17 février 2020 - Asie du sud-est et Pacifique, Laos

Nous avons modifié profondément notre programme de traversée du Laos du nord au sud, comme nous venons déjà de le faire pour notre parcours d’immersion ethnique dans les montagnes du nord. Nous découvrons ces montagnes sous une approche différente, avec quelques belles « pépites » hors des sentiers battus et peu connues, et nous effectuons la traversée entièrement par voie terrestre. Nous découvrons la région de la plaine des Jarres et traversons les montagnes centrales du Laos vers le sud pour rejoindre la région karstique de Khammouane. Final vers le Mékong et les régions méridionales, avec le plateau des Bolaven, les 4 000 îles et les chutes du Mékong, à la frontière avec le Cambodge.

 

Évolutions dans les montagnes du nord Laos

Il y a un an et demi, nous avions déjà modifié notre parcours itinérant à travers le Laos du nord au sud en raison des fortes évolutions de modernisation dans les montagnes du nord Laos, en particulier du fait de l’influence chinoise et des nombreux barrages qu’ils ont construits. En conséquence, nous faisions l’entrée du nord Laos depuis la ville vietnamienne de Dien Bien Phu afin d’arriver directement dans les régions qui ont gardé le plus de traditions.

Nous sommes cependant en train de revoir notre position, car il faut désormais obtenir le visa laotien à l’avance, en France ou au Vietnam, avant de traverser la frontière vers le Laos entre Dien Bien Phu et Muang Khoa. Il n'est plus délivré de visa à l’arrivée à ce poste-frontière.

Nous avons découvert de bien belles « pépites », hors des sentiers battus et peu connues dans ces montagnes du nord Laos, grâce à un nouveau partenariat. De plus, nous organisons à nouveau les arrivées depuis le nord de la Thaïlande. C’est ce qui nous avait déjà permis de proposer, récemment, notre nouveau programme Mosaïque ethnique des montagnes du nord Laos, avec une belle boucle à travers les montagnes du nord Laos à la découverte de ces « pépites » de randonnées, immersions et navigations, que nous vous invitons à découvrir sur notre site.

Dans notre parcours Laos nord/sud, nous débutons par une navigation sur le Mékong de Ban Houay Xai vers Pakbeng. Et le final, à travers les montagnes du nord, est toujours, bien sûr, à Luang Prabang, protégée par l’Unesco, qui conserve un charme particulier.

 

 

Traversée du nord vers le sud sans vol domestique

L’un des intérêts de ce nouveau programme Laos nord/sud est que nous ne prenons pas du tout l’avion et faisons toute la traversée par voie terrestre. C’est plus « écolo » et c’est ce que nous cherchons à faire maintenant à chaque fois que c'est possible.

Le trajet classique le plus simple par voie terrestre est d’aller de Luang Prabang vers Vientiane via Vang Vieng, puis de Vientiane vers la région de Khammouane, via la plaine du Mékong. Mais Vang Vieng est devenu de plus en plus un genre de « Luna Park », notamment pour la clientèle asiatique, et Vientiane n’est pas aussi attrayante que Luang Prabang.

 

Traversée de la plaine des Jarres vers la région karstique de Khammouane

Nous avons, du coup, fait le choix de passer par la région de la « plaine des Jarres », ce qui nous permet de découvrir cette région, habitée par le peuple h’mong, avec ses étonnantes jarres que l'on pense être des urnes funéraires qui seraient liées à l’histoire de la civilisation de Dong Son dont le centre était au Vietnam. D’autres pensent qu’il pourrait s’agir de récipients destinés à la fermentation du vin ou à la conservation du riz... Il y a trois sites principaux abritant de nombreuses jarres, mais aussi de petits sites isolés.

De cette région de la plaine des Jarres, il est maintenant possible de faire une belle traversée des montagnes centrales du Laos pour rejoindre la région karstique de Khammouane. Nous le faisons en deux jours afin de pouvoir mieux découvrir les régions traversées.

 

Traversée de la région de Khammouane vers le Mékong

Suite à la reconnaissance effectuée en décembre dernier, nous en faisons profiter également ce parcours Laos nord/sud, avec la remontée de la rivière Hin Boun à travers les 9 kilomètres de la grotte de Konglor, le village de Ban Natan et la randonnée de Ban Na Thone vers le lac de barrage de la Nam Theune et la navigation vers Tha Lang. Puis, nous naviguons sur la rivière Xe Bang Fai vers le village de Nong Ping et la grotte de Tham Khoun Xe, qui abrite une belle et longue chambre avec quantité de stalagmites et stalactites de toute beauté.

Nous rejoignons ensuite les villes de Thakhek et Savannakhet puis la vallée du Mékong, après avoir traversé une autre région karstique, avec notamment les grottes de Tam Phra, découvertes en 2003, qui abritent 229 statues de Bouddha.

 

Les régions méridionales : plateau des Bolaven et chutes du Mékong

De Savannakhet, nous rejoignons Saravane et le plateau des Bolaven aux contreforts habités par divers peuples, de langues môn-khmères et malayo-polynésiennes, dont certains ont été convertis au christianisme par des missionnaires, alors que d’autres demeurent animistes. Le plateau des Bolaven est célèbre pour l’excellence de son café en raison de conditions climatiques très propices. 

Puis nous rejoignons le temple de Vat Phu, d’origine khmère, et poursuivons par la région des chutes du Mékong et du delta. Durant la saison des pluies, les chutes atteignent jusqu’à 12 kilomètres de large et, à la saison sèche, avec la baisse du niveau de l’eau, des milliers d’îles apparaissent, donnant son nom de « 4 000 îles » (Si Phan Done) à la région.

 

Extension vers le Cambodge par voie terrestre

Les chutes du Mékong sont situées juste à la frontière du Cambodge. Il est donc tout naturel d’envisager une continuation vers le sud, de l’autre côté de la frontière, en suivant le cours du Mékong jusqu’à Stung Treng, et même au-delà jusqu'à l'île de Koh Trong. Rencontre en chemin des dauphins d'eau douce du côté de Kampi. Cette île verte et préservée de Koh Trong se partage entre rizières, vergers et cultures maraîchères, que les insulaires sont fiers de nous présenter. Faire ainsi le tour de l’île à pied ou à vélo permet d’apprécier l’accueil de ces populations fluviales.

Nous suivons ensuite le cours du Mékong sur sa rive occidentale jusqu'au monastère de Han Chey, en suivant en deux roues des pistes méconnues et chemins, meilleur moyen d’accéder au quotidien des riverains, et de suivre les sentiers qui desservent les hameaux les plus isolés avec des rencontres inédites.
Puis direction le lac Tonlé Sap et le village lacustre de Kampong Phluk, en passant par le site pré-angkorien de Sambor Prei Kuk. Kampong Phluk est situé entre terres cultivées et forêt inondée, le lieu idéal pour passer une soirée hors du temps, dans un autre monde.
L'aventure prend fin avec les majestueux temples d'Angkor et tout leur environnement, avec villages et forêt, que nous découvrons en partie en randonnée.

Pour ceux qui le souhaitent, il sera même possible de poursuivre l'aventure vers les temples khmers oubliés de Preah Vihear, Koh Ker et Banteay Chhmar, avec final vers Phnom Penh en passant par Battambang et Kampong Chhnang.
Nous sommes en fait sur l'itinéraire de notre nouveau parcours de traversée du Cambodge d'est en ouest, depuis les collines du Mondolkiri vers les îles du Mékong, le lac Tonlé Sap, la région des temples d'Angkor et les temples khmers oubliés du nord.
 

 

Programme réalisable selon plusieurs durées

L’ensemble de ce voyage Laos nord/sud fait 23 jours France/France. Il est également réalisable sur des durées plus courtes en ne faisant qu’une partie du parcours.

  • En 19 jours, en n’allant pas tout au sud, en s’arrêtant donc après la découverte de la région karstique de Khammouane.
  • En 17 jours, en débutant le voyage à Luang Prabang, sans les montagnes du nord Laos.
  • En 13 jours, en débutant le voyage à Luang Prabang et en s’arrêtant après la région de Khammouane.
  • L’extension Cambodge par voie terrestre fait 6 jours de voyage supplémentaires, auquels on peut rajouter les temples khmers oubliés de Preah Vihear, Koh Ker et Banteay Chhmar avec final vers Phnom Penh via Battambang et Kampong Chhnang.