleur et leur qualité picturale. La seconde, que l’on atteint par une corniche étroite, est une petite chapelle qui domine le Garalta et dont la simplicité des peintures sur les murs blancs procure une belle émotion - dite aussi « le paradis de l’ermite », elle en porte l’austérité et la spiritualité. Nous installons notre bivouac sous l’hospitalité d’un village et faisons connaissance de nos hôtes au cours des jours et soirées.

Précision : la visite de certaines églises (Qorqor Maryam et Daniel, Guh) est soumise à la forme et aux souhaits des participants dans la mesure où elles peuvent exiger un effort conséquent. Si la totalité d’un groupe ne désire pas faire la même ascension, nous nous organisons pour composer 2 groupes accompagnés d’un guide chacun : les églises sont nombreuses au Tigray !

en mini bus environ 2 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit en bivouac sous tente ou chez l’habitant leJ.7, auberge à Adigrat le J.8

JOUR 9 : ADIGRAT — AXOUM

Jour 9

Tôt le matin, départ vers Adua et la première capitale du Royaume. En route, nous visiterons le temple Yeha qui date de 3 000 ans avant J-C. et, en fin d’après-midi, nous arrivons dans ce haut lieu de l’histoire du pays que la tradition orale lie à la Reine de Saba et au Roi Salomon – elle y aurait accouché de leur fils Ménélik. C’est ici, en 330, que le roi Ezana et son entourage embrassèrent la foi chrétienne et la déclarèrent religion d’état. Une haute civilisation y avait été établie ici par les immigrants du sud de l’Arabie, avant l’ère du christianisme ; les hautes stèles d’Axum, monolithes rappelant la splendeur du royaume des Sabéens complètent l’important patrimoine architectural. Visite des monuments principaux.

en mini bus environ 6 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 10 : AXOUM — DEBAREK

Jour 10

Nous prenons, tôt le matin, une route magnifique et étonnante pour rallier le Simien. Nous passons par les gorges du Tekezze et, entre vertiges et lacets, ne nous lassons de contempler des paysages grandioses et d’une grande tranquillité...

en mini bus environ 7 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 11 : DEBAREK — PARC DU SIMIEN

Jour 11

Le Parc du Simien est classé patrimoine mondial de l’Unesco. Ces montagnes du Simien constituent l’un des principaux massifs montagneux d’Afrique. Située à une altitude moyenne de 3 300 mètres avec de nombreux sommets à plus de 4 000 mètres, cette région est réellement une terre d’excellence pour découvrir de superbes vallées creusées par des gorges atteignant plus de 1 500 è de profondeur. La population est principalement composée d’Amharas de confession orthodoxe éthiopienne et d’une petite minorité musulmane. Le long des plateaux vertigineux, des sentiers empruntés par les chevriers permettent de parcourir une contrée étonnante qui abrite plusieurs espèces de plantes, d’oiseaux et d’animaux endémiques: la lobélie géante, le Gypaête barbu, les colonies de babouins Gélada,... Randonnée sur les sentiers du Massif à partir de Sankaber.

en mini bus environ 5 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 12 : DEBAREK — GONDAR

Jour 12

Nous quittons ces superbes montagnes pour rejoindre l’une des anciennes capitales du Royaume. Classée au patrimoine de l’humanité en 1979, Gondar est devenue la capitale du royaume d’Abyssinie sous le règne de l’empereur Fasilidas, qui fit construire maints châteaux d’inspiration médiévale au XVIIe siècle. Nous explorons le complexe des châteaux et le bassin de Fasilidas, à l’origine construit pour les ébats de la famille royale mais utilisé de nos jours pour des cérémonies religieuses et allons admirer les superbes peintures murales de l’église de Debre Berhan Selassie, la plus célèbre d’Ethiopie, au plafond couvert de chérubins.

en mini bus environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 13 : GONDAR — BAHAR DAR

Jour 13

Départ par une jolie route qui contourne le lac Tana par sa rive orientale. Dans l’après-midi, nous embarquons pour une balade sur le lac Tana, le plus grand d’Ethiopie, qui permet d’aborder dans quelques-unes des 30 îles qui abritent d’antiques monastères. En navigation, on croise de nombreux « tankwa », les embarcations faites de papyrus que les insulaires utilisent pour se rendre d’une île à l’autre. On rallie la péninsule de Zeghe, où se trouve le monastère d’Ura Kidane Mehret, l’un des plus jolis du lac Tana, puis nous rallions à pied l’antique monastère de Betre Maryam.

Immense, ce lac, hérissé par endroits de cases lacustres et parsemé de canots de papyrus sur lesquels se déplacent les pêcheurs, qui donne naissance au Nil Bleu (plus de 3 000 kilomètres de longueur), a été de tous temps le sûr refuge de la chrétienté éthiopienne contre les invasions étrangères. Les bords du lac sont traditionnellement laissés sans arbres pour éviter la construction d’une flotte d’invasion et les quatre îles qu’il contient sont recouvertes d’une végétation luxuriante sous laquelle se nichent les églises peintes de l’Uhra Kidane Mehret, Kebran Gabriel et les monastères nilotiques.

en mini bus et en bateau environ 7 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 14 : BAHAR DAR — DEBRE TABOR // Communauté de l'Awra Amba

Jour 14

Départ pour les chutes du Nil Bleu, situées dans un pittoresque paysage de basse montagne. L’eau chute sur une largeur de 400 mètres, tombant 45 mètres en contrebas et le volume d’eau projeté alentours a conduit les habitants à nommer ces chutes « Tis Issat », les eaux fumantes. Même lorsque les chutes sont faibles suite au barrage qui régule le cours du Nil bleu, le paysage de campagne environnant est de toute beauté et quiétude. Puis nous prenons la route vers l’est pour rallier la petite communauté d’Awramba. Nous traversons des paysages marqués par d'imposants pitons volcaniques dont le plus célèbre est l'Amora Gedel « le rocher des vautours ». Nous arrivons dans l'après-midi dans la communauté de l'Awra Amba. Elle a été fondée en 1972 dans un esprit d'entraide et d'égalité. N'adhérant ni au christianisme, ni à l'islam, elle est discriminée par les religions dominantes mais les principes de justice et de solidarité qui l'animent attirent néanmoins des fidèles. Découverte de la vie quotidienne et des mœurs et coutume de ce lieu exceptionnel.

en mini bus environ 3 h environ 2 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner au restaurant – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 15 : DEBRE TABOR— LALIBELA

Jour 15

Nous continuons notre route vers le cœur de la région pour rejoindre la « Jérusalem noire » par une route de montagne particulièrement somptueuse qui comprend une belle montée en lacets dans le Massif de Werk Wacha. A chaque détour une certaine intimité de l'Abyssinie centrale s'offre au regard et à l'admiration entre une nature diverse et riche, des scènes de la vie paysanne, des villages accueillants. Arrivée en fin de matinée.

La capitale du roi Gadla Lalibella qui donna son nom à l’ancienne ville de Roha est dominée par le mont Abune Yosef ; construite pour être dissimulée aux regards à une époque où la puissance de l’islam menaçait l’existence même de la chrétienté monophysite, elle ne se donne pas dans son ensemble à l'arrivée: seules quelques habitations apparaissent... Les toits des églises arrivent au niveau du sol, facilitant ainsi la dissimulation des édifices sacrés en cas de raid musulman. De même, des galeries font communiquer les églises entre elles.

L’invasion d’Axum par la reine Judith au XIIe siècle entraîna la chute de la dynastie initiale et donna naissance à la dynastie de Zanguie qui choisit l' actuelle Lalibela, comme capitale. Nous pouvons y admirer une douzaine d'églises creusées dans le rocher même et classées patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans l'après-midi, nous visitons l'Église de Saint Georges, monumental monolithe architecturé en croix. Des religieux y ont établi, dans les niches de la muraille qui borde son allée intérieure, leurs habitations sommaires et c'est un lieu intense de prières et de pèlerinage.

en mini bus environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 16 : LALIBELA

Jour 16

Dans la matinée, excursion pédestre pour découvrir les villages et la très belle église de Debre Myriam qui se trouve dans la région. Dans l'après-midi, nous continuons la visite du site et des églises de la rive sud du « Jourdain » symbolique. Les églises rupestres marquées par des influences hellénistique et syrienne, avec leurs peintures murales d’inspiration byzantine, leurs lourdes croix de laiton et d’argent, leurs fenêtres ouvragées découpées dans la pierre, fresques et bas-reliefs sont autant de chefs d’œuvre que nous découvrons au milieu de moines et d’ermites vêtus de coton écru.

environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 17 : LALIBELA — ADDIS ABEBA

Jour 17

En fin de matinée, envol vers la capitale. Visite du Musée national et balade dans le Mercato, l'un des plus grands marchés d'Afrique. En fonction du temps disponible, petite excursion sur les collines de Entoto avec son ancien palais.

en mini bus et en vol domestique Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 18 : ADDIS ABEBA — LANGANO

Jour 18

Au matin, nous prenons la direction de la Vallée du Rift. Nous nous arrêtons à Tiya pour visiter plusieurs sites préhistoriques classés patrimoine mondial par l’UNESCO. Ensuite, nous contemplons les lacs de la Vallée du Rift, Shala et Abyata, des grands lacs accueillant un nombre impressionnant de pélicans et de flamants rose.

en 4x4 climatisé environ 3 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 19 : LANGANO — ARBA MINCH

Jour 19

Nous reprenons les véhicules dans la direction du sud. Arbaminch est située sur une colline entre les lacs Abaya et Chamo. Sur le chemin, nous découvrons les maisons de Wolayita, entourés de faux bananiers (l’ensete). Quelques kilomètres avant Arbaminch, nous sortons de la route principale pour aller dans la direction de Chencha, la vieille capitale de la région. Sur place, nous rencontrons les Dorze, des hommes et des femmes très habiles dans leur création artisanale. Les hommes tissent des vêtements en coton avec une grande variété de motif, tandis que les femmes créent toutes sortes d’ustensiles en poterie.

en 4x4 climatisé environ 3 h environ 2 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 20 : ARBA MINCH — JINKA

Jour 20

En passant par le pays Konso, situé à l'est des plaines du bassin inférieur du fleuve Omo, route vers le centre administratif de la région. Jinka est le carrefour de plusieurs ethnies (Ari, Benna, Bume, Bodi ....) que nous croisons sur une piste qui se déploie en beaux espaces de savanes et de brousse traversés parfois d'un ruban vert indiquant la présence de l'eau. Visite du Musée des Civilisations de l’Omo consacré aux rites et croyances des peuples de la région.

Suggestion: à l’aube, excursion en bateau sur le Lac Chamo pour voir la faune se réveiller (oiseaux, hippopotames, crocodiles, …). Cette excursion n’est pas comprise dans le prix.

en 4x4 climatisé environ 6 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 21 : JINKA — TURMI

Jour 21

Tôt le matin, nous entrons dans le pays Mursi. Nous sommes aux confins ouest du Parc National du Mago et d'ici nous apercevons déjà le fleuve Omo. L'ethnie des Mursi est sûrement une des plus étranges de la région. Connus surtout pour les célèbres plateaux d’argiles que les femmes portent dans leur lèvre inférieure, les Mursi sont avant tout des guerriers. Leurs impressionnantes peintures corporelles nous plongent dans un univers fascinant et mystérieux à la fois. Il n'est pas impossible d'apercevoir parfois croisant sur leurs terres un lion ...

Puis, nous traversons le Parc du Mago pour rejoindre le Pays Hamar. Créé initialement, en 1974, pour la protection des éléphants et des girafes, ce parc abrite actuellement une faune très diversifiée, mais victime d'un braconnage regrettable perpétré par les populations indigènes qui habitent à la périphérie du parc. Les plaines de savane et de déserts qui représentent l'environnement prédominant du parc, sont les lieux de prédilection d'acacias, de figuiers sycomores sur lesquels plusieurs espèces d'oiseaux viennent se poser. Halte au marché de Key Afer où se croisent de nombreuses ethnies et s’échangent toutes les sortes de denrées de la région..

en 4x4 climatisé environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit en lodge

JOURS 22 & 23 : TURMI

Jour 22

En pays Hamar, rencontres de ce beau peuple dont les femmes ont les tresses rouges enduites d'argile et de beurre. Découverte de leur mode de vie, de leurs danses et activités quotidiennes largement consacrées aux soins des troupeaux. Excursion à Diméka pour découvrir l’un de leurs marchés les plus vifs et animés. Dans l'une de ces journées, nous faisons une excursion vers l'Omo pour visiter un village Karo.

en 4x4 climatisé environ 3 h Repas : petits-déjeuners – déjeuners d'un pique-nique – dîners Hébergement : nuits en lodge

JOUR 24 : TURMI — KONSO

Jour 24

En rejoignant la région Konso, nous faisons halte au village des Arbore dans la région du Lac Chew Bahir (dit encore le Lac Stéphanie). Protégés par les Boranas qui vivent plus au sud, ce sont des ennemis traditionnels des Hamars et ils vivent de quelques ressources agricoles poussées sur le limon des berges du lac et de leurs troupeaux; la légende les attache au fleuve Weito dont les inondations saisonnières créent une bande d’oasis sur le lac aride. D'origine mystérieuse, les Konso sont des animistes, agriculteurs sédentaires qui ont su sculpter des collines rocailleuses pour leurs cultures en terrasses (coton et millet en majorité). À la différence des autres villages de la zone, les Konso protègent leurs habitations en érigeant des petits remparts en basalte. Ils sont reconnus pour leurs totems en bois sculpté, les waga.

NOTA : En fonction du temps disponible, détour possible sur le Lac Stéphanie qui offre une étendue surprenante à l’œil du voyageur.

en 4x4 climatisé environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 25 : KONSO — YABELLO

Jour 25

À quelques dizaines de kilomètres de Konso, nous prenons la direction du Sud vers le pays Borana (« ami » ou « gentille personne »). L'Afrique rouge aux immenses termitières déplie sa beauté. Pasteurs semi-nomades, les Borana furent soumis au pouvoir central vers la fin du XIXe siècle par l'empereur Menelik II. Ces semi-nomades islamisés qui détiennent de grands troupeaux de chameaux. Les puits (« tula ») jouent un rôle clé dans la société. Borana, avec un système de construction ancestrale: ils ne se tarissent jamais, même dans les cas de sécheresse sévère. Lorsque les hommes puisent ils forment une chaîne humaine et ils se passent l'eau en chantant en chœur, ce qui permet de garder le rythme.

en 4x4 climatisé environ 4 h environ 2 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 26 : YABELLO — AWASSA

Jour 26

Nous remontons vers le Nord par la Vallée du Rift bordée de villages aux belles cases peintes et décorées, en bordure du Sidamo. Cette région particulièrement fertile est parsemée de champs de céréales et de plantations d’ensete et les paysans y cultivent aussi le café et le khat.

en 4x4 climatisé environ 6 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner d'un pique-nique – dîner Hébergement : nuit à l'hôtel

JOUR 27 : AWASSA — ADDIS ABEBA

Jour 27

Découverte matinale du marché aux poissons avant de reprendre la route pour la capitale; halte aux lacs du volcan Dedre Zeiyt. Dernières courses dans la capitale ou balade au Mercato dans l’après-midi.

en 4x4 climatisé environ 4 h Repas : petit-déjeuner – déjeuner – dîner libre (non inclus) Hébergement : Day use mise à disposition pour se reposer et se préparer avant le transfert à l'aéroport pour le vol de retour.

JOUR 28 : ARRIVÉE EN EUROPE

Jour 28

 

FIN DE PROGRAMME

Pour des raisons imprévisibles à ce stade d’aléas climatiques, de forme ou de méforme des participants ou autres (état des routes, trafic, cas de force majeure...), votre guide ou accompagnateur peut être amené à adapter le programme, si nécessaire, pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité. Les temps de marche sont donnés à titre indicatif et peuvent varier d’un participant à un autre.

 

ANNULATION RÉSURGENCE COVID-19

Merci de noter que toute réservation de voyage est de nouveau régie par nos conditions générales et particulières de vente.

Ainsi, pour toute annulation de dernière minute liée à une résurgence de l'épidémie de Covid-19 en France ou dans la région d'accueil rendant impossible la réalisation de votre voyage, vous pouvez être intégralement remboursé des sommes qui nous auront été versées sur simple demande de votre part.

Par ailleurs, nous proposons des assurances vous permettant d'être couvert au cas où vous seriez testé positif au Covid-19 (test PCR) au moment de votre embarquement ou quelques jours avant. Consultez-nous.

Merci de noter que les frais obligatoires liés à des tests Covid-19 (PCR, antagéniques ou autres) réalisés avant votre départ ou dans le pays de destination à votre retour demeurent à votre charge.

Infos Techniques

Accompagnement

Des guides éthiopiens francophones et chaleureux accompagnent les voyages et partagent leur savoir et leur connaissance du pays. Ils ont des compétences historiques et culturelles, une bonne connaissance de la nature et une solide expérience de la communication avec les ethnies. Ils sont particulièrement formés pour faciliter les relations et les échanges avec les tribus du sud.

Dans certains lieux, ils sont assistés de guides locaux pour les marches ou la visite d’une église.

Pour des raisons imprévisibles à ce stade, notamment de météo mais aussi de forme ou de méforme des participants, votre guide peut être amené à adapter voire à interrompre votre programme, à tout moment s'il l’estime nécessaire, que ce soit pour l’ensemble du groupe ou pour quelques participants, et pour le bon déroulement de votre voyage. Il reste seul juge et le garant de votre sécurité.

Niveau de difficulté

Niveau physique : modéré

Ce programme est accessible à toute personne en bonne santé et ayant une pratique sportive a minima hebdomadaire.

Une partie de ce voyage peut être éprouvante à cause de la chaleur dans le Danakil et des conditions rudimentaires des bivouacs. Il n'est pas nécessaire d'avoir une condition physique particulière, mais il faut être en forme physiquement et mentalement.

Il faut avoir une certaine souplesse d'adaptation car le pays réserve parfois des surprises, des imprévus. Les infrastructures touristiques du Sud sont moyennement développées.

Pas de portage en dehors du petit sac de la journée (gourde, appareil photo...).

Compagnies aériennes internationales

Pour le transport international, vols réguliers, depuis Paris, en classe économique avec Turkish Airlines, Lufthansa, Ethiopian Airlines ainsi que sur les autres compagnies suivantes : Egypt Air, KLM.

Pour un départ d’autres aéroports de France, ou un départ de Belgique, de Suisse, d’Allemagne, nous consulter.

À partir d’Addis-Abeba, seule Ethiopian Airlines dessert les villes éthiopiennes.

Hébergement

Hébergement en hôtels simple et confortable (base chambre double), lodge et bivouac sous tente igloo 2/3 places.

À l’Erta Ale, des petites cases peuvent servir d’abri pour la nuit ; on peut aussi dresser sa tente ou dormir à la belle étoile. Au Dalol, on peut dresser sa tente ou dormir à la belle étoile.

Attention : les conditions de bivouac et sanitaires sont sommaires.

Repas

Dans nos voyages en Éthiopie, cuisine locale et internationale dans les restaurants, où les repas sont servis avec une bouteille d’eau.

Conviviale et savoureuse, la gastronomie de l’Éthiopie mérite d’être connue et nombre de ses spécialités sont végétariennes. L’injera est la base des plats dans le Nord et dans la vallée du Rift: c’est une grande crêpe à base de farine de teff, une céréale très ancienne qui pousse en Éthiopie depuis près des millénaires, riche en fer et en calcium et sans gluten. Elle accompagne tous les repas et sert même de couverts : les Éthiopiens déposent différentes préparations sur l’injera et se servent de la crêpe pour les manger, bouchée par bouchée, avec leurs doigts.

En termes de boissons, possibilité d’acheter de la bière locale partout et du vin dans les restaurants (non compris dans le prix).

Il est souvent tentant de boire des jus de fruit frais en Éthiopie : n’hésitez pas ! mais demandez à ce qu’il n’y ait ni ajout d’eau ni glaçon.

Eau : en dehors des repas, possibilité d’acheter de l’eau encapsulée pour l’ensemble des parcours (non comprise dans le prix). Mais le bilan écologique est médiocre, comme vous le savez et nous vous conseillons, durant les trekkings dans le désert du Danakil et dans le Sud, d’emporter une gourde et de vous munir de pastilles d'Hydroclonazone pour purifier l'eau.

Transferts / Transport

Les transferts de et vers l’aéroport sont assurés en minibus ou avec la navette de l’hôtel. Le parcours s'effectue en 4x4 climatisé.

Taille du groupe

Le groupe est composé de 5 à 8 participants au maximum. Le nombre de participants est volontairement limité pour permettre une meilleure immersion, pour ne pas embarrasser nos hôtes, pour développer des espaces de liberté et permettre une grande souplesse de fonctionnement. Toutefois, le nombre maximum peut être dépassé dans le cas où la dernière personne qui s’inscrit souhaite voyager avec une autre ou plusieurs autres personnes voyageant avec lui. Les prestations ne seront pas modifiées et les conditions du voyage seront identiques de ce fait.

Équipement

L'équipement personnel n'est pas fourni. Une liste complète vous est cependant proposée pour vous permettre de vérifier que vous prenez ce qui est nécessaire.

L'ensemble de l'équipement collectif est fourni.

Nos engagements pour un développement durable

Nos engagements font de Secret Planet un acteur par nature responsable, mais nous devons, comme chacun, faire plus et mieux. Vous trouverez plus loin, dans ce document, une présentation synthétique de notre charte du développement durable et de nos actions, au travers de six thématiques sur lesquelles nous agissons le plus concrètement possible, le plus souvent avec vous : l’équité sociale et le respect culturel, la préservation de l’eau et la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, votre sensibilisation à ces sujets et celle d’un plus large public et enfin, l’optimisation et la valorisation des émissions de CO2Pour en savoir plus sur notre charte et nos engagements en matière de développement durable.

Concernant les émissions de CO2, dont la majeure partie est due à l’aérien, nous avons calculé et communiqué dès 2018, sur l’empreinte carbone de chacun de nos programmes, exprimée en tonnes de CO2.

Ces calculs nous ont fait prendre conscience de l'importance des émissions carbone totales générées par notre activité. Aussi, nous nous sommes engagés en 2022 dans une réduction carbone que nous pensons inédite dans l'industrie du tourisme, visant à faire baisser de 5 % par an les émissions totales de notre activité en prenant 2019 comme année de référence (3 430 tonnes de CO2). Cet engagement s'inscrit dans la trajectoire des accords climat de Paris de 2015, la référence actuelle. Ainsi, en 2030, nous ne pourrons dépasser 2 160 tonnes de C02 et d’ici là, chaque année, dès que l’empreinte carbone budget sera atteinte, nous cesserons de prendre toute réservation sur l'année en cours. Ainsi, notre budget « carbone » maximum pour 2022 est de 3 260 tonnes et pour 2023, ce budget sera réduit à 3 100 tonnes. Et ainsi de suite jusqu'en 2030. Pour en savoir plus sur l'ensemble de nos calculs et de nos engagements en matière de réduction de nos émissions carbone.

Par ailleurs, depuis 2019, nous vous encourageons lors de votre inscription à votre voyage à contribuer par un don auprès d’une association indépendante, parmi celles que nous avons sélectionnées. Nous avons adossé le montant de ce don à l'empreinte carbone du programme. Ainsi, le voyage que vous envisagez dans cette fiche technique génère 2,93 tonnes de CO2, ce qui correspond à un don à 100 % de 88 € pour une valeur estimée aujourd’hui de 30 € la tonne de CO2. Ce don demeure bien sûr facultatif et vous pouvez décider de donner entre 0 et 100 % de ce montant, sachant que si vous êtes imposable en France, vous pourrez bénéficier de près de 58 € de réduction d’impôts (66 %) l’année prochaine car ces associations sont reconnues d’utilité publique. De 2019 à 2021 incluant deux années Covid, nous avons ainsi pu collecter près de 7 000 € pour ces associations grâce à vous.

N’hésitez pas à nous interroger sur nos engagements durables et à partager avec nous vos expériences, de vive voix ou en nous contactant par mail à contact@secret-planet.com.

Mot de l'expert

Nawar, chef des secteurs Afrique subsaharienne et Moyen-Orient

L’Éthiopie étant une mosaïque de paysages, de peuples et de cultures, ce parcours est destiné à tous ceux qui, pour une première fois, souhaitent avoir une approche de ses régions principales ou, pour ceux qui souhaitent les revoir… une dernière fois : l’Est volcanique et musulman, le Nord montagneux et chrétien, le Sud tropical et animiste. Traversant des zones aux climats différents, il se réalise avec des départs de novembre à la mi-mars ; c’est « un grand tour » en kilomètres, c’est « un grand tour » d’horizon de la diversité géographique, ethnique et culturelle du pays.

Dates et Prix

Veuillez trouver ci-dessous toutes les dates et les prix correspondant à ce voyage. Les prix sont indiqués « à partir de » et peuvent être ajustés selon le nombre de participants et également les vols en fonction de votre date de réservation (Cf. détails dans la fiche technique). Merci de noter que les dates et prix pour les années au-delà de 2020, quand ils sont donnés, le sont à titre indicatif et sont susceptibles de modifications et de réajustements pour prendre en compte la réalité économique du moment.

Le prix comprend

Vols internationaux tel qu’indiqués dans le programme. Les transferts tel qu’indiqués dans le programme. Hébergement tel qu’indiqués dans le programme. Repas tel qu’indiqués dans le programme. Accompagnement tel qu’indiqués dans le programme. Équipement tel qu’indiqués dans le programme. Carnet de voyage tel qu’indiqués dans le programme. Entrées parcs et sites tel qu’indiqués dans le programme.

Le prix ne comprend pas

 

Le visa (délivré sur place, 50 $ actuellement), l'excursion sur le Lac Chamo (J.20).

Tous les accompagnements, hébergements ou repas mentionnés « libre » dans le programme. Les boissons et les « extra » personnels. Autres suppléments liés à certaines dates de départ spécifiques, à un nombre de participants inférieur, à votre souhait de « fermer » le groupe de participants, etc. Les assurances complémentaires facultatives, qu'il s'agisse notamment des frais de recherche et de secours, des frais médicaux et du rapatriement, de l'interruption ou de l'annulation de voyage.

 

Personnalisation

Nous mettons à votre service notre expertise, notre connaissance du terrain, notre créativité, notre expérience, la qualité de nos guides et la fiabilité de nos partenaires pour construire votre voyage à votre mesure. De même, nous ajustons un voyage à vos souhaits dès que vous formez un groupe « fermé », quel que soit son nombre de participants.

Ainsi, sauf votre autorisation, aucun participant extérieur ne se joint à vous et nous pouvons personnaliser votre voyage en l’adaptant à votre rythme, avec les extensions de parcours que vous désirez, un niveau de confort supérieur, certaines activités, d’autres rencontres, etc.

Tout voyage de ce type fait l’objet d’un devis spécifique. Pour nous interroger dès maintenant, nous vous engageons à remplir le petit questionnaire ci-dessous. Un de nos chefs de secteurs reviendra vers vous pour affiner votre demande et vous faire une proposition.

Consentement RGPD
Les données saisies dans ce formulaire sont conservées par nos soins afin de pouvoir répondre au mieux à votre demande. Tamera accorde de l’importance à la gestion de vos données, en savoir plus sur notre démarche Données Personnelles.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires