15 septembre 2020 - Asie du sud-est et Pacifique, Indonésie, Peuples et fêtes, Web conférences

Jérôme Kotry, chef de secteur Asie chez Secret Planet s'entretient avec Olivier Lelièvre, spécialiste de l'Indonésie et plus particulièrement des Mentawaïs de l'île de Siberut. Surnommés poétiquement « hommes-fleurs », toute la culture et les interactions sociales des Mentawaïs sont basées sur l'harmonie, la nature et les esprits. Les chamans jouent ainsi un rôle essentiel dans leur société pour ramener l'harmonie quand elle a été perdue ou menacée. En cette période de crise sanitaire mondiale, il nous a semblé intéressant d'écouter et de comprendre le message qu'un peuple tel que celui-ci peut nous apporter.

 

Les « hommes-fleurs » Mentawaï de l’île de Siberut

mentawai
Deux hommes mentawaïs © Marius Van Breugel

Les Mentawaï habitent sur quatre îles de l’archipel au large de la côte ouest de Sumatra, dont l’île de Siberut sur laquelle ils sont les plus nombreux. Au nombre d’environ un millier, ils sont poétiquement surnommés « hommes-fleurs », car ils se parent de fleurs et tatouages pour mieux plaire à leur âme et éviter qu'elle ne quitte leurs corps ou ne vagabonde loin de celui-ci. De tout l'archipel Indonésien, ils sont actuellement les derniers représentants d'une tradition néolithique vieille de trois mille ans.

 

Olivier Lelièvre et les Mentawaï

maison mentawai
Maison mentawaï © Philippe Gigliotti

Depuis une trentaine d’années, Olivier Lelièvre parcourt l’Indonésie en tant qu'ethnographe et photographe. Tout a débuté dans la tribu des Kenyah au nord de Bornéo où il est resté un an, puis il a séjourné à maintes reprises chez les Mentawaï et chez les Torajas de Sulawesi, entre autres. Il a publié plusieurs livres et collabore régulièrement à la réalisation de documentaires, notamment pour Thalassa. Depuis qu'il part en immersion chez le peuple mentawaï, Olivier a créé au fil des années des liens très étroits avec eux, notamment avec certains chamans.

 

Le rôle des Sikkerei, chamans mentawaï

ceremonie chamanique mentawai
Cérémonie chamanique © Olivier Lelièvre

Les chamans sont le pivot de la société mentawaï : les gardiens des traditions, qui préservent l’harmonie avec la nature et les esprits. Intermédiaires entre le monde des hommes et celui des esprits, les Sikkerei, chamans mentawaï, savent communiquer avec les âmes, les ancêtres et les esprits. Médecins du corps autant que de l’âme, ils doivent connaître la pharmacopée, les chants, les rituels et les prières. Ils organisent de grandes cérémonies collectives, les puliajat, auxquelles chacun doit participer, contribuant tout au long de l'année à renforcer le sens égalitaire et unitaire de la communauté.

Dans la suite de l’entretien, nous évoquons plus en détail le rôle social des sikkerei, chamans mentawaï, comment ils procèdent pour rétablir l’harmonie disparue lors de cérémonies chamaniques ou encore comment les Mentawaï appréhendent la crise actuelle du coronavirus...

 

Vision du monde d'un peuple isolé : les Mentawaï, entretien avec Olivier Lelièvre

Masurabagatta ! (Merci)

Et comme disent les Mentawaï : Moile Moile (allez doucement).

 

En savoir plus :