31/01/2018

Afrique, Éthiopie De Harar au Tigray par le désert du Danakil

Un voyage d'une exceptionnelle richesse à recommander aux plus aventureux. De l'envoutante ville sainte de Harar avec ses innombrables mosquées de quartier et ses façades de couleurs pimpantes à Dire Dawa et le chaos organisé de son marché multi-ethnique, de la splendide désolation du désert du Danakil avec ses curieuses formations géologiques dignes d'une peinture de Van Gogh à l'Erta Ale volcan actif et son lac de lave bouillonnant, des galériens du Dallol cassant et taillant des blocs de sel aux caravanes de dromadaires surchargés arpentant l'immensité minérale à la lumière tombante, de la célébration haute en couleur du Timkat orthodoxe à Hawzen aux visages magnifiques des Tigréennes arborant leurs crinières tressées, tout concoure à faire de ce voyage une expérience inoubliable et le graal absolu pour le photographe en dépit de conditions de confort parfois très rudimentaires. Une logistique bien affutée avec un cuisinier embarqué, des matelas confortables, des masques à gaz pour le volcan et une équipe locale aux petits soins. Un regret toutefois, la peur viscérale et irrationnelle que les Afars inspiraient à notre guide et qui ne nous a pas permis de rencontrer ce peuple fier et austère.

Alain L.